Forum Général de Conteur.com : Forum de Conteur.com
Le lieu d'échange de bons mots
Aller la Page:  12Suivant
Page courante:1 parmi 2
dbuter dans le conte
Envoy par: Lil (---.fbx.proxad.net)
Date: mar. 21 fvrier 2012 14:50:39

bonjour tous

hier soir j'ai ralis que je ne voulais plus jamais travailler comme je l'avais fait jusqu' maintenant (c'tait assez douloureux), et que j'avais trs envie de raconter des histoires (c'tait rconfortant).
Je voudrais devenir conteuse, comme vous.
Je me suis inscrite ici.

J'ai un peu de temps et de sous (merci, polemploi !), beaucoup d'espoir et d'angoisse pour raliser a.
pourriez-vous me conseiller pour me lancer ?
se forme-t-on pour tre conteuse ? auprs de qui ? comment avez-vous commenc ?
travaillez-vous sur des crations ? des adaptations de contes "traditionnels" ? rpondez-vous des commandes avec ds thmes imposs? comment trouve-t-on sa voix ? quel statut avez-vous ? auprs de qui contez-vous ?

je butine sur votre forum depuis ce matin, j'espre ne pas poser de questions trop stupides ou mille fois traites... mais c'est vrai que vous m'aideriez beaucoup en me parlant de votre propre exprience.

au plaisir de vous lire,

Lil.

Re: dbuter dans le conte
Envoy par: manu67 (---.evc.net)
Date: mar. 21 fvrier 2012 16:16:15

salut lil

il n'y a jamais de questions stupides, Mais des rponses adaptes , l est la questions . En fait, tu as autant de parcours que tu as de conteurs .Il n'y a pas proprement parl de formation, mais un nombre important de stages , d'expriences et de rencontres .Je pense et ceux qui ne pensent pas comme moi le disent haut et fort , que le conteur ou la conteuse est un homme ou une femme de rencontre qui travaille souvent seul , longtemps , patiemment mais avec passion .Je serais toi ,je commencerai par lire beaucoup de contes , en engranger le maximum et faire ton trie entre ceux que tu te sens prte raconter et ceux qui dcidment ne te plaisent pas . En suite j'irai assister plusieurs racontes avec des conteurs diffrents .On apprend normment de tous conteurs rencontrs .Cherche ton style ,dans quel domaine tu te sentiras le mieux .Cre toi un rpertoire . Passe des heures entires devant un miroir te raconter ces histoires .Personnellement ,j'utilise un dictaphone que je rcoute .Sans les gestes il y a des choses qui sont perues et que tu dois changer ou amliorer.Prend le temps de savourer tes phrases , travaille le regard quand tu parle et fait passer l'motion .
Je n'apprends jamais un texte par cur , mme pas les miens , mais travaille d'abord sur les motions que le texte suscite en toi, puis rend le devant ta glace . C'est un travail qui ne fini jamais .on sait quand on commence apprendre mais jamais quand on arrte . le mieux pour tout c'est de faire des stages ,Personnellement , j'ai fait des stages d'impro thtre ,de clown et de conteurs . Chacun de ces stages m'ont aid crer une sorte de personnage que j'endosse lorsque je raconte . Mais parfois je passe de l'un l'autre sans m'en rendre compte .Dans le mme temps fait toi la main , dans une cole , un centre ar , une petite bibliothque , des amis , cela apprend parler en publique , capter l'attention des autres .
personnellement ,je cre mes propres textes et j'en utilisent d'autres , de plus en plus ce sont mes textes que j'utilise , ayant eut quelques dboires avec des auteurs . Donc si tu veux mon avis rabats toi sur les contes traditionnels.Le wikiconte de Fabien est super sympa pour cela .D'ailleurs Fabien si tu es dans le coin j'ai un conte alsacien sur les loups si tintresse .Essaye de voir si dans ton coin il y a une association de conteurs et fais y tes premiers pas .
Je te mentirais si je te disais que c'est facile ,c'est souvent des grosses galres qu'on apprend le plus .Et surtout je vais te dire une chose qu'une autre conteuse m'a dit:"ne dis jamais je vais essayer d'tre conteuse, tu dis je suis conteuse , par ce que tu es une conteuse "
pour finir . bon courage les premiers pas sont toujours maladroits . Alors je te souhaite de russir sur la route du conte .
La naissance d'une nouvelle conteuse c'est toujours un peu mouvant .
bonne journe Manuelle

Parce que nous sommes tous des enfants perdus dans les bois, coutant le vent et rvant de bonheur

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: dbuter dans le conte
Envoy par: rogerdemoerloose (---.dyn.as47377.net)
Date: mar. 21 fvrier 2012 23:39:26

Bonsoir,

Vous dsirez vous destiner l'Art du conte et devenir conteuse.
Envoyez vos coordonnes :
babybabyk2001@hotmail.com
Au plaisir de vous lire , cordialement.

Babyk,conteur.

Re: dbuter dans le conte
Envoy par: Ani Boquillon (---.fbx.proxad.net)
Date: mer. 22 fvrier 2012 00:30:33

Manuelle a trs bien rsum la "chose" grinning smiley

En fait, titre personnel et vue la conjoncture dans le domaine culturel, j'aurais plutt envie de te dire "Laisse tomber" (voir les nombreux posts sur les "statuts" et les difficults grer ce genre de "profession") Mais c'est pas bien de dissuader quelqu'un qui se jette avec enthousiasme dans cette voie, car c'est une des choses les plus importantes de l'espce humaine: la TRANSMISSION!!!

Donc, comme je disais, Manu a trs bien rsum. winking smiley

Toutefois, je dirais d'aller D'ABORD voir et entendre des conteurs. a donne une petite ide de l'immense varit de styles, d'histoires, de personnalits qu'on peut rencontrer dans ce domaine.
Mais attention, il n'est pas question de se calquer sur quelqu'un aussi merveilleux soit-il car la copie n'gale jamais l'original. Attention de ne pas attrapper des "tics", vite reprs par les habitus, c'est mortel grinning smiley
C'est juste pour le plaisir d'entendre des histoires qu'on n'a jamais entendues, ou d'entendre la 275e version de tel ou tel "incontournable" smiling smiley

Et puis va dans les biblios, et emprunte les livres de contes, mais PAS TOUS! Car il y a beaucoup de contes qui sont "adapts" pour des enfants, et qui perdent beaucoup d'intrt. Il vaut mieux trouver les collections de collectage, savoir celles o tu vois "contes populaires" dans l'intitul. Ainsi tu vites l'cueil qu'a bien dfini Manu: les contes "littraires", savoir ceux qui ont un "auteur".
Un conte qui a un auteur, n'est plus un conte, mais un texte littraire. Et porteur de "droits d'auteur".
Je n'ai rien contre : j'ai l'intention de publier mes textes un jour. Mais il faut savoir ce qu'on veut, et si on est "conteur", on travaille sur la tradition dite orale c'est dire ce qu'actuellement on trouve dans les recueils de collectages qui ont t fait depuis le 12e sicle jusqu' nos jours. Puisque la tradition orale a subi, depuis un sicle, quelques interruptions dans la plupart de nos campagnes, nous sommes obligs d'en passer par l.

Renseigne-toi auprs des bibliothcaires pour savoir quels sont les bons diteurs: Gallimard, Flies France, Nathan (introuvable, car non rdit et dispers par beaucoup de biblios iconoclastes) Jos Corti, et les collecteurs anciens: Marie de France, Strapparole, Luzel, Le Braz (j'en oublie) sans parler des Grimm, qui ont un peu tirebouchonn certaines histoires mais qui en prsentent souvent plusieurs versions, toujours utiles dans notre situation
On peut faire confiance ces recueils, et quand on travaille l-dessus, on a une matire infinie.
A partir de 3 versions plus anciennes et d'origines varies, tu peux faire ta propre version. Et c'est le pied!!! grinning smiley
Je te conseille aussi d'viter de porter une trop grande confiance certains diteurs qui font parfois de beaux albums (trs populaires parce que bien illustrs et bon march) mais dont les versions sont des bidouillages infmes ou des traductions de traductions de traductions tu vois ce que a peut donner.

J'arrte l. D'autres vont venir te dire d'autres merveilles.
Bon courage quand mme, et bonne route car le conte est un chemin qu'on emprunte seul, mais o on est en bonne compagnie.

*******
Ani Boquillon * conteuse *

Re: dbuter dans le conte
Envoy par: anneprost (---.142.193.77.rev.sfr.net)
Date: mer. 22 fvrier 2012 02:13:25

bonjour et bienvenue toi
moi je dirais ...tout ce qui a t dj trs bien dit!!!raconte raconte raconte un maximum partout et surtout dis toi que tu es conteuse ds aujourd hui...!
ds que tu commences de raconter tu es une conteuse
va couter les autres mais fais comme tu le sens toi, fabrique toi ton univers, et c'est cela qui plaira......!
moi je ne suis pas trop pour se regarder des heures dans la glace ou s'enregistrer...il vaut mieux selon moi essayer directement sur le public: des amis, des enfants d'amis pour commencer...on sent mieux les choses avec un public, mme petit que tout seul se regarder...mais chacun sa technique!
et puis tu peux quand mme aller faire des stages, genre avec Pepito Matto au CLIO Vendmes (surtout tu vites [modr]!!!)
bonne route toi



Modifi 1 fois. Dernire modification le 22/02/12 21:35 par fabien.delorme.

Re: dbuter dans le conte
Envoy par: annie Brault-Thry (---.d4.club-internet.fr)
Date: mer. 22 fvrier 2012 03:21:15

Il est vrai que le CLIO Vendme est un vritable tremplin pour mettre le pied l'trier . J'y adhre depuis 12 ans maintenant , et ce qu'il y a de trs bien , c'est qu'en fonction des diffrents stages proposs , tu vas du plus simple au plus difficile.
C'est vrai que tu dois commencer par un stage d'initiation et pour ce faire , tu as une conteuse ultra prcieuse , c'est Annie Kiss qui opre aussi Paris . La plupart des conteurs qu'elle forme se retrouvent souvent sur le devant de la scne.Elle nous donne une bibliographie extrmement riche.
Ensuite , en fonction de tes aptitudes , tes dsirs , tu choisis dans le panel de formation que le clio peut te proposer.

Je suis une fana de Ppito Matto , mais ce n'est pas un formateur pour dbutant.

Je suis tout fait choque du commentaire de anneprost concernant [modr] .C'est une fantastique formatrice , une incommensurable bibliothque elle toute seule et c'est grce elle que je conte . Elle m'a appris sortir du texte pour aller l'oralit . Il faut une forte personnalit , il est vrai , pour l'affronter . Mais je pense qu'en tant que conteur , on en voit tellement de "vertes et de pas mres" que l'on peut bien commencer son parcours avec elle .On est tout de suite "dans le bain". En tout cas , ce n'est pas l'esprit de ce forum de donner un avis aussi ngatif sur quelqu'un surtout quand on parle d'une personne aussi comptente que cette conteuse l . Et sans prciser pourquoi il faut l'viter.

Et puis , tu t'immerges dans la lecture de contes .Tu vis contes , tu penses contes , tu respires contes . Il faut engranger .
C'est vrai que , quand je repense mes dbuts , je me dis qu'il me fallait une srieuse dose d'inconscience pour me lancer avec le peu de bagages que je possdais dans mon escarcelle. Et puis cela vient , petit petit .
Et si tu es faite pour a eh bien , cela marchera




Modifi 1 fois. Dernire modification le 22/02/12 21:36 par fabien.delorme.

Re: dbuter dans le conte
Envoy par: manu67 (---.evc.net)
Date: mer. 22 fvrier 2012 11:19:34

salut Annie!
tu t'es rveille panthre ce matin , on dirai.Rien d'autre ajouter seulement, o que tu fasses tes stages mme si tu te sens dboussole en sortant, tu auras appris quelque chose, ne te dcourage jamais si c'est ce que tu veux faire .Tu peux aussi lire ce livre , il m'a t conseill ici et je le lis et relis de temps en temps .J'y dcouvre chaque fois autre chose :
L'art du conte en dix leon , aux ditions "plante rebelle"

Ce sont des conteurs qui relatent leur propres expriences . Mais je pense que les dbats de ce matin ,Sur la mthode ,illustre mon propos du dbut , comme pour le reste trouve la tienne .
Je connais une conteuse qui raconte une histoire diffrente tous les matins .J'ai essay , je me suis aperue que je m'embrouillais . c'est possible lorsque ces histoires sont dj bien intgres .Personnellement quand je travaille un texte , il y a des choses qui me viennent en cour de journe :Tiens l je vais faire comme , je ferai ce geste l . je vais ajouter ce bruitage ou bien je vais change cela .Il m'arrive aussi de partir me promener en fort (quand les chasseurs sont absents ) et me raconter moi mme l'histoire , pas forcment haute voix , juste te remmorer les tapes du conte le visualis et l'intgr, pense aux motions qui se rattache au texte.
Oui devant le publique c'est mieux , mais pas toujours possible , faute de publique l'oreille sympa (si il y a des gens qui n'aiment pas les contes , j'en ai rencontr ,j'ai du mal comprendre mais bon), la glace c'est mieux que rien , et au moins pendant ce temps tu n'attends pas que quelqu'un te contacte .
Quant au clio , je n'ai jamais test alors je ne sais pas , il y a du pour et du contre .Personnellement je ne cherche pas tre sur le devant de la scne mais que l'on apprcie ce que je raconte
Donc comme je le disais 100 conteurs = 100 parcours= 100 mthodes.Et c'est aussi bien nous ne sommes pas des clones heureusement, c'est ce qui nous diffrencie de la tl la radio et internet smiling smiley
Il y a un passage d'un livre qui n'a absolument rien voir avec le conte qui m'a beaucoup aid .
Dans le dernier tome "des enfants de la terre ", de jean Auel , elle met en scne un conteur nolithique qui explique son mtier et quoi il sert .Je relis de temps en temps ce passage , il m'aide bien . C'est le passage o il parle de la femme dont un loup est amoureux .Mais comme je le disais tout l'heure ouvre grand tes oreilles , fait ton march de ce qui te plait et ne te plait pas et construit la conteuse que tu es.
Bonne journe toi Manuelle

Re: dbuter dans le conte
Envoy par: lisa de la salamandragore (Modrateur)
Date: mer. 22 fvrier 2012 12:07:57

bonjour et bienvenue toi Lil,
beaucoup de choses ont dj t dites ici.
couter des conteurs , oui, mais surtout dcouvrir quel est la conteuse cache en toi
car nous sommes tous diffrents, cela semble une vidence, mais plus le temps passe et plus je m'en rends compte:
j'anime depuis peu(un an) des ateliers d'initiation au conte (je ne dis surtout pas a pour me faire de la pub: mon atelier est complet et je suis dans un coin perdu) je travaille avec mes "lves" sur les qualits propres qu'ils pourront exploiter, mettre en valeur, et secondairement nous soulignons les dfauts corriger videmment.
j'ai fait beaucoup de stages, avec des grands conteurs, ils m'ont tous apport quelque chose (je suis assez d'accord avec Annie, ce forum n'est pas l pour dnigrer qui que ce soit), mais celle qui m'a le plus fait avancer c'est Sylvie Delom, dans l'Ain, elle n'est pas trs connue... je l'ai rencontre lors d'un stage offert par ma BDP aux intervenants du "tour des contes"
nous tions des stagiaires de niveaux trs diffrents;: du dbutant (arriv par erreur ce stage) au professionnel: chacun est reparti avec du bl moudre
cela lui demandait une nergie norme, que l'on pouvait voir physiquement sur elle: la findu stage elle tait reinte!
moi j'essaie de faire quelque chose comme a, mais n'ayant pas son nergie je ne prends pas plus de 6 personnes la fois, sur 4 heures.
tout a pour te dire que tu dois chercher quelqu'un qui te mette les pieds l'trier sans te dcourager
je suis aussi une fan de Ppito Mato
c'est vrai qu'il n'est pas rput pour tre un formateur pour dbutants
pourtant c'est avec lui que j'ai commenc (toujours la BDP) il y a quinze ans, et c'est lui qui m'a dit en apart, avant de partir: "allez, fonce"
et bien a fait un bien fou des choses comme a, on en a besoin...
pour finir , de par mon exprience, la meilleure faon d'avancer c'est d'abord, cela a t dit, de lire un maximum de contes, mais surtout: "conter, conter et encore conter..."
trouve des bibliothques, des coles, des maisons de reraite, trouve toi des publics, prends du plaisir, tu verras les choses arriveront -presque- seules

lisa
[lisa.baissade.free.fr]

Re: dbuter dans le conte
Envoy par: fabien.delorme (Modrateur)
Date: mer. 22 fvrier 2012 14:15:29

Bienvenue Lil.

Bon, l'essentiel a t dit par les "collgues". coute beaucoup de conteurs, liS beaucoup de contes, de prfrence des collectages plus proches de la pratique orale, suiS des stages de formation, pratique devant des proches ou la limite "devant sa glace" (on peut faire sans glace, moi j'ai tendance me raconter mes histoires quand je vais quelque part pieds), si possible pratique en scne ouverte (devant un public "inconnu").

Petit petit, tu trouveras ton style, le rpertoire qui te plait (contes de ta rgion ou non, traditionnels ou non, drles, merveilleux, fantastiques, surralistes, tragiques, grivois, etc.), la faon de le porter (par coeur ou non, proche du public ou non, langage soutenu ou familier, etc.) et les lieux qui s'y prtent le mieux (coles, salles des ftes, bibliothques, thtres petits ou grands, lieux extrieurs, etc.). Tout cela est plus ou moins imbriqu, et tu dcouvriras petit petit ce qui t'attire le plus dans tout a.

Pour te frotter au rpertoire, c'est vrai que le wikicontes n'est pas mal smiling smiley [www.fabiendelorme.fr] ; tu y trouveras pas mal d'histoires de styles trs diffrents, a permet d'avoir une ide du rpertoire, en tout cas le rpertoire traditionnel principalement europen (au fait : oui, Manu, ton conte sur les loups peut nous intresser !)

On peut aussi trouver des enregistrements de grands conteurs sur internet ou sur CD. a ne remplace pas une prestation en vrai, videmment, mais c'est un outil que je trouve excellent pour s'habituer l'oralit. Par exemple, un excellent enregistrement (avec M. Faubert et M. Hindenoch) peut tre cout / achet ici : [www.musicme.com] ; on trouve aussi les 1001 nuits racontes par J. Darwiche : [www.musicme.com] ; dans un style compltement diffrent, il y a l'approche de Myriam Pellicane et ric Delbouys : [www.musicme.com]

Plante Rebelle et Ou dire vendent tous deux de nombreux CD de conteurs, et ce ne sont videmment pas les seuls.

Pour les formateurs, videmment, a va dpendre des styles et des attentes de chacun. Untel sera un excellent formateur pour X, mais une perte de temps pour Y. Plutt que de simplement dire du mal (ou du bien) de tel ou tel formateur, il peut tre bon de dire ce qu'on a aim ou non dans un stage encadr par telle ou telle personne, parce que ce qui a dplu a X sera justement ce que Y cherchera. Par exemple, certains formateurs insistent beaucoup sur les aspects thoriques, le rpertoire, l'thique, et laissent forcment moins de place la pratique pure. Certains stagiaires adorent, d'autres dtestent et ont l'impression d'tre revenus l'cole smiling smiley Il faut aussi savoir que les bons conteurs ne sont pas forcment bons formateurs, mais que a arrive quand mme winking smiley

Fabien Delorme
[www.fabiendelorme.fr]

Re: dbuter dans le conte
Envoy par: Lil (---.fbx.proxad.net)
Date: mer. 22 fvrier 2012 14:55:22

merci a tous !

pour votre patience et vos encouragements. La communaut de votre forum est trs chaleureuse...
Ce que je retiens pour l'instant est la ncessit de collecter (alors que je pensais partir plutot sur des crations); le besoin d'couter encore et encore, de s'entraner souvent.
vous avez aussi beaucoup parl du travail du temps... je ralise que j'avais trs navement pens que c'tait un objectif fixable en termes de mois !....

Je crois que je vais dj commencer par chercher des contes et des univers qui m'attirent , viter les piges des droits d'auteurs, prparer un mini spectacle soumettre un public acquis, tout en me renseignant sur les formations existantes

je vais galement couter beaucoup les conteurs de ma contre. Je vis Toulouse, auriez-vous quelqu'un me conseiller ?
J'ai encore des questions... Qu'est ce qui dfinit un conte ? doit-il prendre place ncessairement dans un univers imaginaire ? Peut-on utiliser le "je" ?
puis-je continuer vous faire part de mon cheminement ?

trs bonne journe vous tous

lil la dbuteuse


Re: dbuter dans le conte
Envoy par: manu67 (---.evc.net)
Date: mer. 22 fvrier 2012 16:15:55

salut !
tu trouveras surement un conteur ou une conteuse pour te donner les dates o il va raconter .Toulouse quelle belle rgion .je me souviens d'un passage l bas du soleil qui se levait sur la ville rose , un trs beau souvenir sans compter que c'est la ville natale de Nougaro .Je suis trop loin pour toi l'Alsace c'est tout en haut dans le froid.

Pour moi et je ne parle que pour moi , un conte est un rcit qui se raconte , il peut tre actuel ou non . j'ai crit des histoires sur mon village , ces histoires ce sont des histoires vraies, que j'ai collectes et transformes en histoire .Je n'ai jamais tent le" je" dans l'histoire ,mais il me semble que le conte de Beau Lon le premier de la liste est en mode je . mais bon j'ai parfois la mmoire qui flanche .Il te le dira lui mme .Je pense que si tu veux crer tes histoires il faut d'abord chercher comment sont structurs les anciens contes .C'tait mon cheminement avant de commencer crire ou imaginer mes propres histoires pour les raconter . je le faisais avant mais un peu l'arrache , c'tait pas toujours top . je me souviens du grain de riz qui se perd dans la casserole mais je ne l'ai pas crit et oubli depuis .Le grain de riz tait jeter dans une casserole d'eau tide , il voyageait et chappait finalement un gros monstre avec des dents aprs beaucoup de pripties . Bon je m'en suis mordue les doigts aprs, mes enfants ne voulaient plus manger de riz .smiling smiley
Par la suite j'ai lu beaucoup et cherch les structures dans les textes de contes traditionnels . tu apprends aussi en lisant .Les contes russes n'ont pas a mme structure qu'un conte allemand ou amrindien .
J'ai pris ce que j'aimais savoir faire parler les animaux ,et les choses .Pour toi ce sera probablement diffrent.
Il y avait dans certaines traditions des contes qui finissaient par" je "effectivement . le conteur raconte son histoire puis invoque le fait qu'il s'est attard , ou qu'il a lui mme rencontr les protagonistes . c'est aussi une option .Comme pour le reste, ce que tu raconte doit d'abord te parler toi . Je prend un exemple :
J'ai lu une histoire (ne me demandez pas le titre je sais plus) une femme tombe amoureuse de deux hommes , deux frres , celui qu'elle pouse devient gros alors elle regarde l'autre . un jour le gros se suicide , alors le frre se suicide aussi , quand la femme veut faire pareille on lui accorde le droit de les ressusciter.Or, horreur comme ils s'taient coups la tte elle les interverti ,et du coup elle choisit un mixe de son poux et du corps de l'autre . Bref cela se termine mal car finalement elle a mal choisit .
Je n'avais pas d'atome crochu avec cette histoire ,mais un jour j'ai entendu une conteuse la raconter sa manire et du coup je ne la vois plus pareil .Bref !ce que je veux dire raconte ce qui te parle toi avant de penser plaire aux autres . on ne raconte bien une histoire que si elle raisonne en soi
Voil ! je pense que ce forum est aussi fait pour partager des expriences , alors partage les tiennes .
bonne journe toi manu


*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: dbuter dans le conte
Envoy par: Lil (---.fbx.proxad.net)
Date: mer. 22 fvrier 2012 17:29:22

quelques heures plus tard....
j'ai les yeux carrs cause de l'ordinateur. Pourquoi les ordinateurs ne sont-ils pas ronds ?

j'ai tout bien lu sur le forum (ou une grande partie de ce qui me concernait)
et j'ai ralis que j'aurais quand mme pu me renseigner sur les sujets prcdents avant de qumander des informations souvent dj donnes.
(mais que voulez-vous, on a tellement envie de rponses personnelles...)
du coup j'ai envie de vous dire merci merci encore, je suis vraiment touche par votre sollicitude.

Je vais me raconter les histoires comme a de Kipling.
Je les connais depuis si longtemps que j'ai longtemps cru qu'elles avaient t crites pour moi.

bientt conteuses et conteurs

Lil


Re: dbuter dans le conte
Envoy par: fabien.delorme (Modrateur)
Date: mer. 22 fvrier 2012 21:28:58

Lil Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Ce que je retiens pour l'instant est la ncessit
> de collecter (alors que je pensais partir plutot
> sur des crations); le besoin d'couter encore et
> encore, de s'entraner souvent.

C'est pas forcment interdit de travailler sur ses propres crations, mme lorsqu'on dbute smiling smiley mais a me parat important d'au moins connatre la tradition orale, au mme titre qu'un romancier ou qu'un auteur de thtre se devrait de connatre ses classiques et mme un peu plus...

> J'ai encore des questions... Qu'est ce qui
> dfinit un conte ? doit-il prendre place
> ncessairement dans un univers imaginaire ?
> Peut-on utiliser le "je" ?

Univers imaginaire, non... Il y en a qui racontent des rcits de vie, des histoires vraies plus ou moins romances.

Pour le "je", il y en a qui le pratiquent, mais c'est rare, et assez "casse-figure" mon avis.

Fabien Delorme
[www.fabiendelorme.fr]

Re: dbuter dans le conte
Envoy par: fabien.delorme (Modrateur)
Date: mer. 22 fvrier 2012 21:48:57

Je me suis permis de retirer le nom de la formatrice qui tait dconseille dans un message ci-dessus.

Si vous avez des critiques constructives, positives ou ngatives, sur la faon de procder de certains formateurs, qui peuvent donner lieu un dbat sur la pratique du conte et de la formation au conte, n'hsitez pas.

Si vous avez de mauvaises expriences avec tel ou tel formateur/trice, vous pouvez en parler, sans nommer le formateur en question. Celui qui veut en savoir plus pourra toujours demander de qui il s'agit en "message priv".

Mais de grce, pas d'attaque ad hominem (ou ad feminem winking smiley ), cela ne fait que nuire la qualit des changes du forum...

Fabien Delorme
[www.fabiendelorme.fr]

Re: dbuter dans le conte
Envoy par: lisa de la salamandragore (Modrateur)
Date: mer. 22 fvrier 2012 22:49:21

tout fait d'accord avec toi, fabien
mme si j'ai peut-tre aussi tort d'encenser tel ou tel conteur-formateur
il est vrai que ce qui convient aux uns ne convient peut-tre pas aux autres
on pourrait ouvrir un sujet: quelles qualits pour un -bon-formateur

lisa
[lisa.baissade.free.fr]

Re: dbuter dans le conte
Envoy par: Ani Boquillon (---.fbx.proxad.net)
Date: mer. 22 fvrier 2012 23:04:29

fabien.delorme Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Lil Ecrivait:
Citation:

> > Ce que je retiens pour l'instant est la
> ncessit de collecter (alors que je pensais partir
> plutot sur des crations); le besoin d'couter
> encore et encore, de s'entraner souvent.

>
> C'est pas forcment interdit de travailler sur ses
> propres crations, mme lorsqu'on dbute mais a
> me parat important d'au moins connatre la
> tradition orale, au mme titre qu'un romancier ou
> qu'un auteur de thtre se devrait de connatre
> ses classiques et mme un peu plus...

*** Tout fait d'accord, il faut d'abord savoir o l'on met les pieds, et de quoi il s'agit winking smiley

fabien.delorme Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Lil Ecrivait:
Citation:

> > J'ai encore des questions... Qu'est ce qui
> > dfinit un conte ? doit-il prendre place
> > ncessairement dans un univers imaginaire ?
> > Peut-on utiliser le "je" ?

>
> Univers imaginaire, non... Il y en a qui racontent
> des rcits de vie, des histoires vraies plus ou
> moins romances.
>
> Pour le "je", il y en a qui le pratiquent, mais
> c'est rare, et assez "casse-figure" mon avis.

*** Lil demande trs prcisment ce qui dfinit un conte, n'est-ce pas
Alors, pour tre trs prcis, et dfinir ce qu'est un CONTE (pas forcment ce que content les conteurs), et pas une lgende, ou une anecdote, ou un rcit de vie, un mythe, une nouvelle, etc.

Premier point : Un conte, ce n'est PAS un TEXTE, c'est une HISTOIRE. C'est dire que tu n'es pas au service du texte (d'un auteur, ventuellement) mais au service d'une histoire. L'intrt c'est que tu n'as PAS BESOIN d'apprendre le "texte" par coeur confused smiley
Et que donc tu peux changer certaines choses, tant que a ne contredit pas l'esprit de l'histoire.
Si tu changes compltement la fin, par exemple, parce que celle que tu as sous la main ne te convient pas, tu peux te demander si tu as vraiment envie de raconter cette histoire Perrault l'a fait, a change pas mal de choses winking smiley

Second point : un conte (un vrai! grinning smiley ), a se prsente comme a:
A- Au dbut, il y a une situation donne:
a- Soit les choses vont bien, smiling smiley
b- soit elles ne vont pas bien. sad smiley
c- Si les choses vont bien, il va se passer quelque chose qui va faire que a ne va plus bien. yawning smiley (donc situation quivalente "b") smiling smiley

B- L'histoire se termine bien. Un CONTE se termine bien. Pas forcment pour tout le monde, mais pour le hros ou l'hrone et les gens qu'il aime. smiling smiley

C- Ce qui va se passer entre A et B, c'est l'histoire! grinning smiley
Tout le processus du conte consiste donc raconter au public ce qui se passe entre le dbut (o a va mal, ou bien mais qui va se gter) et la fin (o tout s'arrange).

Toutes les "histoires" qui ne se passent pas comme a ne sont pas des contes. (voir "premier point") grinning smiley

C'est un peu manichen (il y a parfois des nuances, souvent parce qu'un auteur-conteur y a mis son grain de sel winking smiley ), mais tu devrais pouvoir t'y retrouver au dbut. Je prcise que je me situe dans l'ide du "conte populaire".
Par exemple, certains "contes" d'Andersen ne sont absolument pas des contes populaires, mais des contes "littraires": ils ont vraiment un auteur, et tu ne peux pas changer grand chose ce qui s'y trouve.
On pourrait aussi disserter sur les contes des Grimm (voir mon 1er post), mais l faut que j'aille manger.
Bon apptit tout le monde winking smiley

*******
Ani Boquillon * conteuse *

Re: dbuter dans le conte
Envoy par: fabien.delorme (Modrateur)
Date: jeu. 23 fvrier 2012 01:09:02

Je suis "presque" d'accord avec toi Ani, sauf que ce que tu dcris ici, c'est le conte merveilleux (Perrault et ses potes diraient "conte de fes", mais on n'y croise que rarement des fes).

Les contes factieux, qui sont pourtant bien des contes de tradition populaire, n'ont pas toujours ce schma. Souvent, ce qui caractrise les histoires de bents par exemple, c'est justement que leur situation ne s'est pas amliore la fin de l'histoire, voire qu'elle s'est dgrade.

Enfin, souvent, on parle de conte "au sens large" en incluant les rcits de vie, les lgendes, les rcits mythologiques, etc. mais c'est un abus de langage. C'est le conte au sens de "matriau du conteur".

Fabien Delorme
[www.fabiendelorme.fr]

Re: dbuter dans le conte
Envoy par: Le beau Lon (---.212.27.93.rev.sfr.net)
Date: jeu. 23 fvrier 2012 10:49:47

Bonjour Lil (trs musical comme petit nom, j'aime beaucoup] smiling smiley et bien sr bien le bonjour tous les autres.

Fiuuuu , quel pav lire ce Topic.eye rolling smiley

Alors pour commencer bienvenue dans dans le conte et bienvenue sur ce forum.


J'ai exactement eu la mme envie que vous _celle de conter, d'crire_ suite la grande lassitude de mon mtier de commercial.

Par contre, j'ai toujours eu le style "lectron libre" j'ai donc dcid ds le dbut de ne conter que mes propres textes. Aussi tonnant que cela puisse tre je n'avais jamais entendu d'autres conteurs et pourtant j'ai dcid de ma lancer dans cette grande aventure.
Il m'a fallut crire un texte, puis deux, puis OSER les conter un public. Mon premier public fut bien sr ma femme et mes enfants [ trs attentifs la premire fois, ds la deuxime conte ils sont moins "complices"] j'ai d me retrancher sur un autre public [qui s'est avr extrmement intressant pour apprendre la diction et la gestuelle d'un conte dans un tempo bien tranquille] mon chien et mes lapins.
Vous en rigolerez peut-tre, mais ils ont des yeux et des oreilles comme les humains et c'est bien utile pour apprendre son texte tout en ayant des regards vers un public. Le miroir, ce n'est pas mon truc.

Mon objectif tait de trouver ma propre voie sans subir aucune influence extrieur. Je voulais me forger une identit propre, peut tre atypique mais je voulais me ressembler moi-mme. Aprs un an sans couter d'autres conteurs, sans lire aucun autre conte, sans regarder une seule vido de spectacle cont, je vais commencer le faire.

Et oui, j'utilise trs facilement le "je" dans mes contes. Pas dans tous, mais j'aime bien raconter un dbut d'histoire qui semble un truc trs commun et d'un coup d'un seul, hop, j'emmne mon public l o il ne s'y attend pas.

Si vous avez envie de crer vos textes, faites-le. Il en ressort toujours un quelquechose de frais. Par contre ATTENTION => entre l'criture et la diction il y aura moult retouche faire. a je m'en suis rendu compte trs vite.


Amicalement.

PS : c'est vrai qu'on crit facilement un pav avec ce genre de sujet grinning smiley
.



.

[color=blue]"j'ai r

Re: dbuter dans le conte
Envoy par: manu67 (---.evc.net)
Date: ven. 24 fvrier 2012 10:34:40

salut beau lon !
il me semblait que tu procdais ainsi , C'est la Beau Lon Touchsmiling smiley
Bonne journe toi Manuelle


*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: dbuter dans le conte
Envoy par: anneprost (---.142.193.77.rev.sfr.net)
Date: sam. 25 fvrier 2012 20:14:20

bon alors je reprends une explication plus prcise de ce que je disais vu que j'ai agac!!!
tout d'abord, je pense contrairement d'autres que pepito Matto peut tre un excellent formateur pour dbutants car je l'ai vu faire dans ce cadre l...! ; il n'est pas classique mais il a une coute et un respect de chaque stagiaire qui est assez rare! de plus, il aide chacun dcouvrir et explorer son propre univers tout en finesse et accompagnement...!
en ce qui concerne l'autre formatrice dont je ne citerai plus le nom; ce n'tait pas une attaque gratuite et sans fondement..!
j'ia fait un stage d'initiation avec elles il y a des annes et cela s'est pass trs mal pour l'ensemble du groupe ...pas trop pour moi car ma forte personnalit (!) m'a permis de relativiser et de lui tenir tte .avec succs d'ailleurs car je n'ai pas eu de problmes par la suite..
par contre, elle a littralement" cass "des stagiaires sans doute plus fragiles et j'ai eu d'autres chos par la suite...
je ne remets pas en cause ses comptences professonnelles dans le domaine de la littrature,mais on n'en est pas pour autant un bon pdagogue!
Je pense que cela est important de faire part des expriences malheureuses pour que les autres les entendent.
un stage au CLIO et un hbergement constituent un investissement important et revenir dcu, ou mme bris par quelqu'un qui vous crase de sa supriorit ou de son mpris est peut tre viter...!
maintenant chacun est libre de faire ce que bon lui semble; mais cette exprience l a t assez "moche" pour que j'en parle quand mme!

Aller la Page:  12Suivant
Page courante:1 parmi 2


Dsol, seuls les utilisateurs enregistrs peuvent envoyer dans ce forum.
This forum powered by Phorum.