Forum Général de Conteur.com : Forum de Conteur.com
Le lieu d'échange de bons mots
N 26 de la revue "ethnographiques" : "sur les chemins du conte"
Envoy par: fabien.delorme (Modrateur)
Date: Wed 27 November 2013 19:45:27

Tout est dans le titre, la revue en ligne "ethnographiques" a publi un numro spcial sur le conte. Beaucoup d'articles intressants.

C'est accessible en ligne l'adresse [www.ethnographiques.org]

Fabien Delorme
[www.fabiendelorme.fr]

Re: N 26 de la revue "ethnographiques" : "sur les chemins du conte"
Envoy par: manu67 (---.evc.net)
Date: Wed 27 November 2013 20:49:56

en effet Fabien de trs beau articles trs interessants . merci toi de nous les faire partager .
Makan
j'ai mis en marque page pour tout lire

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: N 26 de la revue "ethnographiques" : "sur les chemins du conte"
Envoy par: contes-et-merveilles (---.157.23.93.rev.sfr.net)
Date: Wed 27 November 2013 23:18:48

merci, oui ; pour ma part je les avais dj "aperus", mais cette fois je les "tudie" !


Jean-Pierre MATHIAS
conteur professionnel de Haute-Bretagne
site: [www.contes-et-merveilles.com]

Re: N 26 de la revue "ethnographiques" : "sur les chemins du conte"
Envoy par: Batrice Becquet (---.w90-16.abo.wanadoo.fr)
Date: Thu 28 November 2013 14:00:42

Bonjour Fabien,

Merci pour cette information.
Le contenu est trs riche et, comme Makan, je l'ai mis en marque-page.



B

Re: N 26 de la revue "ethnographiques" : "sur les chemins du conte"
Envoy par: Ani Boquillon (---.fbx.proxad.net)
Date: Thu 28 November 2013 20:09:20

Merci !
Superbe recherche de sources sur la clbre "Chasse sauvage" Velay-Vallantin est une sommit en matire de recherches sur le conte, et cette incroyable histoire d'Arthur en "soldat inconnu" est quelque chose dont je n'avais jamais entendu parler (faut tre britannique pour tre au courant, je suppose) smiling smiley


*******
Ani Boquillon * conteuse * (entre autre : détails sur demande !) tongue sticking out smiley



Modifi 1 fois. Dernire modification le 28/11/13 20:11 par Ani Boquillon.

Re: N 26 de la revue "ethnographiques" : "sur les chemins du conte"
Envoy par: Papy Georges (---.180.1.109.rev.sfr.net)
Date: Wed 4 December 2013 12:20:12

J'aime beaucoup l'article les "commuanuts de conteur". J'ai relev ces points:

"Tout concourt ainsi penser que la rdaction de ce rapport par un directeur de centre de conte tend, sans le dire, mettre en avant uniquement ce qui dpend des rseaux des conteurs professionnels." Bizarre j'ai dit bizarre???? :-)

Ou encore:

"Les conteurs professionnels ont faonn une reprsentation archtypale du conteur daujourdhui, portrait qui ne correspond pas, bien sr, aux diffrentes ralits du terrain. Cependant, cette description du monde du conte simpose de manire si puissante auprs des interlocuteurs cits prcdemment quelle peut parfois faire mettre en doute les discours des chercheurs qui travaillent sur dautres expressions du conte. Quant aux conteurs publics de tradition, ils ne rentrent pas dans les cadres aujourdhui tablis par les diffrents services culturels et la qualit de conteur leur est conteste. Un cran sest dress sparant les conteurs professionnels et les directions de laction culturelle des diffrentes collectivits davec les reprsentants dune oralit publique traditionnelle."

D'o la difficult de s'imposer???? Qu'en pensez-vous?


"Cest donc tout naturellement que nous retrouvons Bruno de La Salle identifi Conteur, Directeur artistique du centre de Littrature Orale (CLiO) , proposant un expos sur Patrimoine Culturel immatriel et oralit , lors de la premire journe du PCI en France, le 6 avril 2004, la Maison des Cultures du Monde. Il est remarquable que, parmi toutes les personnes invites, scientifiques, agents de lEtat et reprsentants de lUNESCO, Bruno de La Salle et t le seul praticien. Plac ainsi, il peut endosser le rle de reprsentant dune communaut, celle des conteurs, ce qui nous inscrirait donc dans le respect du texte : ce sont les praticiens qui sexpriment sur leur pratique en dehors de toute intervention scientifique ou institutionnelle. Cependant, nous sommes en droit de nous interroger sur la filiation de ce patrimoine cont. Est-il vraiment transmis de gnration en gnration ? La rponse est complexe. Parmi les conteurs professionnels, peu dentre eux sont en filiation directe et ceux qui le sont, sont, pour la plupart, issus de communauts immigres. Ce problme de la transmission intergnrationnelle se retrouve, en creux, lanne suivante, en 2005, exprim, toujours par Bruno de La Salle, lors des secondes journes sur le PCI la Maison des Cultures du Monde [31]. Ntant pas invit mais spectateur, il prend la parole et affirme que sur la question du conte, les conteurs traditionnels ont tous disparu au XIXe sicle tout en soulignant quon ne parlerait plus de conte en France si lui et ses collgues navaient pas relanc cette tradition ; affirmation stratgique qui le place comme seul interlocuteur pour parler de la ralit du conte en France aujourdhui face des instances nationales et internationales. Par ailleurs, cette temporalit de la disparition affirme des conteurs correspond effectivement aux grands moments de la collecte en France. Un trouble sinstalle donc dans lidentification du conteur. Est-ce celui qui a t collect ou est-ce le folkloriste qui a publi le fruit de son travail ? En restant sur cette position floue, Bruno de La Salle carte les collectes contemporaines et les autres pratiques de conte qui existent en dehors du phnomne professionnel. Cette temporalit sest aujourdhui rduite et en 2007, nous pouvions lire, sur le site du CLiO, la rubrique Activits internationales , annonant le dplacement de B. de La Salle en Pologne, que le mtier de conteur avait disparu durant le XXe sicle [32]. Ce rajustement a t confirm lors des 4e rencontres professionnelles du conte en rgion Centre des 9 et 10 fvrier 2012 :"

Je me sens mal l'aise avec ce propos.... Et en mme temps c'est limpide. Je vois dans ma famille il y a une bibliothcaire. Depuis qu'elle sait que je conte.....pfiouuuuu comment dire... les discussions sont houleuses!!! Pour elle je ne suis pas un conteur puisque je n'ai pas t "adopt" par un "matre reconnu"!!!

Comme si cela tait ncessaire...

Arnaud

arnauddescontes@gmail.com

Laisser venir un conteur, asseyez-vous,

Re: N 26 de la revue "ethnographiques" : "sur les chemins du conte"
Envoy par: Ani Boquillon (---.fbx.proxad.net)
Date: Thu 5 December 2013 21:59:59

Ah, je n'ai pas lu cet article car j'vite en gnral les prises de tte sur "le mtier de conteur" vu ce que j'en ai expriment depuis plusieurs annes (en tant que, dans la mme marmite, la fois "pro" et "trad", ce qui n'est pas peu dire) grinning smiley
Quand en mme temps on fait rfrence BdeLS, j'avoue que je laisse carrment tomber, pour des raisons complexes mais comprhensibles par le commun des conteurs.
Le tout tant de faire semblant d'tre "trad", mais en mme temps de toucher les subventions alors que l'on n'est pas mme conteur, et qu'on se prtend "barde" sous prtexte qu'on a plus ou moins une partie-cule (ce qui n'a strictement rien voir avec la fonction sacre du barde, sinon on a affaire un paradoxe temporel qui relve de la science-fiction)
D'ordinaire, comme vous l'avez probablement remarqu, je suis quelqu'un de pondr (et gnralement de bien lev), mais comme je prends ma retraite officiellement au 1er janvier, et que je n'en ai plus rien f***re de ce que peuvent penser de moi les tenanciers de structures subventionnes, j'ai dcid de me lcher winking smiley
Bonne soire tou-te-s ! grinning smiley

PS : Respects, en passant, Michel Hindenoch, qui lui est un vrai transmetteur de la tradition et qui n'en fait pas tout un plat winking smiley

*******
Ani Boquillon * conteuse * (entre autre : détails sur demande !) tongue sticking out smiley

Re: N 26 de la revue "ethnographiques" : "sur les chemins du conte"
Envoy par: manu67 (---.evc.net)
Date: Fri 6 December 2013 11:25:51

salut Papy Geoges
je suis assez d'accord avec Ani si tu as des doutes je te recommande la lecture de "Conter, un Art?" de MIchel HIndenhoch . Personnellement c'est mon livre de chevet . Tu devrais le flanquer dans les dents de ta bibliothcaire. Michel est quel qu'un qui partage beaucoup. Dans le livre tu as plein de petits exercices , que tu peux adapter toi . Mais aussi, il t'ouvre des possibilits inatendues sur la pratique de conteur . Je e conseille de lire ce livre , comme "les dix leons ...."(zut la suite du titre , un trou de mmoire) o tu as le ressenti de plusieurs conteurs .
Je pense que comme dans les arts plastiques , on veut faire rentrer dans des cases bien carres quelque chose qui doit tre essentiellement vivant .
Moi quand Michel Hindenhoch me parle de respiration , d'images , de disparition du conteur devant l'histoire , me parle vraiment .
Un petit conseil . Lit ce livre il est plein d'enseignements pratiques et si tu as l'occasion de faire des stages avec Michel Hindenhoch profite en , tu en sors un peu destabilis , mais tu en tire des enseignements encore longtemps aprs .
Moi j'attends d'en faire un autre ds que j'en aurais l'occasion .
Makan

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: N 26 de la revue "ethnographiques" : "sur les chemins du conte"
Envoy par: manu67 (---.evc.net)
Date: Fri 6 December 2013 11:43:51

salut
juste cett petite citation du petit prince : " On ne voit bien qu'avec le coeur , l'essentiel est invisible pour les yeux "
C'est valable pour toi , mais aussi pour ceux qui te regarde , ton public .Ce que tu ne dis pas avec les mots plus d'impacte et de raisonnance .
Makan

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: N 26 de la revue "ethnographiques" : "sur les chemins du conte"
Envoy par: fabien.delorme (Modrateur)
Date: Fri 6 December 2013 12:46:04

manu67 Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> salut Papy Geoges
> je suis assez d'accord avec Ani si tu as des
> doutes je te recommande la lecture de "Conter, un
> Art?" de MIchel HIndenhoch .

Oui, excellente rfrence. noter que, en vrai, Michel est beaucoup moins dogmatique qu'il n'en a l'air dans ce livre. Par endroits, il crit des trucs qui peuvent s'interprter "c'est comme a et pas autrement". Aprs avoir lu le bouquin, j'avais un peu peur de faire un stage avec lui, je l'imaginais dj, m'couter avec un air navr, se prenant la tte entre les deux mains, tout a grinning smiley Mais en fait, c'est sans doute le conteur de cette gnration qui a l'esprit le plus ouvert sur la pratique de notre art (allez, ex-aequo avec un ou deux autres). Au passage, si tu fais un stage avec lui, Papy Georges, tu auras un laisser-passer auprs de ta bibliothcaire familiale grinning smiley

Il faut aussi se rappeler que ce bouquin a une bonne quinzaine d'annes, voire plus. Quand il parle de "la pratique du conte aujourd'hui", c'est en fait celle des annes 90 winking smiley

> Je e
> conseille de lire ce livre , comme "les dix leons
> ...."(zut la suite du titre , un trou de mmoire)
"L'art du conte en 10 leons", chez plante rebelle. Trs bon livre aussi, qui notamment aborde les problmes de prise de pouvoir par les instances "officielles" du conte, dont il est question dans cet article.



Fabien Delorme
[www.fabiendelorme.fr]

Re: N 26 de la revue "ethnographiques" : "sur les chemins du conte"
Envoy par: Papy Georges (80.10.161.---)
Date: Fri 6 December 2013 19:02:02

Bonjour,

Moi ce qui me drange c'est cette forme de "professionalisation obligatoire". Comme une cooptation. Si nous n'avons pas fait un ou des stages avec un conteur reconnu (peu importe ses qualits ou dfaut) alors nous ne sommes pas des pro? Voila comment j'interprte les crits. A leur poque: celle du renouveau personnne ne leur a demand de montr patte blanche. Donc de quel droit sont ils lgitime grer le monde du conte? Peu m'importe d'tre reconnu pro ou pas ce n'est pas mon but mais cela ne facilite pas les choses. Comme dit manu avec le coeur je conte et au final c'est le plaisir qu'a pris le public qui m'importe. Quand l'avis des "pro" pour dire si je suis conteur cela ne m'intresse pas. Par contre le partage d'exprience est toujours enrichissant et formateur.

Enfin je suis d'accord avec cette phrase lu un jour sur le forum et qui rsume bien la chose: c'est en disant qu'on devient conteur

Arnaud

arnauddescontes@gmail.com

Laisser venir un conteur, asseyez-vous,



Modifi 2 fois. Dernire modification le 06/12/13 19:44 par Papy Georges.

Re: N 26 de la revue "ethnographiques" : "sur les chemins du conte"
Envoy par: manu67 (---.evc.net)
Date: Fri 6 December 2013 21:50:07

ceci n'empche pas la lecture Papy George .
Makan

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: N 26 de la revue "ethnographiques" : "sur les chemins du conte"
Envoy par: Papy Georges (---.w86-195.abo.wanadoo.fr)
Date: Fri 6 December 2013 23:37:03

La lecture des livres que tu m'as conseill?

Tout fait cela ne l'empche en rien et je vais me les procurer.

Merci pour les titres

Arnaud

arnauddescontes@gmail.com

Laisser venir un conteur, asseyez-vous,

Re: N 26 de la revue "ethnographiques" : "sur les chemins du conte"
Envoy par: Finist (---.249.102.84.rev.sfr.net)
Date: Fri 13 December 2013 18:35:28

Je ne suis pas conteur, seulement amateur de contes, mais tout hasard je vous signale, pour ceux/celles qui ne connatraient pas :
* Nicole Belmont, "Potique du conte" (Gallimard)
qui prsente entre autres l'intrt de donner le point de vue de conteurs, et de signaler des "rituels" entre conteur et assistance.

C'est assez lisible dans l'ensemble (pas de charabia psycho-socio-truc...) et il y a pas mal de citations d'extraits de contes. L'auteur est quand mme directrice d'tude l'Ecole des hautes tudes en sciences sociales - mais on le lui pardonne ;-)

Finist

"Dans le trois fois neuvi



Dsol, seuls les utilisateurs enregistrs peuvent envoyer dans ce forum.
This forum powered by Phorum.