Débats d'idées : Forum de Conteur.com
Pour défaire et refaire le monde
Aller la Page:  1234567Suivant
Page courante:1 parmi 7
Une conte difficile
Envoy par: Melin (Adresse IP journalise)
Date: dim. 1 novembre 2009 21:56:52

Bonjour,

Jeune conteuse, je viens de vivre une exprience de conte difficile. J'aimerai la partager avec vous et aussi et surtout que cela me serve d'exprience pour une prochaine fois.

C'est la premire fois que je contais l'occasion d'Halloween pour une municipalit. En gnral, je conte dans des bibliothques, des coles.
Durant toute la conte, les portes sont restes ouvertes si bien que les gens sont entrs tout le long de la sance de contes. A chaque fois que j'avais l'impression de capter le public, un flot de gens entraient. Du coup, a remuait, les gens discutaient. J'ai appris par les organisateurs aprs la conte les invitations indiquaient " partir de 15h". Il faut dire aussi que les contes n'taient qu'une animation parmi d'autres et notamment "maquillage" puis goter ensuite.
Une personne du public a rpondu son portable en pleine conte!
Un ballon de baudruche s'est balad aussi parmi les enfants au bout des 3/4 d'heure.

Enfin, a a t vraiment difficile. Je me suis pourtant concentr sur les personnes qui coutaient mais j'ai court la sance 3/4 d'heure au lieu d'une heure.

Etant donn que je ne souhaite pas du tout que ce genre d'exprience se reproduise, je me remets en question et je cherche aussi des pistes auprs de vous conteurs.

Mes questions sont les suivantes :
- Demandez-vous au pralable que la porte soit ferme au dbut de la conte?
- Vous est-il arriv de vous arrter pendant une conte ou mme un conte pour remettre les choses plat?
Proposer une pause pour que les oreilles lasses des histoires puisent sortir ou avec humour demander l'assistance de se taire pour que la personne puisse finir de passer son coup de fil.

J'ai us de ma voix, de ma gestuelle, de chants, de petites percussions mais je garde le sentiment d'une lutte acharne pour tre entendue.

Que cela vous suggre t-il?
Avez-vous eu des expriences difficiles vos dbuts?
Quels genres de petits trucs utilisez-vous conteurs qui donnez de la voix en pleine air ou dans des lieux passants?

D'avance merci!

Melin

Re: Une conte difficile
Envoy par: sacado (Adresse IP journalise)
Date: dim. 1 novembre 2009 23:30:34

Bon mon manque d'exprience total devrait m'empcher de te rpondre, mais j'ai deux anecdotes vcues par des grands conteurs qui me semblent intressantes.

- Catherine Zarcate, dans un contexte identique au tien (conte au milieu d'autres animations, gens qui entraient et sortaient, etc.) a, au bout d'un moment, hauss le ton, en disant en substance " partir de maintenant, les gens qui restent restent jusqu'au bout ; si vous voulez partir c'est maintenant, l je veux qu'on ferme les portes et plus personne ne rentre ni ne sort".

- Bob Bourdon dit aux sujets des perturbateurs que lui a l'habitude de conter, en tant que conteur amrindien traditionnel, dans un joyeux bazar, avec des gens qui discutent dans un coin, d'autres qui dorment, les plus vieux que lui qui le reprennent quand il raconte mal, etc. Pour lui, le public occidental qui a les yeux rivs sur le conteur c'est du pain bni. Il dit "le job d'un conteur, c'est de conter. Quoi qu'il arrive, je continue de conter". Je l'ai entendu parler aussi d'une exprience trs difficile et proche de la tienne, il a dit avoir eu envie de partir mais a continu pour les gens que a intressait vraiment. Toujours lui, dans un autre spectacle (trs calme celui-l), un portable s'est mis sonner. Bob a arrt de conter, il s'est lev en souriant, a point la dame dans le public en disant "c'est elle, l", a a fait rire tout le monde, il s'est rassis et a repris le fil de son histoire.

Re: Une conte difficile
Envoy par: sacado (Adresse IP journalise)
Date: dim. 1 novembre 2009 23:32:24

Sinon (mais j'imagine que tu y a dj pens), fixe tes conditions la prochaine fois. Dis que tu veux que les portes soient closes, que ce que tu fais c'est un spectacle, pas une animation que les gens regardent en passant.

Re: Une conte difficile
Envoy par: Quadriconteur (Adresse IP journalise)
Date: lun. 2 novembre 2009 12:39:53

Melin, je pense avoir eu 5 conteries avec problme en plus de douze ans; ce n'est pas norme, mme si ...
Deux ressemblent ton exprience; la premire j'ai dit la fin mon mcontentement, les proganisateurs ont reconnu leur manque d'organisation, la seconde, je n'ai rien dit, mais quand on m'a sollicit nouveau, j'ai refus en expliquant pourquoi.
Les deux autres de type alternance conte/plat; pour l'une je suis intervenu, cela a "plomb" la soire (les organisateurs taient partags), l'autre, je n'ai rien dit, les organisateurs taient gns.
La cinquime(conterie aprs repas), je suis parti au milieu en engueulant les gens, les organisateurs taient trs gns

Maintenant:
-en salle avec public, je demande fermement ce qu'il y ait quelqu'un la porte
-je refuse les conteries aprs repas
-pour les alternances conte/plat, je me montre trs exigeant (la dernire, il y a quelques jours, s'est trs bien passe)

Quant "donnez de la voix", l c'est autre chose, c'est du travail, selon moi de souffle et de positionnement de la voix.

Et enfin, le Conteur, comme tout pratiquant d'un spectacle vivant s'expose, et le Conteur, par l'absence de mdiation, peut-tre plus que d'autres; autrement dit, il faut toujours s'attendre ce que ...

Re: Une conte difficile
Envoy par: Quadriconteur (Adresse IP journalise)
Date: lun. 2 novembre 2009 14:37:06

+ pour les tlphones mobiles je le fais dire palablement par les organisateurs... cela s'est produit quelques fois quand mme, je n'aime pas du tout, mais je me contente de m'arrter un instant impassible (si possible); la personne est tellemt gne que c'est sa "punition".

Re: Une conte difficile
Envoy par: Louise Colimard (Adresse IP journalise)
Date: lun. 2 novembre 2009 14:37:35

Je pense que toutes les expriences sont bonnes prendre. Le tout tant d'en tirer les bonnes leons.
Louise

Re: Une conte difficile
Envoy par: HARVEGE (Adresse IP journalise)
Date: lun. 2 novembre 2009 15:38:58

Moi j'ai eu un peu la mme exprience ,et j'ai pris exemple sur Fatia Carpon qui contait Brest dans un quartier dis " dificile" et ou les gens entraient et sortaient continuellement de la salle....au bout d'un moment elle s'est arrt de parler....s'est assise en tailleur....et elle a attendu ......au bout de 10 minutes un silence imprssionnant s'est install plus personne ne bougeait!.....Et elle a repris tranquillement son conte! MAGIQUE!

[harvege.e-monsite.com]

Re: Une conte difficile
Envoy par: La soupe aux contes (Adresse IP journalise)
Date: lun. 2 novembre 2009 17:43:12

Salut tout le monde, a faisait longtemps que je n'tais pas passe par l.
Je trouve que c'est essentiellement un manque de respect de la part des organisateurs qui ne mettent pas en place les conditions necessaires au bon deroulement du spectacle ni pour le public, ni pour l'artiste.
Mme lorsqu'on a l'habitude de la scne, il faut toujours rester vigilant sur les conditions. Il m'est arriv une fois de peter un cable et d'courter le spectacle.
Les plus chiantes sont en gnral le mamans qui papotent au fond de la salle...

Re: Une conte difficile
Envoy par: Quadriconteur (Adresse IP journalise)
Date: lun. 2 novembre 2009 17:46:26

Tiens, salut, Sand!

Re: Une conte difficile
Envoy par: Michelle (Adresse IP journalise)
Date: lun. 2 novembre 2009 21:07:25

J'ai, comme tout le monde, connu des galres et l'on a beau dicter un certain nombre de rgles, on ne sait jamais ce qui peut arriver.
Celle qui m'a laiss le souvenir le plus cuisant c'est le jour o devant raconter dans un lyce professionnel une classe de filles, section sanitaire et sociale, pour qui j'avais prpar des contes merveilleux, j'ai vu arriver une classe de garons de la section mcanique, botts et casqus, bien dcids "mettre de l'ambiance". J'avais au premier rang un ptomane et, au fond, deux compres qui rptaient en cho tout ce que je disais. Bonjour la panique ! Et la prof me regardait tranquillement sans dire un mot !...
J'ai vite capitul en disant qu'il devait y avoir un malentendu, que je comprenais fort bien qu'ils avaient autre chose faire que d'couter des contes et j'ai ramass mes affaires pour partir. A ce moment-l, ils m'ont dit : "Non, non ! Restez !... Vous n'auriez pas des histoires de diables ?" Or il se trouve que j'adore les diableries. J'ai entam un conte, le ptomane a t pri par ses camarades d'interrompre ses dmonstrations et dans le silence j'ai enchan plusieurs rcits. Quand la fin de l'heure a sonn, j'tais encore dans la narration et je me suis interrompue pour les laisser partir : ils n'ont pas voulu, il leur fallait la fin de l'histoire.

C'tait il y a bien longtemps et je me rends compte maintenant que toutes les galres m'ont forg une carapace. Je me dis avant de commencer : "C'est eux ou moi !" Autrement dit, pendant les contes, c'est moi qui suis le meneur de jeu, pas question de me laisser dstabiliser et je fais entrer les incidents dans la conterie, y compris le tlphone. Calme et humour sont des remdes souverains.

Cela dit, je ne vais pas non plus me fourrer dans des trucs ingrables, du genre fte d'Halloween o les gamins sont plus occups se pavaner dans leur dguisement qu' entendre des contes, ou encore Arbre de Nol avec goter, Pre Nol, distribution de jouets, enfants surexcits et mres qui bavassent au fond de la salle.

Une petite recommandation en passant : bien prciser aux organisateurs que l'on n'est pas l pour faire de la garderie et que les enfants qui viennent couter les contes doivent tre sous la responsabilit d'un adulte. J'ai vu des mres dposer leurs gosses, partir faire leurs courses, revenir avant la fin de la conterie et rappeler leurs mmes parce que c'tait l'heure de rentrer. Non, non et non !

Michelle
[monsite.orange.fr]

Re: Une conte difficile
Envoy par: Morette (Adresse IP journalise)
Date: lun. 2 novembre 2009 21:36:41

Dans un festival de contes, j'ai entendu l'un des conteurs rappeler tous les soirs, avec drlerie, qu'il fallait teindre son portable, mme pas le mettre sur vibreur. Mais incroyable : tous les soirs pendant tout le festival, il y a quand mme eu un portable qui a sonn !!!

Sinon, pour ce qui est de toutes ces interruptions je n'ai pas non plus d'exprience mais les conteurs que je connais en profitent en gnral pour "intgrer" les perturbateurs en se moquant gentiment d'eux et ils reprennent ensuite le fil de leur histoire. Mais c'est tout un art et a s'apprend sans doute peu peu.

Et en cas de vraiment gros bazar, il me semble que baisser la voix de plus en plus, jusqu' se taire, est une bonne tactique. En tout cas a marche avec les enfants des coles ! Mais il faut pouvoir tenir jusqu' ce que le silence revienne.

Re: Une conte difficile
Envoy par: meli (Adresse IP journalise)
Date: lun. 2 novembre 2009 23:51:00

Merci beaucoup pour toutes ces rponses et la richesse des tmoignages!
Ca me rassure un peu de voir que a arrive d'autres ou que c'est arriv, que cela fait parti du parcours.

En vrac, ce que je retire de vos changes et de mes propres changes et rflexions ces derniers jours. Je pense aussi qu'il me faut m'affirmer davantage vis vis des organisateurs. Souvent je me dis que je ne veux pas paratre trop exigeantes vis vis des conditions mais je me rends compte que a un prix. Parfois quand je pose des limites, je passe ct de certains contrats mais je me dis aujourd'hui que je fais bien.
La deuxime chose que j'en retire c'est qu'il est important de connatre ses propres limites. je peux conter dans telle ou telle situation mais pour telle autre je ne suis peut-tre pas encore prte. Cela viendra ou pas d'ailleurs, le chemin est encore ouvert avec le temps et l'exprience.

Cette ide de conter pour ceux qui coutent c'est ce quoi je me suis accroche mais je crois que ce n'est pas valable parce que le bruit a aussi gn l'coute de ceux qui voulaient suivre. Je garde cette ide, d'tre l'coute de ce qui se passe dans le public (tlphone qui sonne, allers et venus...) et d'introduire les vnements dans le meilleur des cas mais tout du moins d'y ragir, ne serait-ce que par un silence comme le dit Quadriconteur, je pense que a peut parfois suffir. Harvege, l'ide de se mettre en lotus est trs belle, pour autant quel pari difficile, ces 10 minutes ont du vous paratre si longues.

Merci beaucoup pour vos pistes et vos tmoignages.
J'avais bien besoin d'un change avec mes pairs aprs cette exprience et ces changes sont vraiment rconfortants.

Melin

Re: Une conte difficile
Envoy par: HARVEGE (Adresse IP journalise)
Date: mer. 4 novembre 2009 00:43:26

Je pense que c'est ce qui fait toute la richesse de ce forum : changer et se donner les moyens de se comprendre .......j'apprend beaucoup sur ce site et je vous en suis reconnaissant tous! ![harvege.e-monsite.com]



[harvege.e-monsite.com]

Re: Une conte difficile
Envoy par: La conteuse du vent d'avril (Adresse IP journalise)
Date: ven. 6 novembre 2009 20:10:26

Je suis entirement d'accord avec Michelle, qui dit que le conteur doit tre le matre du jeu.

Meli, c'est une question d'habitude. Oui tu peux tre un peu exigeante avec les organisateurs en ce qui concerne le droulement de la prestation, afin qu'elle se droule dans de bonnes conditions. Tu viens d'tre chaude et tu as dcouvert tout ce qui peut te dranger pendant une conte.

Et bien, mets-le profit pour les prochaines fois et saches imposer tes conditions.
A savoir : les portes fermes ds le dbut du spectacle. Ne pas hsiter inviter les parents venir couter avec les enfants (a vite de les entendre bavasser au fond de la salle). Et... s'interrompre et attendre le silence si vraiment quelqu'un exagre. En gnral, quand le silence plombe une salle, la personne vise se sent trs mal l'aise... winking smiley



[laconteuseduventdavril.sitew.com]

Re: Une conte difficile
Envoy par: Michelle (Adresse IP journalise)
Date: sam. 7 novembre 2009 13:06:15

<< Ne pas hsiter inviter les parents venir couter avec les enfants (a vite de les entendre bavasser au fond de la salle).>>

Pour moi c'est plus qu'une invitation. J'ai appris de Bernadte Bidaude exiger que les enfants soient assis avec leurs parents. Je peux vous assurer que c'est autrement plus confortable pour tout le monde : pour les enfants d'abord qui sont mieux installs, chacun sur une chaise, qu' se chamailler sur un bout de moquette, pour les parents qui n'ont pas les surveiller de loin, et pour moi qui suis dbarrasse du souci de "faire la discipline". Et puis... quand les enfants sont auprs de leurs parents, ils ont le sentiment les uns et les autres de partager un moment intressant et valorisant pour tous.


Michelle
[monsite.orange.fr]


Re: Une conte difficile
Envoy par: fanette (Adresse IP journalise)
Date: mar. 1 novembre 2011 19:25:04


Ben voil ! Malgr mes 15 ans d'exprience, j'arrive encore parfois paniquer !
Hier, j'ai racont des enfants d'une vivacit inouie, particulirement intelligents mais alors, incapables de rester 1 minute sans parler, me reprendre, ricaner quelquefois !
Quand je sens que l'ambiance peut tre explosive, je prviens les gamins :

- que je leur demande une grande participation, qu'ils ne resteront pas inactifs durant l'heure de conte
- que cependant, lorsque je conte, j'ai besoin de silence et que ceux qui dsirent couter les contes aussi ont besoin de calme !

Ca marche gnralement bien (hier en partant, ils m'ont tous remerci ou fait la bise) !

Mais rentre la maison, j'tais sur les rotules et ne pensais qu' dormir, alors que la veille j'ai cont des adultes (et quelques enfants) j'ai caval aprs l'heure du conte pour assister un spectacle musical !!

Ressentez-vous ce sentiment de fatigue, d'puisement presque, parfois ?



* _* _ * _* _* _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ *




Il n'y a rien de plus s

Re: Une conte difficile
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: mer. 2 novembre 2011 11:14:14

salut tous

j'ai eu souvent faire un ou deux lments qui perturbent tout le monde mais je pense que j'appliquerais le mme remde probablement . Dans ces cas l je m'arrte de conter , je fais une petit parenthse ou j'explique mon point de vu sans me fcher. comme j'ai perdu le fil videment , je me tourne vers l'lment perturbateur qui n'a videment rien couter , ce qui le rend pour le moins ridicule . puis je demande aux autres ceux qui effectivement ont suivi . souvent il n'y a pas besoin de plus pour que la honte envahisse le sujet .Je reprends tout comme si de rien tait . je pense effectivement que tu dois mener le jeu quoi qu'il arrive .Souvent le ou les personnes qui perturbent ne s'en rendent pas compte et le fond parce qu'elle n'y ont mme pas pens . en gnrale je demande un petit coin peu passant , pas prs d'une porte mais au fond de la salle .Je fabrique un genre de scne partir de tenture et autres lments de ma compo , ce qui fait que d'emble j'annonce la couleur .Autre petite chose , je mets un criteau avec crit dessus assez lisiblement :
"conteuse est un mtier, alors respect celle qui vous fait pass un bon moment merci " je me permets aussi de faire rfrence cet criteau au cas o . Mais mettre en position de faute vis vis des autres quelqu'un qui perturbe une sance est la meilleur mthode que j'ai trouv . car du coup c'est le publique qui sans le savoir rprime le gneur . C'est ce qu'on appelle jouer au billard non?
mais je crois videment que je suis aussi capable de pouss la Traviata si on me cherche , bien que cela ne me soit jamais arriv.J'aime beaucoup Catheriene zarcate , devait tre quelque chose .
bref pour rsumer :une rgle que tu apprends quand tu fais des stages de clown et qui me sert beaucoup . quand tu raconte , tu es "la" conteuse quoi qu'il arrive comme si tu avais mis le nez de ton clown .Une petite rflexion que l'on a dans ces stages , c'est : accroche ton porte mentale avant de rentrer sur scne .
en suite , ton clown peut assumer tout ce que tu ne dis pas dans la vie courante et le tourner en drision . crois moi aide parfois .Tu apprends jouer avec le publique aussi un peu comme un joueur de guitare module le son sur ses cordes ., c'est ce qui fait que chaque cont est diffrente .Apprend aussi interpeller ton publique une cont est un lieu d'change et c'est ce qui fera dire au gens qu'ils ont pass un bon moment . Mon conseil : trouve un stage de clown , tu apprendra lcher des choses et improviser . c'est le plus dur acqurir et l tu apprends le faire avec humour .
car quoi qu'il arrive dans une racont, c'est toi qui dirige le jeu , ne l'oublie jamais .
bonne journe manu67

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: Une conte difficile
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: mer. 2 novembre 2011 11:23:10

salut fanette
ta sensation d'puisement est normale , je l'ai chaque fois . une chose que j'ai apprise c'est que conteuse c'est comme de la course de fond , il faut s'entrainer et s'entrainer encore .Et surtout se vider de toute ce stress accumul dans une sance . car mme si j'adore cette monte d'adrnaline qui me porte et qui est un peu ma drogue , il y a tout de mme du stress et c'est qui te coupe les jambes. alors il faut prendre son temps pour s'occuper de soi aussi . Personnellement j'ai mis au point un programme et j'essaye de m'y tenir . Je fais de la gym au moins une demie heure et des promenades qui en gnrale me permette de rviser mes contes .
le secret pour tes promenades choisir des endroits sereins et calmes, ou tout simplement qui te ressemble .
moi je choisis la fort et quand les chasseurs sont dans le coin des endroits touristiques mais en hivers c'est plutt dsert .
comme tu te ressource et reprends de l'nergie , car conter en demande beaucoup . Il faut mettre en quilibre ton corps et ton esprit . enfin c'est comme que je le vois
bonne journe manu67

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: Une conte difficile
Envoy par: La conteuse du vent d'avril (Adresse IP journalise)
Date: mer. 2 novembre 2011 18:25:34

Hello Fanette,

Quand je sors d'une maison de retraite (o pourtant le public est calme), je suis LESSIVEE !!!! Plus le public est passif et plus je donne de mon nergie.

Et quand le public est turbulent, on se donne fond pour capter l'attention des plus rcalcitrants... C'est donc normal de se sentir "vide" en sortant d'une prestation agite.

Le plus important c'est de se rappeler que c'est le conteur qui tablit la rgle du jeu.
Pour qu'une conte se passe bien, j'impose mes rgles, en expliquant chacune d'elle et en gnral l'organisateur est tout fait d'accord avec moi et tout se passe bien...

a fait longtemps que je n'accepte plus n'importe quel contrat. Je pose les questions qui me permettent de prparer au mieux mes prestations. Mon objectif tant d'avoir du plaisir raconter pour en donner au public et que tout le monde reparte satisfait... Quand on me propose des trucs abracadabrants, je remets les choses leur place et les gens acceptent ou... cherchent quelqu'un d'autre (mais en gnral ils acceptent car ils n'avaient pas pens tel ou tel truc et en effet, ce serait mieux comme ci ou comme a !!!) winking smiley


[laconteuseduventdavril.sitew.com]



Modifi 1 fois. Dernire modification le 02/11/11 18:28 par La conteuse du vent d'avril.

Re: Une conte difficile
Envoy par: Hlne Loup (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 3 novembre 2011 00:29:25

En 35 ans, j'ai eu aussi quelques "galres". En fait a fait partie de l'apprentissage. Et j'ai appris mes dpens que la conte est base sur un contrat moral non crit, non dit, mais aussi rel que le contrat pass avec les organisateurs : durant le temps de la conte, c'est le conteur qui a et doit savoir garder le pouvoir (Ceci est vrai de tout art vivant). Souvent le public le lui donne volontiers. Mais parfois, il y a lutte de pouvoir. Y compris par des gens qui n'en ont pas conscience (parents ou enseignants ou moniteurs papoteurs en fond de salle, tlphones portables qui sonnent et auxquels on rpond, ados qui provoquent, enfants qui chahutent ou interrompent, organisateurs absents, par exemple, pour ne pas parler des porteurs d'arbustes en pots qui dfilent entre conteurs et publics).
Et cela se prpare ds la discussion prliminaire avec les organisateurs.
Et oui, calme et humour font plus que force ni que rage. Calme et humour montre qu'on domine la situation (mme et surtout quand on en doute soi-mme), force et rage (et je sais de quoi je parle, tant plutt du genre soupe au lait !) qu'on est domin par elle. C'est du moins ainsi que c'est pris par public et organisateurs.

Je n'ai pas fait de clown, mais c'est srement prcieux pour s'y mettre plus vite. Mais mme une "soupe-au-lait" finit, avec le temps, par trouver des trucs comme ceux qui ont t indiqus par les uns et les autres (je ne les redis pas : les meilleurs y sont tous). Mon nez de clown moi, c'est de laisser mon identit de conteuse prendre la premire place, m'envahir toute entire. Je retrouve la sortie, quand je suis seule, mes autres facettes. Et oui, je suis lessive, et a, c'est normal.

H

Aller la Page:  1234567Suivant
Page courante:1 parmi 7


Dsol, seuls les utilisateurs enregistrs peuvent envoyer dans ce forum.
This forum powered by Phorum.