Débats d'idées : Forum de Conteur.com
Pour défaire et refaire le monde
Aller la Page:  Page prcdente1234567Suivant
Page courante:5 parmi 7
Re: Une conte difficile
Envoy par: Hlne Loup (Adresse IP journalise)
Date: mer. 14 dcembre 2011 12:09:52

Pourquoi ne l'as-tu pas fait ? Tout simplement parce qu'on est tellement passionn par le conte,l'histoire dcouverte, qu'on en oublie tout le reste, et qu'on se met flotter au-dessus du rel. Je le sais, je l'ai fait au dbut. Et avec deux amies en plus ! Je le raconte dans "Conter pour les petits" pour alerter les conteurs dbutants, tout feu tout flamme. J'ai eu de la chance, ces amies le sont restes. De vritables conteuses, et de vraies amies fiables.

Et ravie de te voir regonfle ! C'est communicatif !
Il y a un conte amrindien intitul "L'enfant enlev par une toile", o un enfant ne rve que d'tre "le petit ami de tous", un enfant "aux yeux noirs si doux" que rjouit le bonheur, la joie des autres. Mme dans un conte, les choses ne sont pas si simples. Le conte est rude. Mais j'ai une tendresse pour ce garonnet, et pour ses parents prts tout pour le retrouver.

H

Re: Une conte difficile
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 15 dcembre 2011 01:08:38

salut hlne !
il y a des histoires qui vous font toujours du bien , j'aime penser qu'elles nous rendent le soin qu'on eu pour elle .
Quand je raconte mes histoire c'est le vent qui me les apporte puis je les lui rend. Qu'est ce que se serai bon si c'tait vrai.
J'ai vu un jour Muriel Bloch Dambuler dans la foule avant une raconte . C'est une femme imposante et pourtant j'avais l'impression qu'elle flottait au dessus du sol . A croire que les conteurs sont des espces de bulles de savon qui voyage entre la ralit et la fiction .J'ai le sentiment , mais ce n'est qu'un sentiment ,que nous sommes un peuple qui refusons d'abandonner notre part d'enfance . Je trouve trs bien comme . Comme tu le disais l'autre fois pour raconter il faut aimer . Aimer nos contes nos personnages, notre public .Alors parfois oui on drape . et c'est ce que j'ai fait .
Bon tu as des campons ?Ou mieux des clous comme la prochaine fois que je m'envolerais , jviteraismiling smiley les btises .
J'ai encore paris une bonne leon on dirait : rver mais pas trop .
ton histoire amrindienne l'air sympa . Moi ma prfr c'est celle de Kokoplli,ce petit garon bossu et qui devient le dieu de la fertilit .Ah si seulement il suffisait de semer quelques graines de mas pour que tout ailles mieux!!
bonne soire manuelle
mme si j'ai une personne je la ferai cette bon dieu de racont na.

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: Une conte difficile
Envoy par: Patrick82 (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 9 aot 2012 21:12:15

Bien que nouveau je vais me permettre de faire part de quelques rflexions inspires par la lecture des diffrents messages de ce sujet, mme si je risque d'tre un peu "hors sujet" n'tant pas conteur et n'ayant donc pas eu de contes difficiles.

Par contre, depuis plus de 30 ans que j'excerce mon mtier de magicien, j'ai connu de trs nombreuses situations un peu analogues celles racontes ici. C'est certain que cela dpend du public, mais il n'est pas rare de voir des gens irespectueux envers les artistes que nous sommes (bavardages pendant le spectacle, tlphone portables, etc....). Beaucoup de personnes ont un mpris de nos mtiers du spectacle et nous prennent pour de "vulgaires saltimbanque" (alors que pour moi le mot de saltimbanque n'est pas pjoratif du tout). D'ailleurs, il m'arrive frquemment que des gens, la fin d'une prestation, me demandent : " et part vous faites quoi comme mtier ?".... Sans commentaire...

Le problme des organisateurs qui souhaiteraient des prestations gratuites ou tarif trs rduits (ah ben a ne vous prendra qu'une petite heure de spectacle, c'est ct de chez vous, reflexions entendues maintes fois). En plus j'ai remarqu que plus on est gentil et que l'on accorde une "remise" plus les organisateurs nous prennent pour de la m... et nous traitent mal... A l'inverse, plus nous "demandons cher" (du moins je veux dire si nous prenons le tarif normal ,sans baisser le prix en aucune manire et en pratiquant un tarif normal et non "brad") plus on est pris en considration et on estt trs bien trait. Pas plus tard qu'avant hier soir, nous avons t faire une prestation o nous avons t trait "comme des rois" : place de parking "bloque" et rserve pour notre vhicule juste devant la salle, repas prvu dans le restaurant voisin avant la prestation, boisson frache disposition pendant le spectacle, ... etc... Mais c'est vrai que cela peut s'expliquer et d'ailleurs, mon professeur de magie, il y a plus de trente ans me l'avait trs bien dit (mais l'poque j'avais du mal le croire, mais avec l'exprience je me suis aperu que c'tait lui qui avait raison) : Dj en gnral, on prends beaucoup moins soin de quelque chose de bon march que de quelque chose de "cher" et donc qui est beaucoup plus "prcieux". D'autre part, bien souvent, le client, si on lui accorde une remise, a la pnible impression qu'on a voulu l'arnaquer car si il n'avait pas demand il auarit pay plus cher alors qu'on peut lui faire le mme spectacle pour moins cher !!!!

C'est la raison pour laquelle maintenant je ne discute plsu les prix, j'indique mon tarif et je ne fais plus de remise, si le client veut moins cher et bien il va voir ailleur engager un autre artiste. Alors bien sr je vais quelques petites exceptions cette rgle (tout dpend comment c'est demand, et plutt que de baisser le prix, pour le mme tarif j'offre une prestation supplmentaire). A la limite je prfre faire une prestation entirement gratuite et "l'offrir" lorsque c'est pour une association caritative .... Mais cela est ma manire de travailler et n'engage que moi.... Excusez moi d'avoir t un peu long et un peu "hors sujet"...

Re: Une conte difficile
Envoy par: lisa de la salamandragore (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 9 aot 2012 23:55:54

bonsoir Patrick,
non, tu n'es pas du tout "hors sujet"
j'ai aussi actuellement cette rflexion sur les tarifs ne pas trop baisser:
depuis que je propose un spectacle avec un musicien chevronn qui n'accepte pas de le "brader",son cachet devant tre le mme que lorsqu'il accompagne une chanteuse, cela m'a beaucoup aid dans ce sens
et je m'aperois aussi que nous sommes pris plus au srieux
pourvu que a dure...


lisa
[lisa.baissade.free.fr]

Re: Une conte difficile
Envoy par: Hlne Loup (Adresse IP journalise)
Date: ven. 10 aot 2012 11:18:07

Mme rflexion avec le mme aboutissement !

Le pire est quand la personne n'est pas personnellement rmunre (ou trs peu). C'est ainsi que j'ai vu une bibliothcaire "prte", en quelque sorte, un organisme trs officiel, pour assurer des prestations de livres qui sont offerts la lecture sur place dans des lieux publics, se retrouver seule devoir aller chercher, avec un petit diable, les caisses de bouquins car le gars a accept de le faire une fois, puis s'est tir ! Et quand ce fut la fin, la personne qui devait tre l avait "oubli" ! Or on ne pouvait tout rapporter en une fois ! La pub sur place n'avait pas t faite, pas un seul panneau !

Et j'ai entendu les personnes organisatrices venues juste voir, pas donner la main (si, l'une d'elle a fini par apporter un panneau annonant la chose fait la main), dire que la personne qui tait l pour assurer cette animation n'avait pas se plaindre car "elle est pay pour a, c'est son travail " ! Sans commentaires !



H

Re: Une conte difficile
Envoy par: HARVEGE (Adresse IP journalise)
Date: ven. 10 aot 2012 13:27:48

Il y environ 5ans j'ai cont dans une bibliothque pour les ftes de nol,j'avais alors aucun statut et j'ai juste demand qu'on me rtribue pour le dplacement.
Il m'a t rpondu que c'tait impossible car je n'avais pas de numro de siret...
Je suis revenu le mois dernier pour une balade conte organise par la mme bibliothque avec un statut de pro et une petite notorit :tapis rouge rception avec l'adjointe la culture,repas au resto etc ...et bien entendu aucun souci pour le cachet!!


[harvege.e-monsite.com]

Re: Une conte difficile
Envoy par: ClaireJM (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 1 novembre 2012 10:54:04

Hello,
Pas dans le monde du conte, mais le coup du tlphone qui sonne alors que l'orateur souhaiterait tre entendu, c'tait il y a longtemps, un dimanche matin dans une glise, l'heure de la prdication.
Lorsque le portable a sonn, le pasteur s'est interrompu, a regard le "tlphoneur" et lui a dit: " si c'est Dieu le Pre, dites-lui de rappeler plus tard, je suis occup!"

Cela dit, c'est pas toujours facile de faire entrer les perturbations dans notre conte. Parfois, c'est pile poil dans le thme: le bb qui pleure l'instant ou le hro a de bonnes raisons de fondre en larmes... mais parfois, c'est bien plus difficile. a demande vraiment de l'entranement, et je suis au dbut de mon apprentissage!

Belle journe tous
Claire JM

Re: Une conte difficile
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 1 novembre 2012 12:09:28

salut courage
on est tous passs par l . Mme quand on a l'habitude c'est difficile . Moi il y a un truc qui m'a bien aid , se sont les stages clown methode clownz'hopitaux. j'ai un lien si tu veux leur stage de dcouverte se passent le week end en gnrale et un peu partout en france .
Ce qu'ils m'ont appris ces stages:
A tre l'aise en toutes circontances .
A russir inclure toutes les perturbations quelles qu'elles soient dans ton histoire.
A prendre les choses avec humour mme quand c'est difficile .

Maintenant il faut garder l'esprit que le travail du conteur est diffrent de celui du clown . Le clown agit en totale inter-action avec le public alors que le conteur le fait rver et l'entrane dans son histoire . Il n'en reste pas moins que ces petits stages m'ont appris beaucoup sur moi-mme mais aussi sur le public . Les autes participants te servent aussi de public et c'est un public plutt bien veillant en gnrale cela aide enormment surtout au dbut .
je te recommanderai aussi les stages d'impro justement parce que l'inverse du clown, tu pars du public pour partir dans ton imaginaire .L'avantage du thatre d'impro c'est que tu as une base sur laquelle t'appuyer, le thatre reste une trs bonne cole dans le sens o tu apprends respecter un cadre .
Bref! ces deux expriences mon apport beaucoup en therme de stabilit et de confort mais aussi de limite personnelles .
J'espre que cela t'aide . si tu veux le lien des stages clown fait moi signe .
bonne journe makan

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: Une conte difficile
Envoy par: Hlne Loup (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 1 novembre 2012 12:27:03

Tu tombes pile-poil dans ma recherche actuelle pour les conteurs de l'APAC, Manu : la formation des "jeunes" (entendre : qui content en pro; depuis moins de 15 ans). Il y a des volutions intressantes par rapport la formation des plus anciens, dont je suis.
M'autorises-tu utiliser ta remarque prcdente ?


H

Re: Une conte difficile
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 1 novembre 2012 16:13:47

salut
hlne
je t'autorise . je ense qu'il faut arrter de compartimenter et que les diffrentes diciplines peuvent apporter quelque chose .
tu peux aussi rajouter ceci :
lors du stage avec Michel hindenhoch ,j'ai eu un gros problme avec ma voix , beaucoup de stress, de fatigue et de problmes personnels . j'ai beaucoup cherch amliorer cette voix qui m'avait salement lache . on m'a conseill un phonitre des stages etc... Je suis mme alle voir une prof de chant et une naturopathe qui avait amlior la chose sans vraiment dbloqu la situation .
et puis je suis tombe sur le chant dyphonique et l ce n'tait que du bonheur .
le stage que j'ai fait c'est avec un musicologue , une seule journe , mais quelle journe . j'ai test ce qu'on appel la chambre de rsonnance . quatre personne autour de toi qui font le bourdon , pendant que tu te lance dans des trucs abhrrants.
Je crois que ce jour l j'ai sorti des sons vraiment tonnants de cette cage toracique qui semblait ne pas arriver raisonner .Je compte bien continuer et trouver d'autres stages dans ce style , c'est dire qui place la dcouverte de la voix avant la perfection de celle-ci .Troublant quand on pense que j'ai une belle voix en lam hein? et jubilatoire.
je rajouterai autre chose , c'est- que je pars du principe que notre mtier est pluridiciplinaire . Je veux dire par l , que nous devons la fois avoir une bonne connaissance du conte aussi bien littraire , que psychologique . Nous devons incarn les personnages leur donner vis , nous sommes aussi un peu metteur en scne quelque part .
nous devons aussi bien nous connaitre nous mme , nos peurs, nos aspirations les plus profondes , et surtout tre bien dans notre peau quand on raconte, ce qui ne veut pas forcment dire dans la vie de tous les jours.
si on ne fait qu'appliquer les choses que l'on apprend, on arrive vite au bout des dcouvertes . Personnellement j'ai pris le parti de prendre le meilleurs de ce qui se trouvera sur mon chemin , instruments de musiques compris (car un bibon de lessive fait un trs bon tambour)
alors oui tu peux me citer hlne . de toutes faons, je pense que le mtier de conteur est la rsultantes de multiples rencontres dans tous les domaines .
bonne journe
Makan


*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: Une conte difficile
Envoy par: Hlne Loup (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 1 novembre 2012 20:35:00

Je me doutais bien que tu serais d'accord, mais je ne voulais pas le faire sans dire. Et tu apportes beaucoup d'eau mon moulin, je t'en remercie.
J'ajoute que je suis tout fait d'accord avec toi, le conte est un art qui se nourrit de multiples autres arts, disciplines et rencontres.
Et oui, ce type de travail vocal est un vrai bonheur et efficace en plus !

H

Re: Une conte difficile
Envoy par: fabien.delorme (Adresse IP journalise)
Date: lun. 12 novembre 2012 13:52:49

ClaireJM Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Cela dit, c'est pas toujours facile de faire
> entrer les perturbations dans notre conte.
> Parfois, c'est pile poil dans le thme: le bb
> qui pleure l'instant ou le hro a de bonnes
> raisons de fondre en larmes... mais parfois, c'est
> bien plus difficile. a demande vraiment de
> l'entranement, et je suis au dbut de mon
> apprentissage!

Didier Kowarsky fait des stages sur ce thme-l. En fait c'est plus que a : son crdo, c'est que toutes les perturbations, tous les vnements extrieurs enrichissent l'histoire, ou plus prcisment enrichissent l'acte artistique du conteur en train de raconter son histoire (ce n'est pas tout fait la mme chose). La difficult videmment, c'est d'tre la fois dans l'histoire et dans le monde rel, l'coute de tout ce qui s'y passe. Et a suppose de bonnes capacits d'improvisation.


Fabien Delorme
[www.fabiendelorme.fr]

Re: Une conte difficile
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: lun. 12 novembre 2012 18:04:56

salut
ce que tu dis fabien rejoins l'esprit des stages clown .L'avantage c'est que les stage ou ateliers clown te permettent d'expriementer la chose avec en face des gens qui sont bien veillant puisque dans le mme bain que toi . l'autre avantage des clown c'est qu'ils t'apprennent lacher prise , aller plus loin que le conte puisque pour eux il s'agit avant tout de trav&ailler sur le rien .
Et crois moi travailler sur rien c'est vraiment pas facile mais on s'y dcouvre chaque ateliers.Le clown c'est totalement en roue libre pas le conte , mais parfois pour comprendre quelque chose il faut aller trs loin dans la mme direction .
bonne journe
Maikan

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: Une conte difficile
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: lun. 11 mars 2013 18:53:04

salut
un plan galre aujourd'hui , mais bon je m'y attendais un peu. En fait , j'ai accept de raconter pour une cole maternelle , sur la demande d'une dlgu de parent d'lve . Bon dja ds le dpart ....
Surtout que j'tais dja venue voir cette directrice avec mes flyers et qu'apparement elle ne voulait pas de moi . Bon, il n'y a pas eu de heurt non , pas de rglement de compte mais un peu quelque chose que bel vecu :
juste bonjour , peine au revoir , il a fallu que je demande pour que l'on place les bancs pour les petits et un sentiment de tension dans la salle , un peu genre guerre froide , c'est du moins ce que j'ai ressenti . j'tais trs mal l'aise, finalement .
Par contre les enfants ont suivi mme s'ils taient vraiment actifs et apparement ils ont aim . Mais bon, je n'tais pas vraiment contente de moi malgrs les heures de boulot passes dessus , vous me direz tous , tu l'avais bien cherch, peut-tre une autre exprience qui mne cette leon : ne jamais forcer les choses ou alors tre prte en payer le prix. Mais c'est un peu dprimant.
Bonne journe
Makan

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: Une conte difficile
Envoy par: Hlne Loup (Adresse IP journalise)
Date: lun. 11 mars 2013 19:38:57

Non, je ne te dirai rien de tout a. Sinon que je connais. Et que l'important, c'est que les enfants aient aim. Et que la prochaine fois, tu seras avertie et donc plus solide.

H

Re: Une conte difficile
Envoy par: annie Brault-Thry (Adresse IP journalise)
Date: lun. 11 mars 2013 21:29:31

Mais Makan , tu partais avec dj une apprhension " apparemment , elle ne voulait pas de moi... j'tais trs mal l'aise "...
Qu'est-ce qui importe? Les enfants ont suivi dis-tu mme s'ils ont t actifs. Tu veux dire qu'ils ont beaucoup boug ou beaucoup particip ?
Si c'est la 1re proposition , c'est normal , si c'est la seconde c'est parfait.
La salle pas installe , une fois sur 2 ou 3 , c'est la cas .
Nous connaissons tous , comme dit Hlne ce genre de moments o l'on ne se sent pas apprcie , mais toi , une vieille routarde , il te faut prendre a avec humour , non?
Je viens de faire une trs trs grosse tourne , 15 jours conscutifs non stop , 3000km au cours desquels je contais dans les cinmas avant des petits films d'animation . J'ai eu de superbes accueils , o l'on m'aidait monter ma scne ou porter mes accessoires , mais j'ai eu un accueil o j'tais absolument transparente , pas d'aide bien sr , pas de bonjour ni d'au-revoir et mme pas une proposition ne serait-ce que celle d'un verre d'eau au cours du goter qui a suivi.
Bast! les enfants ont bien particip . C'est ce qui m'a import .
Oublie ce vilain souvenir . Tu n'es pas partie dans de bonnes conditions . Il aurait fallu faire du lcher-Prise. Tu sais faire a , non , si tu as fait des cours de clown?

Re: Une conte difficile
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: lun. 11 mars 2013 21:35:44

salut
oui je sais faire du lacher prise sinon je ne crois pas que je m'en serais sortie aussi bien .
les enfants ont beaucoup particips en fait , cela dbordait de tous les cts . et non, je n'en retire pas de satisfaction , bizarrement , j'ai juste le sentitiment d'avoir fait le boulot . fatigue peut tre .
demain est un autre jour .
bonne soire
Makan

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: Une conte difficile
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: lun. 11 mars 2013 22:14:12

salut
en me relisant , je prcise, je ne dprime pas j'ai juste le sentiment d'avoir descendu le yangstkiang au millieu des bombardements.
les conflits larvs sont souvent pires que les conflits ouverts et mme si on est une vielle routarde ce que je ne crois pas tre , on est humain .
j'essayais juste d'apporter ma petite pierre dans la foule de tmoignage du poste.
Je ne suis pas au fond du trou, loin de l . Juste creve on ne m'y reprendra plus .
et pis c'est tout .
bonne soire
Makan

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: Une conte difficile
Envoy par: annie Brault-Thry (Adresse IP journalise)
Date: mar. 12 mars 2013 01:38:30

On ne te reprendra plus quoi Makan?
Tu sais bien depuis tout ce temps qu'on ne peut pas toujours tre au 7me Ciel. Ce serait trop beau

Re: Une conte difficile
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: mar. 12 mars 2013 09:54:01

salut
simplement de me retrouver entre l'arbre et corce . Je m'attendais au conflit mais on m'avait assur que ce n'tait pas le cas , que la directrice avait accept que j 'intervienne. Oh il n'y a pas eu de cri, c'est ce que je disais, juste une froideur assez glaciale enrobe sous un glacage de bonne manire .
comment te dire , je ne m'attendais pas au septime ciel loin de l , mais pas une ambiance aussi ngative .

J'ai trait avec la dlgu des parents d'lve, pas avec l'enseignante , c'tait probablement une erreur ne pas faire . C'est aussi de cela dont je parle quand je dis qu'on ne m'y prendra plus. J'ai l'impression que tu pense que je me plainds Annie , ce n'est pas le cas , je rends juste compte d'une exprience trs dsagrable c'est tout . En dfinitive il est fort probable que je n'interviendrai plus jamais dans cette cole . Ce n'est pas la mort du petit cheval, juste beaucoup de boulot et peu de plaisir au bout, mme pas la satisfaction du travail bien fait.
Peut tre que les ambiances ne te perturbent pas , moi si. je dteste les conflits larvs . les grands coups de gueules , les explosions ne me font pas peur , en fait je prfre on sait au moins o on met les pieds.
Bonne journe
Makan

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Aller la Page:  Page prcdente1234567Suivant
Page courante:5 parmi 7


Dsol, seuls les utilisateurs enregistrs peuvent envoyer dans ce forum.
This forum powered by Phorum.