Débats d'idées : Forum de Conteur.com
Pour défaire et refaire le monde
Aller la Page:  123Suivant
Page courante:1 parmi 3
voler un conte
Envoy par: Michelle (Adresse IP journalise)
Date: sam. 20 fvrier 2010 13:36:13

Dans une discussion sur le trac, Lisa se dit "voleuse de contes" et pose la question : ne sommes-nous pas tous des voleurs de contes ?

Et ce propos, des questions me titillent depuis un bon moment :

- comment peut-on faire circuler les contes, ce qui la fonction des conteurs, si on ne les attrape pas au vol auprs d'autres conteurs ? J'ai beau lire beaucoup de contes, c'est quand je les entends qu'ils me touchent le plus et qu'ils me donnent envie de les redire mon tour.

- pourquoi un conteur qui expose son rpertoire en public en serait-il propritaire ? On m'a racont il y a quelques jours un conte que j'ai publi. Je l'ai reconnu certains motifs prcis et pourtant ce n'tait plus tout fait le mme, celui qui s'en tait empar l'avait remani et personnalis. Eh bien, je ne me sens nullement lse, bien au contraire je suis ravie que cette histoire circule.

Michelle
[monsite.orange.fr]

Re: voler un conte
Envoy par: Quadriconteur (Adresse IP journalise)
Date: sam. 20 fvrier 2010 15:20:28

Pour qu'il y ait vol, il faut qu'il y ait propritaire... donc il n'y a que celui ou celle qui compose TOUS ses contes sans JAMAIS en emprunter qui peut ventuellement crier au voleur ! Notion trs moderne: depuis les temps prhistoriques, personne n'avait jamais pos cette question trange de vols de contes.
Quant celui ou celle qui crierait au voleur, cette question a dj t dbattue sur ce forum.

Re: voler un conte
Envoy par: Ani Boquillon (Adresse IP journalise)
Date: sam. 20 fvrier 2010 17:57:41

Ha ! moi aussi, l'anne dernire j'ai entendu une de mes histoires mtine d'une autre... bah... c'est la logique de la transmission orale ! winking smiley
Nous passons ainsi la POSTRIT !!! grinning smiley



*******
Ani Boquillon * conteuse *

Re: voler un conte
Envoy par: sacado (Adresse IP journalise)
Date: sam. 20 fvrier 2010 23:16:20

Tout fait d'accord avec vous. Pourtant, quand on regarde la "charte des conteurs" propose par l'ANCEF, c'est clairement scandaleux de raconter l'histoire d'un autre :

"""
IV- Du Rpertoire de Chacun :

[...] nous nous engageons ne mettre notre rpertoire aucun rcit dont nous aurions pris connaissance par la lecture ou lcoute dun autre Conteur, sans avoir eu la courtoisie de lui en faire la demande, ni la prudence de nous assurer auprs de lui de ce qui pourrait lui appartenir en propre.
"""

Re: voler un conte
Envoy par: Ani Boquillon (Adresse IP journalise)
Date: dim. 21 fvrier 2010 02:36:47

Oui, mais on ne va pas sauter la tte de quelqu'un sous prtexte que l'histoire qu'il-elle raconte ressemble trangement notre version.
Sans compter que cette histoire, il-elle l'a peut-tre lui-elle-mme entendu de la bouche de quelqu'un-e d'autre, qui etc.

Et on ne va pas non plus faire un procs au vent qui porte nos paroles winking smiley

La Charte offre celui qui trouve l un intrt, une voie thique, un bon support de rflexion.
J'apprcie beaucoup le fait qu'elle existe, et je regrette qu'on n'en discute plus, ni que l'ANCEF n'existe plus non plus. sad smiley
Le Charte a t beaucoup amliore au fil de ses diffrentes versions, et la dernire est quasiment parfaite.
Mais ce n'est pas un article de loi.
Tant pis pour nous tant mieux pour la transmission orale. smiling smiley



*******
Ani Boquillon * conteuse *

Re: voler un conte
Envoy par: Quadriconteur (Adresse IP journalise)
Date: dim. 21 fvrier 2010 17:05:27

"de ce qui pourrait lui appartenir en propre"... nous y sommes, c'est trs XXI sicle, bien prorio, bien individuel ... bien contraire la tradition ds Conteurs!
"""



[www.quadriconteur.fr]

Re: voler un conte
Envoy par: sacado (Adresse IP journalise)
Date: dim. 21 fvrier 2010 23:02:56

Je suis d'accord avec vous deux. Cette charte est plutt bien faite, disons qu'elle a le mrite de dfinir pas mal de choses assez explicitement. Notamment elle rappelle qu'un comdien n'est PAS un conteur, ce qu'on ne rptera jamais assez.

Mais en mme temps, elle contient ce passage qui me dresse chaque fois les cheveux sur la tte. Et comme il est clairement dit en prambule qu'on adhre tout ou rien de ladite charte, ben, en ce qui me concerne...

Re: voler un conte
Envoy par: Ani Boquillon (Adresse IP journalise)
Date: lun. 22 fvrier 2010 02:47:17

Le problme avec la Charte, c'est qu'elle a toujours t interprte " l'envers".
Explicit
Citation:
[...] nous nous engageons ne mettre notre rpertoire aucun rcit dont nous aurions pris connaissance par la lecture ou lcoute dun autre Conteur, sans avoir eu la courtoisie de lui en faire la demande, ni la prudence de nous assurer auprs de lui de ce qui pourrait lui appartenir en propre.

Prcision pralable : je n'ai pas particip la rdaction de la Charte, et je ne l'ai pas signe car l'poque o je l'ai dcouverte quand elle est apparue dans le milieu des conteurs elle tait encore imparfaitement rdige.
Je me contente donc de constater:
Si on lit bien ce qui prcde, cela est clairement dit: "nous NOUS engageons".
Il n'est pas crit : "nous VOUS interdisons", ni "il est INTERDIT".
C'est une prise de position THIQUE par rapport la production DES AUTRES conteurs. Nous NOUS engageons ne pas leur piquer leurs ides perso.
Nous n'interdisons personne de faire quoi que ce soit, nous dcidons simplement, personnellement, de ne pas nous servir chez les autres comme dans un supermarch et d'une faon qui en fait s'apparente plutt au pillage .
a ne vous semble pas logique?
Personnellement, je ne pique pas les ides des autres, mme si je n'ai jamais sign la Charte.
Et si je dcouvre une de mes versions perso dans la bouche de quelqu'un d'autre (sans parler des dfauts que je pourrais y trouver pour des raisons implicites) (a m'est arriv, d'ailleurs), je serai:
> tonne (tiens, les grands esprits se rencontrent, ou bien c'est que "quand y'a de la gne y'a pas de plaisir" sad smiley )
> mais aussi flatte (ben si on me la pique, c'est qu'elle est quand mme pas mal)
> et finalement curieuse : j'irai (si je peux le faire) voir la personne pour lui demander ses "sources". Et puis on discutera un peu sur l'thique de la "profession" et sur les faons de se faire ses propres versions.
La Charte parle de "courtoisie". Je ne commenterai mme pas, cela me semble aller de soi.
Et elle demande "de nous assurer auprs (du conteur) de ce qui pourrait lui appartenir en propre", savoir que le conteur peut avoir "invent" l'histoire elle-mme (cela nous arrive pour les "histoires-cadres", inspires de la tradition, mais dont le fil est souvent notre propre cration), ou qu'il peut avoir introduit dans une histoire trad' des NOMS, ou des PRIPTIES, ou des DTAILS particuliers, dont l'ide lui revient "en propre".
Il ne s'agit pas d'un "droit de proprit" mais d'ides personnelles que nous n'avons pas lieu de nous approprier, sauf en demander l'autorisation l'AUTEUR des ides en question.
a me semble quand mme la moindre des choses, si on a la possibilit de le faire, de se renseigner avant de reprendre n'importe quelle version textuellement et sans se poser de question.
NON ??? confused smiley



*******
Ani Boquillon * conteuse *

Re: voler un conte
Envoy par: sacado (Adresse IP journalise)
Date: lun. 22 fvrier 2010 18:27:07

Effectivement, moi je la lis sans doute l'envers, dans le sens "un vrai conteur ne fait pas a, donc si vous ne faites pas comme moi, vous n'tes pas un vrai conteur mon sens".

En ce qui me concerne, videmment que je ne vais pas piquer texto l'histoire d'un autre conteur pour la raconter mon tour. Jusqu' prsent, de ma courte vie de conteur, je n'ai jamais ajout mon rpertoire une histoire sans en avoir entendu / lu au moins deux versions. Ne serait-ce que parce que je trouve qu'il est plus facile comme a de distinguer la trame des lments accessoires et donc d'en produire une version personnelle. Je ne conois effectivement pas de raconter une histoire telle que raconte par un autre, ne serait-ce que parce que je ne trouve pas a trs poli, mais a n'engage que moi.

Re: voler un conte
Envoy par: Ani Boquillon (Adresse IP journalise)
Date: mar. 23 fvrier 2010 02:32:12

sacado Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Effectivement, moi je la lis sans doute
> l'envers, dans le sens "un vrai conteur ne fait
> pas a, donc si vous ne faites pas comme moi, vous
> n'tes pas un vrai conteur mon sens".

C'est une interprtation, et je me permets de la qualifier de "fautive" puisque les rdacteurs de la Charte n'ont jamais eu la prtention de dire qu'ils taient LES SEULS vrais conteurs. winking smiley

> En ce qui me concerne, videmment que je ne vais
> pas piquer texto l'histoire d'un autre conteur
> pour la raconter mon tour. Jusqu' prsent, de
> ma courte vie de conteur, je n'ai jamais ajout
> mon rpertoire une histoire sans en avoir entendu
> / lu au moins deux versions. Ne serait-ce que
> parce que je trouve qu'il est plus facile comme a
> de distinguer la trame des lments accessoires et
> donc d'en produire une version personnelle. Je ne
> conois effectivement pas de raconter une histoire
> telle que raconte par un autre, ne serait-ce que
> parce que je ne trouve pas a trs poli, mais a
> n'engage que moi.

Ben voil : en ralit, tu fais exactement ce que recommande la Charte. grinning smiley
Moi je fais pareil: plusieurs versions d'une mme histoire et je concocte ma propre cuisine. hot smiley
On peut d'ailleurs quand des histoires ont de trs nombreuses versions originaires de pays diffrents s'apercevoir aprs coup qu'on a fait un emprunt involontaire quelqu'un a m'est aussi arriv! Le mieux est de rectifier le tir rapidement grinning smiley


*******
Ani Boquillon * conteuse *

Re: voler un conte
Envoy par: Prestigiacomo Fabien (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 25 fvrier 2010 13:08:30

Cel m'est dj arriver une fois... Aprs un spectacle, un conteur m'a demand s'il pouvait reprendre deux histoires que je venais de conter. L'une tait un conte trad, l'autre crite, j'ai bien sur accept, j'tais mme un peu fier sur le coup pour mon histoire imagine. Je n'ai pas la prtention d'crire des chef d'oeuvres, loin de la, c'est souvent des histoires inspires par d'autres ou par du vcu, et en aucun cas je n'emprcherais quelqu'un de les reprendre pour les conter son tour.
Je m'efforce la fin de chaque conte, de dire d'o proviennent les contes (trad/pas trad, pays) et aussi de quand "ils datent" quand nous en avons la trace (j'ai un rpertoire autour du Moyen Age)
Mais, parcequ'il y a un mais... J'aimerais crire un recueil de certaines histoires cela me titille depuis un moment, histoires que j'ai inventes uniquement. J'avoue que cela m'ennuierait de les retrouver dans un autre livre, avant le mien.
Rahhh, je sens le ct obscur de l'tre humain me ronger, entre cette appropriation goste et une ventuelle jalousie pleine d'aigreur !!!
Bon, faut que je travaille la-dessus...

Fabien

Re: voler un conte
Envoy par: Ani Boquillon (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 25 fvrier 2010 13:46:46

Citation:
(...) en aucun cas je n'empRcherais quelqu'un (...)

Ben, on espre bien ! Le conte n'est pas un dogme... grinning smiley

Bon, plus srieusement, je suggre toujours de ne pas reprendre telle quelle une version "cre" par moi, parce que
> a risque de faire hiatus, tant donn que ce sont "mes" mots, "ma" faon de voir les choses
> et que je trouve que c'est tellement mieux de trouver soi-mme ses mots, sa faon de voir les choses:
>>> a enrichit le paysage du conte,
>>> a convient mieux la personne qui raconte, et il lui est plus facile de retomber sur ses pieds si jamais elle oublie quelque chose en route (a m'arrive aussi, d'oublier des morceaux! grinning smiley ) ou qu'elle est interrompue par un vnement quelconque (ractions dans la salle, tlphone mobile, fanfare extrieure, orage, etc.)

*******
Ani Boquillon * conteuse *

Re: voler un conte
Envoy par: Prestigiacomo Fabien (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 25 fvrier 2010 16:08:47

Certes, certes... J'ai dj un orthographe dplorable, si je me mets faire des fautes de frappe tout va.... Ae, Ae.....

Fabien

Re: voler un conte
Envoy par: Aziliz (Adresse IP journalise)
Date: dim. 26 janvier 2014 19:02:36

Bonjour,

Je ragis encore sur ce fil ci parce... Et bien, parce que je ne suis pas tout fait d'accord =P

Je n'ai jamais lu la charte (outre l'extrait mentionn ci dessus), je suis trs loin d'tre conteuse pro, mais j'ai dj rflchis la question de nombreuses fois.
Personnellement, cela ne me drange absolument pas de me rapproprier un conte entendu une fois (sans parfois mme l'accord du conteur, je l'avoue sans honte, parce que certaines fois, on ne pense pas que cette histoire va nous marquer au point d'avoir envie de la dire, parce que d'autres fois on en a pas l'occasion, ...) et je ne cherche pas ncessairement plusieurs versions : je suis mon instinct, certaines choses me plaisent, d'autres non, alors je conte ce qui me plait et je ne conte pas ce qui ne me correspond pas.
Pourquoi cela ne me pose pas de problme ? Parce que pour moi, le conte est Partage. Et parce que si le but n'est pas de transmettre quelque chose au public (qu'il s'agisse d'un souvenir, d'une motion ou d'une histoire re/raconter) alors autant ne pas conter. J'cris des histoires, histoires que j'espre publier un jour c'est vrai, et ces histoires, je les contes parfois sans me soucier qu'elles soient racontes par d'autres, transformes par d'autres, transmises par d'autres parce que pour moi c'est l, la richesse du conte. J'ai l'intime certitude que ce que je conte ne pourra jamais tre cont de la mme faon, ni par moi, ni par quelqu'un d'autre. Ma voix, les mots que je choisis, les gestes que je fais, je n'en ai parfois mme pas conscience, je me laisse guider par l'instant, comment alors craindre que quelqu'un puisse me voler "mon ouvrage" puisque mon ouvrage est l : dans la faon de conter, dans le choix de l'histoire, dans l'tre.
Pour moi, on est jamais vraiment propritaire d'une histoire, simplement de la forme qu'elle prend entre nos mains, qu'elle soit crite ou conte. Les histoires que j'cris, si je les contes et que quelqu'un un jour les crit, je suis persuade qu'elles n'auront pas la mme essence, la mme substance que le fichier texte qui dort actuellement dans mes dossiers. D'ailleurs, ce fichier, la forme que les mots ont pris, l'agencement de ceci, cela m'appartient et je trouverai inconcevable que quelqu'un copie et colle simplement ceux ci sous son nom, tout comme je trouverai inconcevable que quiconque copie la voix, les gestes, apprenne le moindre mot, la moindre hsitation d'un conteur pour conter l'histoire entendue...
Pour moi, voler un conte, c'est cela : prendre une prestation et la refaire l'identique en disant "c'est de moi" ou en le laissant croire. Quand je raconte une histoire, je raconte une histoire. Je ne m'embarasse pas de "dtails", pour moi, dire dans une raconte "histoire entendue tel endroit de la bouche d'untel" ou "histoire trouve dans le livre machin" c'est comme un auteur qui crirait "expression utilise par monsieur chose" ou "phrase trouve dans le livre machin". Bien sr c'est faisable, mais a alourdit le rcit et je trouverais a beaucoup plus sa place dans les pr/postfaces, dans les questions ventuelles la fin d'un conte ou simplement intgr au rcit sans forcment le laisser paratre par une formulette du genre "un jour, j'ai entendu une bien trange histoire". Bien entendu, je ne dis pas "cette histoire est de moi" si ce n'est pas le cas - de toute faon, je ne sais pas mentir - et je ne connais personne qui crie haut et fort "ce conte est de moi" alors mme qu'on l'a juste affin notre sauce.

Je pense que l'on vit malheureusement dans un monde o l'on fait l'apologie, sans vraiment le savoir, de l'individualisme et o l'on se sent ls ds que l'on pense que quelqu'un a pu nous nuire d'une quelconque manire alors que cette personne ne pensait peut-tre pas mal... On crie au voleur avant mme d'avoir entam le dialogue avec le prtendu voleur. Moi, je crie au partage, parce que finalement, je n'en ai rien faire d'Avoir crit quelque chose, d'Avoir cont ceci ou cela, cela ne m'apporte rien d'Avoir ou de Faire. Ce qui m'importe, et m'apporte, c'est d'Etre l et de partager. A quoi bon avoir crit une histoire, si c'est pour ne la faire lire personne ? A quoi bon avoir travaill un conte si l'on ne prends pas de plaisir le transmettre et simplement tre l, entre le public et l'histoire ?

Bref, je m'enflamme un peu pardonnez moi ^^
Et j'espre que personne ici ne m'en voudra pour mes ides qui vont compltement l'encontre de cet extrait de la charte, je suis juste - vous l'aurez j'imagine compris - contre le fait que la proprit nous spare des autres. Nous possdons des choses, c'est vrai, nous en sommes propritaires, mais les choses qui nous appartiennent vraiment ne peuvent pas nous tre voles et c'est mon avis un tort de croire que le fait de conter un conte de quelqu'un d'autre est un vol, je verai plus a comme un hommage. Ce conte m'a touch, alors je le transmets, avec mes mots, ma voix, mes gestes et ma modeste condition.
Pour l'crit, c'est plus drangeant parce que fig, mais l encore, l'important, au del de notre condition d'auteur, n'est il pas que les histoires vivent ?
Si l'important pour un parent ou un professeur est que son lve/enfant le dpasse et vive sa propre vie, pourquoi restons nous si ferms d'esprit propos de nos histoires qui ne demandent finalement qu' voler de bouches en oreilles et d'oreilles en bouches ?

[lailleurs.com]

"Parce que les contes sont fait pour

Re: voler un conte
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: dim. 26 janvier 2014 20:52:51

salut
je ne suis pas loin de penser comme toi Aziliz.Peut tre parce que je n'utilise jamais la mme faon de raconter que la personne que j'ai entendu , de plus quand tu coute une fois une histoire il y a forcment des choses que tu as retenues et d'autres que tu as pass la trappe . D'ailleurs je crois que c'est Hindehoch qui disait qu'il fallait noter justement ce que l'on retient la premire coute , parce que c'est important pour la raconter soi-mme . j'ai appris aussi que toutes histoires pouvaient tre racontes en commenant par un autre bout . Cela signifie donc que les versions sont infinies donc ce n'est pas du vol . Quand je dis que je mets un bmol c'est parce que tout le monde ne l'entend pas comme . Il m'est arriv de renoncer une histoire parce que d'autres conteurs la racontaient . Pourquoi ? en fait je ne sais pas peut tre pour garder mon originalit et que du coup quand quelqu'un d'autre raconte la mme histoire et que tu l'entends tu te pose des questions sur ce que tu as russi faire passer en la racontant .Bon je crois qu'il faut aussi faire la part des choses , tu raconte et chacun prend son propre miel quelque part . Mais du coup ,bon c'est personnel , je ne suis plus trs sure de moi , alors il me faut du temps et recouter l'histoire , voir si je suis passe ct de quelque chose .
Autre chose , j'ai eu des dmls avec des auteurs et du coup je suis devenue trs prudente , je demande toujours si je peux emprunter une histoire. C'est d'ailleurs comme cela qu'une histoire entendue dans les contes de sagesses m'avait beaucoup plus ,j'ai rencontr celle qui qui la racontait . J'ai vite compris que cela ne lui plaisait pas beaucoup . Donc oui je la raconte mais pas pour un public payant et trs peu souvent .
voil . Personnellement , que quelqu'un raconte une de mes histoires ne me drange pas , quand il s'agit d'une histoire que j'ai invente , je demande juste que la maternit de cette histoire me soit impute. Mais bon de grce , ne me l'a racont pas , parce que l du coup je me sens perdue .
Bonne journe
Makan

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for



Modifi 1 fois. Dernire modification le 26/01/14 20:55 par manu67.

Re: voler un conte
Envoy par: Aziliz (Adresse IP journalise)
Date: lun. 27 janvier 2014 00:45:38

J'ai post ce message chaud et aprs l'avoir tapp, effac, retapp, reffac...

En fait, je vais revenir un peu sur ce que j'ai crit et parler un peu de ma trs maigre propre exprience. Actuellement, je n'ai jamais cont lors d'un spectacle payant. Je dbute, aussi, je conte principalement pour mes amis, lors de stage ou au cours de mon travail d'animatrice (en gros, je suis paye parce que j'anime les enfants, que ce soit ou non du conte).
Je me permets donc, dans le cadre principalement de l'animation, de conter des histoires que j'ai entendu, des fois de faon je l'avoue assez proche de ce que j'ai entendu, des fois beaucoup moins. Je demande dans ce cas rarement l'autorisation pour plusieurs raisons :
- sur le moment, je ne me suis pas forcment rendue compte de ce que le conte a laiss en moi, je m'en aperois lorsque le lendemain, je l'ai au bord des lvres.
- Je n'ai pas forcment l'occasion de demander
- Je ne compte pas en faire un spectacle part entire.

Bien sr, il y a des oeuvres, autant crites que contes qui me font de l'oeil et sur lesquelles j'ai envie de faire un VRAI spectacle, pour celle l, je demande l'autorisation de l'auteur, particulirement lorsque c'est crit (parce que c'est plus fig) avant de faire un travail dessus.

Aprs, je reste persuade que le conte est transmission et que quelque part, si l'on ne veut pas qu'on nous le vole, soit on accepte de le donner, soit on le garde cach.

Pour l'instant, j'ai souvent demand des auteurs - qui ne sont pas du tout conteurs - l'autorisation de transposer leurs crits/contes l'oral et la plupart ont t ravis, d'autres d'accord bien que sceptiques et certains insistent, rien qu'en sachant que "j'aimerais" conter, que je prenne dans leur rpertoire (qui parfois ne s'y prtent pas, mais bref). Pour ce qui est des conteurs, je les ais la plupart du temps rencontrs dans une optique de formation, je n'ai jamais vraiment demand l'autorisation de conter les contes que j'ai alors entendu parce que ce qu'il m'a t donn de voir c'est que peu importe le conte, mme avec des contes trs proches, on n'arrive jamais la mme chose, qu'on le conte deux fois de suite, que deux personnes diffrentes le content, ce n'est jamais pareil.
Pour moi, il n'y a pas de droits d'auteur qui vaille sur le conte, parce que le conte n'est que le tmoin de ce qu'on est l'instant o on le conte. Bien sr, il y a des droits sur la base de l'histoire, mais au final, cette base en est on sr (je ne parle videmment pas du mot mot), car il y a de nombreux moyens d'arriver au mme schma en mixant des lments diffrents. J'ai dj entendu deux contes trs ressemblant qui ne venaient pas du tout du mme univers... Et il m'arrive parfois, lorsque j'crit, de tomber sur un canevas semblable ce que j'ai crit alors mme que je ne connais pas l'auteur et l'auteur ne me connait pas...

Mais bon, j'ai toujours trouv la notion de proprit trs mal adapte aux arts des mots, et l'tre humain en gnral...

Et sinon, on est bien d'accord que lorsque l'on connait l'auteur original, c'est bien si ce n'est de le prsenter, au moins de le mentionner, mais il est parfois difficile de dmler tout a, entre le conte qu'untel a adapt, celui qu'il ou elle a crit de toute pice, celui qu'il a juste retanscrit ou collect... Et finalement, faut il s'embarasser de tout a ? Je ne sais pas

[lailleurs.com]

"Parce que les contes sont fait pour

Re: voler un conte
Envoy par: Ani Boquillon (Adresse IP journalise)
Date: lun. 27 janvier 2014 02:04:12

Sans vouloir tre ttillonne, il serait utile de lire rellement les messages avant de ragir
Aziliz, tu sembles choque par des termes de "proprit", "nuire", et tu parles d'"apologie de l'individualisme"
Je ne vois pas o tu as vu tout a (relis les messages depuis le dbut), et pour une fois, tout le monde est plus ou moins d'accord pour viter de polmiquer (et ce n'est pas faute de certaines tentatives antrieures) hot smiley
Tu fais ce que tu veux, si quelqu'un te tombe dessus en disant dis-donc, qui t'as permis de me piquer MON histoire???, tu sauras que tu es tombe sur un mauvais coucheur.

A part a, c'est quoi ton problme de "partage"?
Qui a dit que nous ne faisions pas de "transmission"?
Nous le faisons avec NOS mots, ce qui en fait NOTRE version d'un CONTE dont nous transmettons l'HISTOIRE.
Je ne vois pas o il est question de "proprit". Si je suggre, personnellement (comme beaucoup d'entre nous le font), d'utiliser diffrentes versions pour rcrire le conte et d'en faire sa propre version, c'est pour les raisons que je donne plus haut, et pas pour des histoires de "proprit".

(Re)lis aussi les explications (ncessaires???) au sujet de la Charte, que de nombreuses personnes, apparemment, semblent ne pas comprendre.

En fait, plutt que de parler "d'individualisme", moi j'aurais tendance dire que ces temps-ci, on oublie de "prendre son temps", prendre le temps de lire pour de bon un texte quand il vous est propos et essayer de le comprendre, et pas le survoler parce qu'on a autre chose faire ou qu'un MOT vous fait ragir, et BOUM!!! il faut tout de suite "rpondre" et faire 4 pages, alors qu'on n'a mme pas lu la fin de la phrase
A noter qu'une rponse qui dpasse la mesure de l'cran d'ordinateur devient difficile lire pour beaucoup de gens et que donc, on va avoir tendance la survoler, avec les risques d'incomprhension relevs ci-dessus grinning smiley

Je prcise que je parle de la Charte en toute connaissance de cause, car je l'ai tudie et utilise dans le cadre (prcisment) de mon activit de transmission.
Dsole pour le coup de gueule.

A part a, je ne suis pas cense me balader sur le forum en ce moment j'ai vraiment autre chose de beaucoup plus urgent faire, mais j'en ai marre de lire des contre-vrits au sujet des conteurs et de leur tat d'esprit.
Il y a des c***, certes, mais en gnral ils ne restent pas sur le forum, mme s'ils russissent quelquefois faire aussi partir des gens trs bien (j'en connais)


*******
Ani Boquillon * conteuse *

Re: voler un conte
Envoy par: Finist (Adresse IP journalise)
Date: lun. 27 janvier 2014 11:24:38

Je m'immisce sournoisement dans cette discussion qui me parat bien intressante...

Il me parat clair qu' partir du moment o il y a de l'argent en jeu, il n'y a plus de positions idalistes qui tiennent, et il faut tenir compte d'ventuelles attaques au nom de droits d'auteur rels ou supposs.

Toutetois dans le domaine des contes transmis oralement, il me semble que le rle de la prestation du conteur est capitale, au moins autant que celle de l'auteur, si auteur officiel il y a. En cas de doute quant au droit de conter telle ou telle histoire que j'aurais envie d'utiliser malgr tout, je m'arrangerais pour modifier un peu les noms des personnages et de lieux, j'ajouterais ou retrancherais un peu la trame, je jouerais sur le point de vue ou l'atmosphre, etc, pour qu'on ne puisse pas dire qu'il s'agit d'un strict plagiat. Bref, je m'approprierais plus ou moins l'histoire ma faon. (Ceci bien entendu dans le cas o il serait vraiment impossible de s'entendre l'amiable avec l'auteur). Ou alors, si l'auteur est vraiment trop mauvais coucheur, je laisserais tout tomber et je prendrais une autre histoire.

Toutes les oeuvres littraires sont faites partir de pices et de de morceaux emprunts ici et l, et dans le domaine des contes, mon avis, il y a bien peu d'lments qui soient originaux 100%, on retrouve toujours les mmes motifs, le cas chant adapts l'poque ou l'environnement courants.

Par contre, suite cette discussion, je me demande s'il n'y aurait pas un conte trs intressant crire, et qui s'appellerait justement "Le Voleur de Contes" - dans le cas (douteux) o il n'existerait pas dj !



Finist

"Dans le trois fois neuvi



Modifi 1 fois. Dernire modification le 27/01/14 11:28 par Finist.

Re: voler un conte
Envoy par: Aziliz (Adresse IP journalise)
Date: lun. 27 janvier 2014 14:00:56

Ani, ne t'en fais pas, je comprends tout fait ton coup de gueule =) (Euh, je pars sur le tutoiement, mais si quelqu'un est choqu, je change de ton, promis ^^')

En fait, j'ai bien lu tous les messages et ce bien attentivement avant de rpondre et je suis tombe par la suite sur un deuxime sujet similaire (enfoui) qui tait beaucoup plus "light" dans le sens o l'on y parlait beaucoup de partage et de transmission justement, alors que dans celui l, l'accent est - je trouve - plus mis dans la proprit ou la parentalit du conte. (D'ailleurs, il me semble que l'on voit une diffrence entre mon premier et mon deuxime message).

Ce qui me faisait un peu hrisser les poils sur le dos, c'est la difficult de dmler tout a. Un livre par exemple, c'est simple, ce sont des mots bien prcis poss dans un cadre bien prcis et si deux livres se ressemblent on peut voir facilement s'il y a rellement plagiat ou juste concidence. Dans le conte, c'est difficile parce que je n'ai aucune ide de qui est l'auteur du conte que j'entends dans la bouche du conteur, c'est peut-tre lui, peut-tre pas, il l'a peut-tre beaucoup modifi ou peut-tre pas... Bien sr, si j'entends les trois petits cochons, cont avec une forme trs particulire, je m'inspirerais de la forme ou du conte, mais je ne reprendrais pas le conte tel quel. Le problme, c'est qu'avec un conte "inconnu" que l'on entends pour la premire fois, impossible de dmler l'histoire de base de l'action du conteur... Et parfois mme, certains conteurs ne donnent sciement pas leur "base".

Je ragissais plutt donc en disant : Moi je me perds dans cette jungle de conte, je ne veux pas commettre d'impair mais finalement rechercher sans arrt l'origine du conte ne me ferait-il pas au final perdre le plaisir d'entendre un conte et de le retransmettre, diffremment, ma sauce, mais de le retransmettre sans me prendre la tte pour un droit qui mon sens, n'a pas vraiment lieu d'tre (D'un cot parce que l'on ne peut prouver la parentalit de l'oeuvre - moins d'avoir le support papier et de l'avoir vritablement crit soi mme - de l'autre parce que le cot auteur du conteur, c'est ce qu'il est sur scne, et je ne vois pas comment on peut ter a quelqu'un, ou refaire la mme chose...)

Finist : oui, pour le voleur de conte, j'avoue y avoir pens aussi winking smiley

Re: voler un conte
Envoy par: HARVEGE (Adresse IP journalise)
Date: mar. 28 janvier 2014 11:29:09

Juste une anecdote pour nourrir ce sujet tant controvers:
Je raconte une petite histoire entendue de la bouche de Patrick Ewen depuis dj pas mal de temps .......Et un jour une conteuse m'a demande si je lui avais demand l'autorisation!!! Bigre!Je n'y avais mme pas pens tellement j'avais envie de partager cette histoire.
Alors l'anne dernire au festival de Baden j'ai vu Patrick!......Et je me suis empress de lui dire que je lui avais emprunt cette histoire...La rponse de Patrick:"ET ALORS?....MOI JE L'AI BIEN PIQUE A UN COSSAIS!"

[harvege.e-monsite.com]

Aller la Page:  123Suivant
Page courante:1 parmi 3


Dsol, seuls les utilisateurs enregistrs peuvent envoyer dans ce forum.
This forum powered by Phorum.