Débats d'idées : Forum de Conteur.com
Pour défaire et refaire le monde
Conter : mentir ?
Envoy par: lysa (Adresse IP journalise)
Date: sam. 13 mars 2010 17:45:43

Que rpondez-vous aux enfants de plus en plus nombreux et de plus en plus jeunes qui affirment que les fes, lutins et autres pesonnages magiques, n'existent pas ?
- Quoi ? Tu oses prtendre que je suis une menteuse ?
- Dans un ailleurs d'espace et de temps , Dommage !
- Attention danger ! Lorsque quelqu'un dit cela, une fe ou un lutin meurt quelque part !
- Ou....
Et plus largement que diriez-vous concernant l'importance de l'imaginaire dans le dveloppement des enfants et des adultes ?
Personellement , je parle d'issue de scurit !

Re: Conter : mentir ?
Envoy par: Michelle (Adresse IP journalise)
Date: sam. 13 mars 2010 19:54:45

Les enfants, gavs de tloche et autres images, confondent facilement fiction et ralit. Ils ont besoin des adultes pour faire la distinction. Un adulte qui vient raconter des histoires qui nexistent pas, cest droutant ! Alors je joue franc-jeu, je leur dis : les conteurs et les conteuses sont des menteurs et des menteuses. Ce que je vais raconter c'est pour nous amuser : un peu de vrai, un peu de faux ; c'est vous de voir...
Rpondre : "Lorsque quelqu'un dit cela, une fe ou un lutin meurt quelque part !" n'est pas admissible. Nous n'avons pas jouer avec la crdulit des enfants ! Les parents leur ont fait le coup du Pre Nol, a suffit !

Quand on prend la parole, lauditoire doit savoir ce qui lattend : un cours, un sermon, un discours politique, un baratin de vendeur
Voil pourquoi, dans la tradition, on utilisait des formulettes douverture et de fermeture des contes.
Avec les enfants cest indispensable : on doit les prvenir que la porte de limaginaire est ouverte, on quitte le rel, on entre dans un monde qui nexiste pas. Et la fin, on doit leur signaler que le voyage est termin. Souvent, je leur demande de se lever, de s'tirer et de biller, et je le fais avec eux. Tout le monde rit et le charme du conte est rompu : on est revenu sur terre ! Quand on embarque pour une croisire, la moindre des choses c'est que le capitaine vous ramne bon port.

Exemple de formule douverture :
Marche aujourdhui, marche demain
A force de marcher on fait beaucoup de chemin
Plus je dirai plus je mentirai
Je ne suis pas pay(e) pour dire la vrit.

Une formule de fermeture :
Le coq a chant et mon conte est termin.

Dans une page sur Euroconte, Sam Cannarozzi prsente le travail qu'il a fait sur ces formulettes : [www.euroconte.org]
Je pense qu'on peut trouver d'autres sites de formulettes sur le web.


Et pour l'imagination... Einstein disait :
< < L'imagination est plus importante que la connaissance. La connaissance est limite alors que l'imagination englobe le monde entier, stimule le progrs, suscite l'volution. >>

Voil pourquoi nous sommes conteuses(eurs) !





Michelle
[monsite.orange.fr]



Modifi 1 fois. Dernire modification le 13/03/10 23:53 par Michelle.

Re: Conter : mentir ?
Envoy par: lisa de la salamandragore (Adresse IP journalise)
Date: dim. 14 mars 2010 19:49:35

moi, j'avoue que j'y crois encore un peu, au fes et aux lutins, il n'y a qu' voir autour de chez moi...en ville c'est peut-tre moins flagrant?
alors je n'ai pas de mal regarder cet enfant -qui me pose la question-dans les yeux et lui dire:
"tu es vraiment sr qu'ils n'existent pas?moi non"
parfois la limite entre la ralit et l'imaginaire est trs floue...
et qu'importe....
lisa

lisa
[lisa.baissade.free.fr]

Re: Conter : mentir ?
Envoy par: Morette (Adresse IP journalise)
Date: dim. 14 mars 2010 20:34:31

J'aime bien la rponse de Lisa, car elle invite laisser jouer son imaginaire... avec un clin d'oeil, un sourire complice... l'enfant n'est pas dupe mais il comprend que c'est amusant, agrable, de faire comme si.

Re: Conter : mentir ?
Envoy par: Ani Boquillon (Adresse IP journalise)
Date: dim. 14 mars 2010 22:29:10

Moi, j'ai jamais cru au pre nol. Mais les fes... smiling smiley

*******
Ani Boquillon * conteuse *

Re: Conter : mentir ?
Envoy par: lisa de la salamandragore (Adresse IP journalise)
Date: dim. 14 mars 2010 23:50:48

a fait plaisir de ne pas se sentir seule...
lisa

lisa
[lisa.baissade.free.fr]

Re: Conter : mentir ?
Envoy par: La conteuse du vent d'avril (Adresse IP journalise)
Date: lun. 29 mars 2010 12:51:01

Moi je leur rponds.

"Tu fais comme tu veux. Si tu as envie d'y croire, tu peux y croire... C'est une histoire tellement belle qu'elle est peut-tre vraie, qui sait..."

[laconteuseduventdavril.sitew.com]

Re: Conter : mentir ?
Envoy par: HARVEGE (Adresse IP journalise)
Date: mer. 31 mars 2010 12:00:49

"tout ce que je raconte est vrais!.................ou presque"

[harvege.e-monsite.com]

Re: Conter : mentir ?
Envoy par: Aziliz (Adresse IP journalise)
Date: dim. 26 janvier 2014 18:01:14

Bonjour,

(Hum, je fais remonter plein de vieux messages, mais je les trouves terriblement intressants)
Conter, est ce mentir ? Je me suis souvent pos la question, et ayant moi mme des croyances trs larges (fes, mondes parallles, etc) qui supposent que toutes les histoires existent et sont relles quelques part (ne serait ce que dans notre esprit), j'ai trouv il y a peu "ma" rponse cette question, savoir : "Je ne sais pas si c'est vrai, toi, tu y crois ?" Aprs, selon le lieu, le moment, j'explique parfois, parfois pas, que je crois aux fes par exemple et j'illustre souvent le respect des croyances en rpondant aux enfants qui ne comprennent pas pourquoi on ne croient pas tous la mme chose que "moi, je ne crois pas aux baleines, je n'en ai jamais vu, alors je ne suis pas sre que a existe".
En gnral, les enfants ouvrent des yeux ronds et se disent qu'effectivement, on peut croire ce qu'on veut et que ce n'est parce qu'on ne croit pas la mme chose qu'on ne peut pas s'entendre.
Et vous, vous tes vous retrouv face un enfant qui pleure parce qu'une autre personne lui a dit "toute faon, a n'existe pas" et si oui, que lui avez vous rpondu ?

[lailleurs.com]

"Parce que les contes sont fait pour

Re: Conter : mentir ?
Envoy par: Contadiralire (Adresse IP journalise)
Date: dim. 26 janvier 2014 19:39:57

Pour ma part, il y a plusieurs sas d'entre dans le temps du conte, en poupe gigogne : valisette, personnage qui m'accompagne (ton doudou disent les petits), clochette, et formulette, la sortie du conte se referme en sens inverse naturellement.

Pendant le temps du conte tout est vrai, quand ma valisette est ferme, on est ou on revient dans la ralit.

Je suis trs souvent aide pour contredire les septiques par les autres enfants eux-mme, ceux qui veulent que ce temps l soit celui de l'imaginaire.

Je conte principalement dans l'cole cadre institutionnel pos, mais quand je conte dehors un public je prends le mme soin ouvrir ou fermer l'espace du rve.

L'enfant y croit ou n'y croit pas, moi je suis triste quand un enfant se dfend d'y croire, mais il y en a qui ne peuvent pas accepter d'entrer dans l'inconnu.



Diroulire : retrouvez moi maintenant sur [diroulir.blogspot.fr] c'est la suite de "contadiralire".

Re: Conter : mentir ?
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: dim. 26 janvier 2014 20:29:03

salut
comme lisa , je ne suis jamais entirement sur que ce monde n'existe pas ou n'a pas exist , un moment ou un autre . Je suis de celle qui reste en admiration devant un cercle de champignon , ou devant le saut d'une biche dans le brouillard.Personnellement ce que je rponds c'est: que je ne suis pas sur que ce soit vrai mais que j'aimerais beaucoup que cela le soit . Que j'aimerais, beaucoup que quand je me sens toute petite et seule, qu'il y ait des petits tres bons ou pas forcment bons mais heureux qui me rappelle que la vie est une belle chose . Qu'il y a des ondiNes qui chuchotent au creux des sources et se moquent un peu de moi et de mes coups de cafards. Non je ne sais pas si c'est vrai ou non , mais comme je pense que je ne suis pas la seule en avoir besoin , je raconte des histoires o tout est possible , o le plus fort ne gagne pas toujours , o le plus idiot devient le plus aim . Tout cela , parce que l'on croit une certaine magie de la vie et que les plus hautes montagnes sont faites pour tre visites. Je dis aussi que le merveilleux ce n'est pas seulement un baguette magique comme chez walt dysney , le merveilleux c'est dans toutes les belles choses que l'on regarde et que l'on rencontre . Je raconterai aussi ce que ma grand mre disait sur les tres de lumires. Les lutins ne ressemblent pas toujours ceux que l'on dcouvrent dans les livres, parfois ce sont de gentils monsieurs avec un accent magrhebin couper au couteau aux lunettes rondes et dores qui eclairent un moment de votre vie . Que Quand on les rencontrait, ces tres de lyumires, il ne fallait jamais oubli de les remercis , car un tre de lumire est fragile . Qu'il soit un vieux monsieur au regard lumineux , une dame au joues rebondies , un enfant qui semble danser en marchant . En fait je lui dirais que le merveilleux est aussi dans la vie de tous les jours , que les bonnes fes n'ont pas forcment de baguette magique , mais qu'il faut savoir les dcouvrir et les aimer .
Voil ce que je dirais . En fait ,je ne ments jamais dans mes contes je transforme juste la vrit pour la rendre plus belle . Pendant le temps d'une histoires , ce sont tous les tres de lumires mais aussi les dragons qui font trs peurs, les trolls imbciles que l'on rencontre tout les jours dont je parle.
Qui n'a pas une concierge qui ressemble une sorcire et quel enfant ne combat pas le dragon quand il se retrouve devant un adulte mchant ?
je sais cela semble tir par les cheuveux mais c'est ainsi que je ressens les choses;
bonne journe
Makan

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for



Dsol, seuls les utilisateurs enregistrs peuvent envoyer dans ce forum.
This forum powered by Phorum.