Débats d'idées : Forum de Conteur.com
Pour défaire et refaire le monde
le petit chaperon rouge
Envoy par: sybille bligny (Adresse IP journalise)
Date: lun. 24 janvier 2011 20:50:56

Bonjour tous les amateurs clairs et les pro qui lisent ces lignes.

je planche depuis peu sur le petit chaperon rouge, et je cherche des versions dans lesquelles la fillette est prvenue par les animaux de la maison qu'elle est en train de manger et de boire sa grand mre. (quels types d'animaux avez-vous dans vos mmoires ou bibliothques? j'ai un chat, ou un chien et un coq .... pour l'instant).
je cherche aussi des versions dans lesquelles la fillette se ferait ventuellement manger par le loup mais se sortirait seule (ou avec l'aide de sa grand mre) de ce ptrin... il doit bien y avoir une version de ce type quelque part?

sinon j'en resterais l'arrive du bucheron, ou la ruse de la corde accroche au pied que j'aime bien aussi, mme si la grand mre est dcidment fichue...

merci d'avance.


Re: le petit chaperon rouge
Envoy par: lisa de la salamandragore (Adresse IP journalise)
Date: lun. 24 janvier 2011 22:30:42

dans la version d'Henri Pourrat, c'est le chat, assis sur un tabouret, qui dit:
"tu manges la chair de ta grand-mre, tu bois le sang de ta mre grand!", et la grand mre, bien que mange et bue, ressort vivante avec sa petite fille aprs l'intervention de l'oncle chasseur...

Re: le petit chaperon rouge
Envoy par: Michelle (Adresse IP journalise)
Date: lun. 24 janvier 2011 22:41:30

C'est dans la version recueillie dans le Nivernais par Achille Millien au 19 sicle que la chatte prvient la fillette du vritable contenu de sa collation : [chaperon.rouge.online.fr]
Rien ne t'empche de crer ta version o la gamine se fait avaler mais se sort elle-mme du ptrin, faon Poulerousse. Dommage ! elle est quand mme passe la casserole, au sens propre et au sens figur. N'oublions pas qu'au fond de nos provinces, l'expression "avoir vu le loup" signifie "avoir perdu sa virginit".
C'est pourquoi je prfre la version du Nivernais o la petite saisit parfaitement la situation et se tire d'affaire toute seule, ou plus exactement : grce la force qui vient de lui tre transmise par sa grand-mre dfunte.
Eh oui, la grand-mre est dfinitivement fichue... mais quoi ? c'est le sort des grands-mres. La sagesse du conte c'est de nous rappeler cette ralit.

Michelle
[monsite.orange.fr]

Re: le petit chaperon rouge
Envoy par: manuella yapas (Adresse IP journalise)
Date: mer. 26 janvier 2011 14:35:27

Je suis bien d'accord avec toi, Michelle. Les contes sont l notamment pour transmettre cette ralit, ici, que les grand-parents meurent un jour. La mort est tellement tabou de nos jours qu'elle n'a plus d'existence relle pour les plus jeunes. Et quand elle arrive, c'est d'autant plus difficile vivre pour eux.
Tout comme Michelle, j'aime bien la version de Milien. J'aime bien aussi une version chinoise de ce conte dans lequel c'est la grand-mre qui va voir ses petits-enfants et se donne, morceau par morceau, manger au tigre (?). Bon, l, on perd la notion de virginit mais la grand-mre fait volontairement don d'elle-mme pour ses petits-enfants et je trouve a plutt chouette. Elle sur le site de la BNF (il y en a plein, d'ailleurs : www.bnf.fr) et dans le bouquin 'le petit chaperon rouge" de Gilles Bizouerne avec plein de versions diffrentes de ce conte.

Bon, voil, je m'arrte l.



www.ludicontes.wixsite.com/ludicontes

Re: le petit chaperon rouge
Envoy par: Manu (Adresse IP journalise)
Date: mer. 26 janvier 2011 16:35:57

Moi aussi j'aime cette version morvandelle, trs simple, qui fait dire toutefois par la chatte, car dans le Morvan il s'agit d'une chatte: "Tu pues salop, tu manges la chair de ta grandasse...tu pues salop, tu bois le sang de ta grandasse".
Petite fille qui ne s'appelle pas Chaperon, s'en sort toute seule avec le coup de la laine attache un prunier dans la cour en ayant pris soin de dire au loup (le bzou" qu'elle voulait aller dehors "picher", faire pipi.
Et rentre chez elle, et ferme la porte sur le nez du loup.
Il est question de passage de rivire dans d'autres rgions, avec des laveuses qui lavent des draps et font passer la petite qui s'en sert comme d'un pont, mais qui, au moment o le loup veut passer, les femmes lachent les draps.
Ne pas oublier bien sr le choix des chemins, avec celui des pingles ou celui des aiguilles, et la petite choisi celui des aiguilles avec un gros chas, parce que sa grand n'y voit plus gure, ce qui signifie qu'elle n'est plus rgle.
Bref, un beau conte de transmission.
Quand je raconte aux enfants ce conte, j'en ai brod un qui marie la version des Grimm et la version orale morvandelle.
Bon conte

Emmanuelle Lieby sur [emmanuellelieby-conteuse.fr]



Dsol, seuls les utilisateurs enregistrs peuvent envoyer dans ce forum.
This forum powered by Phorum.