Débats d'idées : Forum de Conteur.com
Pour défaire et refaire le monde
Aller la Page:  Page prcdente1234Suivant
Page courante:2 parmi 4
Re: La formation des conteurs
Envoy par: fabien.delorme (Adresse IP journalise)
Date: mer. 29 fvrier 2012 15:38:14

a peut tre complt par des ateliers en groupe plus restreints, pour ceux qui veulent.

Il y a aussi pas mal de points thoriques qui sont indpendants de la pratique et peuvent tre abords en confrence/dbat. Pours les dbutants, il y a l'identification des diffrents genres de la littrature orale, la dcouverte des grands classiques du rpertoire international (Nasreddine, Renart, Arthur, le petit peuple, ...), l'histoire de la pratique autour du monde (veilles rurales, bardes, asiks, griots, pratiques scniques actuelles, ...), et bien d'autres. Pour les plus avancs, il y a tout ce qui concerne les particularits de tel ou tel rpertoire bien particulier (aspects culturels pour celui qui veut porter un rpertoire mythologique ou pique tranger sa culture de naissance par exemple), les rflexions sur l'volution de la pratique du conte et probablement bien d'autres.

Fabien Delorme
[www.fabiendelorme.fr]

Re: La formation des conteurs
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: mer. 29 fvrier 2012 18:02:23

salut
Ce n'est pas faux , je n'y avais pas pens .
Manuelle

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: La formation des conteurs
Envoy par: Manu (Adresse IP journalise)
Date: mer. 29 fvrier 2012 21:05:11

Bon ok Fabien, c'est quand qu'on commence?

Emmanuelle Lieby sur [emmanuellelieby-conteuse.fr]

Re: La formation des conteurs
Envoy par: fabien.delorme (Adresse IP journalise)
Date: mer. 29 fvrier 2012 22:47:30

Ha ben oui, hein : ya plus qu' winking smiley

Fabien Delorme
[www.fabiendelorme.fr]

Re: La formation des conteurs
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 1 mars 2012 15:47:46

salut
gnial tu organistes tout et on vient aprs pour tout critiquer . non ,je rigole ton ide est bonne .juste pas trs vidente mettre en place . nous sommes loin tous les uns des autres .Il faudrait trouver un moment o chacun peut se dplacer pour que cela vaille le coup , en suite il faudrait les locaux organiser l'hbergement :Une organisation de dingue .Peut- tre serait t-il intressant de runir plusieurs stage de mettre en commun la partie thorique et faire les ateliers chacun dans leur coin et peut tre finir en festival pourquoi pas . Mais mettre cela en pratique,demande beaucoup de boulot une organisation au cordeau . c'est pas vident du tout .
Il y a une certaine distance entre la thorie et la pratique , je crois .Rien que les locaux c'est souvent le casse tte.
bonne journe Manu

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: La formation des conteurs
Envoy par: Manu (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 1 mars 2012 17:23:16

Pour les locaux, j'ai ce qu'il faut, mais voil, on est toujours loin les uns des autres.
Emmanuelle

Emmanuelle Lieby sur [emmanuellelieby-conteuse.fr]

Re: La formation des conteurs
Envoy par: lisa de la salamandragore (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 1 mars 2012 22:40:56

à quand la télédéportation?
je pourrais alors en être aussi...


lisa
[lisa.baissade.free.fr]

Re: La formation des conteurs
Envoy par: HARVEGE (Adresse IP journalise)
Date: lun. 5 mars 2012 21:07:05

[ il n'existe pas de formation individuelle au conte, ou alors c'est extrmement rare ; pourtant, s'il est bien un art qui se prte aux cours individuels, c'est bien le ntre ] dit Fabien...
Pourquoi en effet cela n'est pas plus courant?
Question de finances?
De dynamique de groupe ?


[harvege.e-monsite.com]

Re: La formation des conteurs
Envoy par: rogerdemoerloose (Adresse IP journalise)
Date: lun. 5 mars 2012 21:40:56

Bonsoir,

J'organise depuis des annes des formations INDIVIDUELLES l'art du conte et l'art du conteur.
Il suffit de prendre contact par mail avec moi.
Cordialement.

Babyk,conteur.

Re: La formation des conteurs
Envoy par: lisa de la salamandragore (Adresse IP journalise)
Date: lun. 5 mars 2012 22:45:59

il me semble que dans une formation individuelle on doit être vite "limité", mais je peux me tromper !
il y a une telle dynamique dans un groupe, les expériences des uns profitant aux autres
et puis des questions apparaissent qu'on ne se serait peut-être pas posées à deux...


lisa
[lisa.baissade.free.fr]

Re: La formation des conteurs
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: mar. 6 mars 2012 20:25:05

salut lisa
Tu as surement raison. mais l'un n'est pas incompatible avec l'autre . Tu peux aussi l'envisager comme une suite de stage ou comme un dbut de conteuse ou conteur . Justement , j'tais bien embarrasse , l'autre jour , une dame qui avait fait un stage de conteuse m'aborde et me demande si j'ai quelques conseils donner pour dbuter . C'est une question dont on a souvent dbattu sur ce forum, mais l de visu c'tait un peu plus dlicat, j'avais le sentiment qu'elle me prenait pour dieu la mre ou quelque chose d'approchant . Finalement , j'ai fini par lui dire que je lui proposais une rencontre tout fait informelle pour en discuter bton rompu, mais que je ne possdais pas toutes les clefs loin de l , mais aussi que fort probablement elle en possdait certaines . Je suis donc partie sur une base dchange aussi de pratique en quelque sorte .
Je crois que cela t bnfique dans les deux cas , mais comme tu dis limit . Par contre si les rencontres se font avec des personnes diffrents devrait tre sympa .
Le stage c'est le stage cela ne dure pas , par contre les changes aprs mon avis sont importants . Hlas ce n'est pas toujours le cas .
Bonne journe manuelle

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: La formation des conteurs
Envoy par: aede (Adresse IP journalise)
Date: sam. 10 mars 2012 17:48:21

Bonjour tous

je me permet de m'immiscer dans votre forum, que j'ai dcouvert il y as quelques mois, car la question souleve de la formation des conteurs m'intresse. Non pas que je sois conteur, comme la plupart d'entre vous, (bien qu'aimant conter des lgendes), mais ce qui me tient souvent cur, c'est le contenu intrieur que peuvent vhiculer les lgendes et donc le travail de retransmission que peut effectuer le conteur.
vous savez tous que les contes et lgendes peuvent tre le support d'une morale ducative, mais elles sont galement pour beaucoup de lgendes merveilleuses, le support d'un certain veil intrieur. Je ne cite pas le mot spirituel, ici, car beaucoup en ont peur et font lamalgame entre les religions : l'opium du peuple et une ncessaire approche de la connaissance de soi; le spirituel: une dimension profonde de l'homme et de ces motivations.

Le conteur a une responsabilit selon moi, surtout dans notre socit matrialiste,
le fait d'apporter aux gens un espace de merveilleux, d'aventures et de joies est extraordinaire.
Et en cela tous les conteurs devraient tre reconnus comme fournisseurs de remdes et tre rembourss par la scu.
Mais souvent la mconnaissance chez les conteurs des histoires contenus initiatiques, ne leur permet pas vraiment d'ouvrir chez les auditeurs une autre dimension: celle o les curs peuvent reconnatre quelque chose qui soit en lien avec les idaux des petits garons et des petites filles qu'ils taient il n'y a pas longtemps: les critres de bont, de paix, de justice et d'amour.

Il est donc aussi ncessaire, selon moi, pour un conteur de dcouvrir le message que reclent les lgendes; voici une autre approche de formation, celle de l'coute intrieure,,, et des textes anciens trs souvent issus du domaine spirituel ou lis un enseignements sacr.

Voil mon approche des contes, jespre ne pas avoir t trop long,,,
je reste l'coute,,,,

l'Aede

[aedes.over-blog.com]

Re: La formation des conteurs
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: dim. 11 mars 2012 12:38:23

salut aede et bien venu(e) sur le forum

j'ai lu et relu avec attention ton message avant de rpondre .Il y a deux trois petites choses qui me gnent.
Le conte s'adresse tous les publiques , peu importe l'ge .Je ne crois pas qu'il s'agisse de donner et de seulement donner , Nous travaillons sur les motions, c'est une palette dlicate et subtile .je crois plutt que nous sommes comme des jongleurs qui lanons des balles en l'air sans vraiment chercher qui les rattrapent et pourquoi , parce que nous sommes des individus uniques, avec des vcus uniques .Nous donnons des motions multiples, mais c'est chacun avec son vcu et son ressenti de les attraper ou non au vol .
Un peu comme Rabelais et sa 'substantifique moelle", il ne s'agit pas fondamentalement d'ducation , je dirais plutt qu'il y a partage , voir conjonction d'esprit pendant un instant et que pendant ce temps c'est chacun d'attraper les petites ppites qui s'offrent sa porte . j'aime beaucoup l'image du petit poucet quand je raconte , surtout celle de ses petits cailloux qu'il sme su le chemin .Nos motions sont ses petits cailloux, nos auditeurs les suivent ou non ,voir des fois les dplacent . Je peux comprendre que tu veuille tudier fond les textes avant de les raconter mais , quand tu raconte c'est une part de toi mme que tu raconte .
bonne journe
Manuelle


*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for



Modifi 1 fois. Dernire modification le 11/03/12 12:40 par manu67.

Re: La formation des conteurs
Envoy par: HARVEGE (Adresse IP journalise)
Date: dim. 11 mars 2012 13:45:54


TU A RAISON MANU
POUR MOI, LE CONTE C'EST UN VOYAGE DANS UNE VISION, UN ART DE LA RELATION, UN MOMENT DE COMMUNION ENTRE TRES HUMAINS, ENTRE CELUI QUI DIT ET CELUI QUI COUTE.
ECOUTER UN CONTE C'EST SE RELIER A LA PARTIE LA PLUS PROFONDE DE NOUS-MEME, LA PLUS AUTHENTIQUE, CELLE DU SILENCE INTERIEUR. LES CONTES PARLENT UNE LANGUE QUE NOTRE COEUR ET NOTRE SENSIBILITE COMPRENNENT, A DEFAUT, PARFOIS, DE NOTRE RAISON.
ILS NOUS DISENT TOUT CELA EN UNE LANGUE QUI TRANSCENDE LES SIECLES ET LES CIVILISATIONS. LES MORALES PASSENT , MAIS L'ENSEIGNEMENT TRANSMIS PAR LES CONTES PERDURE.


[harvege.e-monsite.com]

Re: La formation des conteurs
Envoy par: aede (Adresse IP journalise)
Date: dim. 11 mars 2012 15:55:15

Merci vous Manu et Harvege

je suis profondment touch de ce que dit Harvege, c'est ce que je ressens en coutant certains
conteurs et en racontant moi-mme des lgendes.
Justement si l'on peroit cette dimension, et que l'on en soit conscient, la porte qui peut s'ouvrir et qui nous relie les uns les autres, devient plus nette.


Ce que jessaie de prsenter; c'est qu'une belle lgende peut merveiller les diffrents auditeurs, et c'est essentiel, mais cette lgende peut avoir aussi un but d'initiation qui ne peut tre ni.
Cette initiation peut prendre bien des formes, mais souvent cette lgende fait partie d'un ensemble de textes qui ouvrait les tres une vision profonde et intrieure de l'univers.
Dans ce plan l'tre humain tait un lment de l'univers, et devait comprendre intrieurement ce qu'tait sa place et sa vie.
Il n'est pas question de morale ou de systmes d'ducation sociale rigides, ou intellectuels, mais prcisment d'ouverture ce que Harvege dsigne.

Les lgendes ont t souvent rabaisses par l'ensemble de notre culture un art mineur, pour endormir les enfants. Alors que leur but est d'veiller... la beaut de la terre et de l'univers, et aux sentiments nobles de l'tre humain. Cela est une initiation...
et les conteurs, pour mon sens, ont cette possibilit...

je donne simplement mon point de vue,

Que la joie de conter soit toujours en votre cur

L'aede

Re: La formation des conteurs
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: dim. 11 mars 2012 22:19:35

salut Aede !

il y a des choses justes et d'autres qui me bloquent un peu dans ce que tu dis . Mais il est fort possible que mon esprit frondeur , se rebelle un peu sur le ct initiatique et guide .Je n'ai jamais aim tre guide , encore aujourd'hui c'est une chose qui m'irrite beaucoup . Alors je ne sais pas , c'est personnelle sans aucun doute, mais je ne demande pas que l'on me dsigne une place alors je ne le fais pas pour les autres . Ce qui ne veut pas dire que tu as tord . Chacun fait comme il le sent , je crois simplement que je suis assez loigne de ce que tu dis .Je ne n'ai vraiment pas le sentiment d'initier quoi que ce soit , partager , aimer ,rire , rler , s'indigner parfois aussi mais ,j'ai vraiment du mal avec ce que tu dcris . dsole .
Bonne journe Manuelle

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: La formation des conteurs
Envoy par: aede (Adresse IP journalise)
Date: lun. 12 mars 2012 20:51:39

bonjour Manuelle

surtout garde ton esprit frondeur et rebelle, c'est aussi ce qui nous permet de faire la part des choses, au lieu de tout accepter.
ne soit pas dsole, chacun son chemin et j'aime bien cet aspect franc.

bye

"que la joie de conter soit toujours en votre coeur"

l'aede

Re: La formation des conteurs
Envoy par: Hlne Loup (Adresse IP journalise)
Date: dim. 25 mars 2012 13:28:03

Comme Manu et Harvge, je sme. Rcolte qui veut. Mais pour en revenir l'aspect initiatique des contes et des lgendes, Ade, il faut prudence garder. Certes, une histoire peut et est souvent utilise dans un but pdagogique. Parfois c'est trs terre terre : contes d'enseignement des mtiers. Parfois c'est ducatif : c'est ainsi que dans l'histoire des Trois Ours, la vieille renarde curieuse du conte d'origine, a t remplace d'abord par une vieille femme, puis par une fillette : on se choquait de pouvoir laisser entendre qu'une adulte puisse se conduire si mal ! Cela peut tre tir vers une certaine "philosophie" : il semblerait que Boucle d'or ait t utilis comme conte d'enseignement par les francs-maons, qui sont trs sensibiliss l'aspect symbolique des vieux rcits. Tous les chercheurs, ethnologues ou non, qui se penchent sur les vieux contes et rcits oraux, ont not qu'une mme histoire change y compris de fin et donc de "morale" ou du moins de "message potentiel", d'une ethnie une autre, d'un lieu un autre, en fonction de la faon globale de concevoir le monde et la place de l'humain dans ce monde. C'est notamment le cas d'un conte aussi connu dans toute l'Afrique de l'Ouest que celui des Deux soeurs". Sans parler des pices de Racine, Corneille, et bien d'autres, tires de vieux rcits grecs.
En outre, une religion, une pense initiatique, philosophique, etc., est un tout. Or cette pense ne peut tre donne donc connue dans son ensemble : d'une part une initiation n'est, par dfinition, donne qu'aux initis qui doivent le secret absolu sur ce qu'ils savent envers les non-initis (voir L"ne d'or", d'Apule, et les initiations des nombreux hros de la mythologie grecque, pour ne citer qu'eux) ; d'autre part les lgendes sont issues de temps anciens et rvolus.
Et il faut se rappeler que toute nouvelle religion ou pense gnraliste, tend utiliser les donnes prcdentes et les modifier dans son sens, comme ce fut, par exemple, le cas des Romans de la Table Ronde. De la mme faon, on btissait les nouveaux temples sur les anciens ! Et la religion chrtienne, pour ne citer qu'elle, a fait du Dyonisos grec la figure emblmatique de son Satan.

En fait, chaque version d'une lgende, d'un conte, d'un grand rcit, est prendre comme une photo, un instantan. Aucune photo ne reprsente un tre tout entier. Et mme une srie de photos ne peut y prtendre. Ce sont des facettes du vivant. Comme un tre volue et change en fonction des circonstances, une histoire volue. Elle n'est pas un tre vivant. Mais elle est porte par des tres vivants qui, chacun, la tirent eux.
En somme, il s'agit l non de rvlations de vrits transcendentes, mais de reflets de l'humain. Cela rvle surtout le fonctionnement humain. Quant savoir pourquoi nous passons par l'art, je ne le sais pas, Ade. Et pourquoi nous sommes sensibles telle ou telle autre forme d'art, je ne le sais pas non plus. Mais je sais que ce partage d'inconscient inconscient est infiniment plus profond quand on a la chance de pouvoir le faire travers notre sensibilit artistique. Et comme le Camus de "La peste" (il semble que cet auteur sorte de son enfer en ce moment), je pense que l'important, c'est celui qui est l, prs de moi, et envers qui je peux agir pour que la vie soit plus douce.


H

Re: La formation des conteurs
Envoy par: Ani Boquillon (Adresse IP journalise)
Date: lun. 26 mars 2012 02:31:59

Il ne faut pas oublier, aussi, que les contes, les lgendes et la mythologie en gnral ont t utilises (et le sont encore, d'ailleurs, hlas) des fins de manipulation par les idologues de certains rgimes politiques. sad smiley
Et par leurs opposants aussi, d'ailleurs
(voir "Les contes de fes et lart de la subversion" de Jack Zipes - Ed. Payot)
Trs dlicats manier, donc, les concepts "spirituels"
Par ailleurs, chacun trouve dans le conte la nourriture qui lui convient au moment o il l'coute.
Parfois, plus tard, d'autres "informations" surgiront des souvenirs qu'il en a gard. Et il dcouvrira d'un oeil ravi (voire d'un coeur reconnaissant) les nouvelles images que lui apporte cette "petite histoire" o enfant il n'avait vu que ce que son ge lui permettait de comprendre winking smiley
Mais mon point de vue est qu'on ne doit pas "forcer la porte", au risque de provoquer des dgts plus graves que le fait de passer ct d'une interprtation estampille ici ou l.
Par ailleurs, personne n'a jamais t capable (contredisez-moi si je me trompe grinning smiley ) de trouver la VERSION ORIGINALE d'une histoire qu'elle soit conte, lgende ou mythe Comme dit Hlne:
Citation:
Ce sont des facettes du vivant. Comme un tre volue et change en fonction des circonstances, une histoire volue. Elle n'est pas un tre vivant. Mais elle est porte par des tres vivants qui, chacun, la tirent eux.

Alors, prtendre tirer un enseignement "ancien" d'une histoire qui a de tout temps t malaxe au fil de ses errances gographiques et humaines, ce serait, mon avis, pure illusion winking smiley
Mais bien sr rien n'empche de faire des rapprochements, des analyses, des extrapolations, tant qu'on garde l'esprit ces faits.
Les contes portent la sagesse des peuples, oui. Encore faudrait-il que les peuples actuels veuillent encore couter ces humbles paroles

*******
Ani Boquillon * conteuse *



Modifi 1 fois. Dernire modification le 26/03/12 02:54 par Ani Boquillon.

Re: La formation des conteurs
Envoy par: Hlne Loup (Adresse IP journalise)
Date: lun. 26 mars 2012 12:57:29

Merci de ce titre, Ani. Je ne connaissais pas. Il est vrai que je suis peu "thoricienne", plus dans la pratique. Mais c'est une rfrence quand ce genre de discussion revient, et il revient souvent. Et tu as bien raison, les "histoires" sont si souvent utilises des fins polmiques ou pire...

H

Aller la Page:  Page prcdente1234Suivant
Page courante:2 parmi 4


Dsol, seuls les utilisateurs enregistrs peuvent envoyer dans ce forum.
This forum powered by Phorum.