Débats d'idées : Forum de Conteur.com
Pour défaire et refaire le monde
Aller la Page:  Page prcdente1234Suivant
Page courante:3 parmi 4
Re: La formation des conteurs
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: lun. 26 mars 2012 13:03:22

je suis assez d'accord avec tout ce qui a t dit ici . je n'avais pas pens la rcupration morale mais c'est peut-tre ce qui me faisait reculer devant la leonsmiling smiley
je pense effectivement celle de Siegfried si mal utilise alors que la lgende en elle-mme n'est pas prvue pour cela .(qui connait l'histoire et son histoire me comprendra)
Bravo Ani c'est un argument .
Bonne journe manuelle

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: La formation des conteurs
Envoy par: aede (Adresse IP journalise)
Date: sam. 31 mars 2012 11:34:12

Bonjour Mesdames

Jai souvent remarqu quen voquant la notion de spiritualit dans les contes, cela suscite nombre de ractions chez les conteurs Franais, alors que pour les Africains ou orientaux dans leur ensemble, cela ne provoque gure de rpercussions.

Et ce que vous voquez, mesdames est peut-tre la rponse ces ractions: car la pratique de la manipulation par les religions ou les dictatures dans les derniers sicles t tellement forte que nous en portons encore la frayeur en notre cur.

Il se trouve que jai des origines Bretonnes et que j'ai forcment eu un intrt trs tt pour les lgendes de cette rgion. Voil un domaine o la manipulation du clerg catholique est vidente, car il est difficile de ne pas trouver de cur ou de prlats dans ces lgendes, (voire par exemple les diffrentes tudes sur lhistoire de La Cit dYs, ou la dernire partie a manifestement t remplace pour correspondre aux critres du dogme catholique de lpoque. Cette rcriture a du commencer la mme poque que celle de la destruction ou rcupration religieuse de monuments mgalithiques).

Effectivement la manipulation est une vielle histoire, mais taire lenvironnement dorigine spirituelle de nombreux mythes et lgendes, surtout quand ont connat cette historicit est peut-tre aussi une forme de manipulation. Par exemple: si un conteur fait une soire sur les lgendes des indiens dAmriques du Nord et nvoque pas un temps soit peu la relation spirituelle que ce peuple entretient avec la nature et le cosmos: cela ne permet peut-tre pas au public de comprendre ces contes en profondeur.

Prenons un exemple: tout le monde conduit une voiture sans rien comprendre du fonctionnement de son moteur, mais pour un professionnel de la route, avoir quelques connaissances de la mcanique est recommand: voil seulement ce que jentends par formation- bien sr, c'est juste mon point de vue.

Pour rpondre la recherche de la VERSION ORIGINALE, (cest prcisment le travail que je fait depuis plus de vingt ans), sil est bien sur trs difficile de trouver lorigine orale de nos contes anciensNous disposons dcrits anciens o nous trouvons les premires lgendes. Quel sont ces crits?
les plus anciens sont les textes mythologiques msopotamiens, les textes de la mythologie Grecque et gyptienne, le Vda, le Mahabharata, les Upasnishads, et les lgendes bouddhistes: les soutras, les Jatakas, pour le monde Indien, les textes Taoistes comme ceux de tchouang-tseu et Lie-tseu, pour la Chine. Et bien sur lAncien Testamentpour ceux de plus de deux mille ans.
Dans tous ces textes, les histoires et lgendes sont un support une connaissance spirituelle.
Si vous contez des lgendes, celle ci ont le plus souvent leur origine dans une croyance rattachant ltre humain un domaine spirituel. Si ces mouvements se sont transforms en systmes religieux o le dogme a fig le cur des pratiquants, il nempche que la beaut des lgendes quils ont inventes rveille toujours en nous une dimension intrieure.

Voil sans doute ce que voulaient cacher les scribes catholiques du 12eme au 14eme dans les lgendes provenant du monde spirituel Celte.


Ainsi, pour ma part, lorsquune lgende mmerveille, et rveille en moi une autre ralit, cest aussi parce que ceux qui ont crit et diffus les mythes et lgendes, lon fait pour veiller les tres humains et pas uniquement les initis, car les histoires nont pas de frontires.
Ce qui me choque pour ma part cest la mconnaissance ou la volont de nier ces messages amenant lhomme une dcouverte de lui-mme.

En ce qui concerne la manipulation: toute personne faisant un mtier o elle sadresse un public, diffuse quelle le veuille ou non, sa vision du monde et ses conceptions personnelles travers les textes ou les discours proclams. Ainsi la responsabilit du conteur est lbien sur, la diffrence est norme entre manipuler sciemment un public et faire part de ses conceptions de la vie, chose tout fait normale.
Avoir peur de la manipulation ne garantit pas de ne pas tre manipul, rechercher la connaissance de soi ou la connaissance du travail que lon fait permet une autonomie de conscience.


Pour rpondre Hlne, linitiation nest pas quelque chose de trs compliqu ou secret, (sauf pour quelques groupes sotrico-occultes, qui nont souvent pas grand chose voir avec la spiritualit). Les lgendes dans la classification AT: 313, 425, 510, en sont un bon exemple, et voire galement les crits magnifiques dHampat B: Njeddo Dewal, Kaidara et lEclat de la grande toile. Tout cela sous une forme image, videmment, est reconnaissable par les preuves universelles que ses hros traversent, et qui les changent, tout simplement.

Bien sur, les diverses et nombreuses catgories dhistoires, de contes et lgendes, ne font pas forcment appel une initiation; quelques unes seulement. Il y a nombre dhistoires plaisantes o la joie de conter et dcouter est le principal motif. Je reconnais votre dsir de libert de conter comme cela vous chante et je ne le remet nullement en cause, il est absolument ncessaire, mais une connaissance du sujet, nest pas forcment un emprisonnement. Je cherche simplement redonner le sens originel de certaines lgendes.

Voir mon travail:
www.aedes.over-blog.com

que la joie de conter soit toujours en votre cur

laede

Re: La formation des conteurs
Envoy par: contes-et-merveilles (Adresse IP journalise)
Date: sam. 31 mars 2012 14:55:51

merci beaucoup "laede" pour ton partage : pas ais d'changer ainsi par claviers et crans interposs, en plus de nos chemins de vie + - tortueux
ta qute me parle largement, me rejoins plutt, mme si je ne suis pas du genre me positionner/revendiquer, quoique !

Jean-Pierre MATHIAS
conteur professionnel de Haute-Bretagne
site: [www.contes-et-merveilles.com]

Re: La formation des conteurs
Envoy par: Ani Boquillon (Adresse IP journalise)
Date: sam. 31 mars 2012 16:08:58

Rassure-toi, "Aede", la plupart des gens qui interviennent ici (et c'est en partie la raison pour laquelle ce forum existe encore) travaillent sur une connaissance profonde de la tradition orale, et vont souvent trs loin dans ce domaine.

Personnellement, je ne tiens pas faire talage de ma "science" ou suppose telle, mme ici. Il faut beaucoup de temps et beaucoup d'imprgnation, et beaucoup de rencontres, aussi, et de travail pour faire un conteur.
Par ailleurs, chacun est libre de "faire passer" ses connaissances comme il l'entend, et ce n'est pas forcment le plus discret qui est le moins efficace.

En ce qui concerne la manipulation, il n'est, ce me semble, pas question de "peur": les conteurs n'ont pas de raison d'avoir peur, pourquoi aurions-nous peur? C'est "nous" qui parlons!
En revanche, il y a un constat: les contes, lgendes, mythes, etc. (et religions, donc) ont beaucoup servi manipuler les foules. L'un de nos rles est d'en faire prendre conscience aux publics en gnral, mais je pense qu'il est inutile de leur faire subir un cours magistral quand ils viennent couter des contes winking smiley

Les histoires disent beaucoup sur nous et notre faon de voir les choses, et le public s'y retrouve et y trouve les informations (ou "enseignements" si tu prfres) qu'il est prt recevoir. L'avantage est que celui qui n'y est pas "prt" repartira quand mme avec le plaisir d'avoir pass un bon moment. Ce qui est le but avou (et souvent russi) d'une conte.
smiling smiley


*******
Ani Boquillon * conteuse *

Re: La formation des conteurs
Envoy par: Hlne Loup (Adresse IP journalise)
Date: sam. 31 mars 2012 19:34:58

Tu as dit l'essentiel, Ani.
Un art n'est pas juste un hobby. C'est bien plus profond que cela. C'est une faon de vivre et d'envisager notre rapport au monde. Et l'humain. Je pense que le mot spiritualit est appropri. Le mot recherche aussi. Et le mot partage galement.

Certains des "sages" chinois passent souvent par le rire,comme s'ils ne se prenaient pas au srieux. Je ne me prtends pas tre un sage. Juste une conteuse. Mais j'aime bien cette faon de laisser passer ce bout d'humanit ternelle. Attrape, rpond qui peut, qui veut. Au passage, je glisse quelques mots, quelques images, quelques recoupements. Et je reois ce qui m'est renvoy. Au passage.

Quant "l'initiation", Ade, j'ai vu trop de faux sages vrais manipulateurs, voire narcissiques. Et les vrais sages que j'ai eu la chance de croiser, ceux qui m'ont le plus apport, taient lumineux de simplicit. Certains possdaient pourtant un immense savoir, des puits de sciences, et... de l'humain ; d'autres savaient beaucoup... par leur vcu. Ils m'ont donn les indices. Avec eux, j'ai pu discuter trs loin. Et aller plus loin encore ensuite.

Il existe, sur Paris, une association qui, sous l'impulsion d'un chercheur, a fait et continue de faire de remarquables recherches au niveau de la mythologie "franaise". Ils apportent normment. Je me fais l'cho de leurs confrences dans mon blog.

H

Re: La formation des conteurs
Envoy par: aede (Adresse IP journalise)
Date: sam. 31 mars 2012 20:05:23

salut Hlne

est-ce que tu fais rfrence la socit de mythologie Francaise prside actuellement par Bernard Sergent?
j'ai ador le travail de Dontenville.
autrement, peut-tre que tu peut nous faire part de leur site, ou de leur recherche ?

merci

l'aede

Re: La formation des conteurs
Envoy par: contes-et-merveilles (Adresse IP journalise)
Date: sam. 31 mars 2012 20:11:50

Hélène : est-ce de la SMF et de Claude Gaignebet que tu parles ?

Jean-Pierre MATHIAS
conteur professionnel de Haute-Bretagne
site: [www.contes-et-merveilles.com]

Re: La formation des conteurs
Envoy par: Hlne Loup (Adresse IP journalise)
Date: sam. 31 mars 2012 20:17:25

C'est bien eux que je fais allusion. Claude Gaignebet l'a longtemps anime, jusqu' la fin de sa vie.
Et j'ai eu la chance de rcuprer un bouquin de Dontenville chez l'un de mes beaux-frres qui m'avait mis de ct pas mal de vieux et introuvables ouvrages ( la grande consternation de mon homme qui se demande o mettre encore tout a ! Et nous avons la chance d'avoir une maison, pas un petit appartement !). Oui, c'est un magnifique travail, quoique pas encore assez reconnu. Cela m'a confirm quelques-unes de mes intuitions de conteuse, et ouvert des pistes de rflexion et de recherches.

H

Re: La formation des conteurs
Envoy par: contes-et-merveilles (Adresse IP journalise)
Date: sam. 31 mars 2012 20:29:38

je te rejoins compltement : la socit de mythologie franaise anime des trsors (parfois quand mme complexes !)

Jean-Pierre MATHIAS
conteur professionnel de Haute-Bretagne
site: [www.contes-et-merveilles.com]

Re: La formation des conteurs
Envoy par: Ani Boquillon (Adresse IP journalise)
Date: sam. 31 mars 2012 21:51:13

Il y a justement un colloque de la SMF les 19 et 20 avril prochain (je ne pourrai pas y aller, prise ailleurs, mais si vous tes sur Paris, n'hsitez pas, c'est une vraie aubaine et de vraies rencontres) smiling smiley

***
Message de Anastasia Ortenzio :

MEMOIRE CULTURELLE ET TRANSMISSION DES LEGENDES (Colloque)
Les 19 et 20 avril 2012 au Muse du Quai Branly, Paris 7me.

Organis par la Socit d'Etudes Euro-Asiatiques, en collaboration avec la S.MF. et le Groupe Ile de France de M.F.

Une vingtaine d'intervenants (professeurs, chercheurs, conteurs...) parleront de la transmission des divers mythes et lgendes travers le monde et du mtier de conteur aujourd'hui.
Parmi eux : Yves Vad (Prsident de la SEEA), Bernard Sergent (CNRS, SMF), Claude Gaudriault (Prsident Groupe IDF de MF), Danielle Elisseeff (EHESS), Jean Loc Le Quellec (CNRS), Anastasia Ortenzio (SMF), Claude Sterckx (Institut de Hautes Etudes de Belgique), Hughes Berton (Prsident du SEREST), Anne Dudant (SMF)...

Retrouvez ci-dessous le lien du programme et la fiche d'inscription.
Le nombre des places tant rduit (94) il est important de s'inscrire avant le 10 avril 2012. Frais de participation pour l'ensemble du colloque : 5 .

[legende-et-conte.com]

Bonne lecture et bon week-end
Anastasia Ortenzio




*******
Ani Boquillon * conteuse *

Re: La formation des conteurs
Envoy par: Hlne Loup (Adresse IP journalise)
Date: dim. 1 avril 2012 11:29:06

Moi non plus, hlas. Mais j'ai mis l'info dans mon blog.
Et c'est bien que tu l'ai rappel sur le forum, Ani.

H

Re: La formation des conteurs
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: lun. 2 avril 2012 11:47:36

salut!
assez d'accord avec toi Ani . Je ne parlerais pas de peur , mais je regarde cela avec beaucoup de circonspection. Il y a une nuance entre comprendre ce que tu raconte, savoir dcortiquer un conte, connatre sa mcanique si tu prfre , j'en suis d'accord avec toi , c'est indispensable et lriger en leon...
l ,je suis beaucoup moins d'accord .
Spiritualit ou pas , je pars du principe que ce que je dis n'engage que moi, je n'ai pas de vrit transmettre, juste des ides , voir des concepts partags , parfois discuter .
Ce que tu nomme" veill " , et j'en suis dsole me hrisse le poils, pas par peur mais plutt par rpulsion .On veil un enfant , on veil un disciple . Moi je perle de respect et de partage .
Je ne suis donc malheureusement pas d'accord avec toi . j'en suis vraiment dsole .J'ai l'impression d'tre la seule . pas grave j'ai l'habitude .
bonne journe manuelle

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: La formation des conteurs
Envoy par: Ani Boquillon (Adresse IP journalise)
Date: lun. 2 avril 2012 14:48:47

Salut Manu !
part la toute petite phrase de dbut, je suppose que ton message s'adresse essentiellement Aede
Ben non tu n'es pas la seule ne pas tre d'accord, et je pense que nous sommes plusieurs smiling smiley


*******
Ani Boquillon * conteuse *

Re: La formation des conteurs
Envoy par: Hlne Loup (Adresse IP journalise)
Date: lun. 2 avril 2012 15:34:01

Non, Manu, et non Ani, vous n'tes pas les seules. La seule initiation que je m'autorise donner, c'est celle l'art du conte. Et je mets toujours en garde les conteurs dbutants, et mme plus confirms, sur le fait qu'un art est certes une recherche, mais une recherche personnelle qui ne concerne que celui ou celle qui la fait. Et les gens qui viennent se former ne sont pas la recherche d'une "initiation" philosophique ou religieuse, et ils n'ont pas tre "veill" au conte : ils sont l parce qu'ils ont dj envie de conter. Ils sont l pour acqurir certaines techniques.

Je comprends trs bien que l'on ait envie de fouiller dans le pass. Comme le fait la Socit de Mythologie Franaise. Comme un archologue s'efforce de comprendre une civilisation disparue, oublie. C'est une des manifestations de "l'insatiable curiosit" (L'enfant d'lphant" de R. Kipling) qui est inne chez l'tre humain. Mais en gardant un esprit "scientifique". En outre et surtout, ce n'est pas indispensable pour conter, mais alors pas du tout !

H

Re: La formation des conteurs
Envoy par: Le beau Lon (Adresse IP journalise)
Date: lun. 2 avril 2012 17:15:06

Bonjour,

Je n'tais pas encore intervenu dans ce sujet de la formation du conteur car je me suis form moi-mme et je n'ai pas assez d'assise professionnelle pour apporter mon point de vue.

Mais le sujet a lgrement dvi et me donne envie d'intervenir. Pour ce faire je vais mme endosser l'habit d'avocat du diable.

Je vous trouve bien moralisatrices et moralisateurs les amis. Vous voil distributrices de bon point et de mauvais point [Bon point pour celui qui conte sans prcher - mauvais point celui qui conterai dessein de "convertir" ou d'influencer] puis peu aprs d'autoproclamer que la seule voie honorable du conte serait celle qui divertit ou qui mancipe l'imaginaire. Mais dans tous les cas il faudrait que ce ne soit que dans une dimension humaniste.

Pas d'accord, pas d'accord! smiling smiley Il y a moult contes avec une connotation identitaire. Des contes lis un clan, un sang, une patrie ect ... Des contes o souvent sueur, sang, sacrifices, trahison sont prsent. Et pourquoi donc, sous prtextes qu'occasionnellement une autorit s'en ai servi pour tenter d'asseoir son autorit en utilisant tel conte ou telle lgende, je ne pourrai pas moi raconter nouveau tout ces mmes contes, ces mmes lgendes ET TOUT EN REPRENANT LES MEMES THEMATIQUES de fiert d'appartenance un sang, un lieu gographiques, une spiritualit ect ... ?

Je sais que l'humanisme doit tre mis en avant mais on a aussi le droit de (ra)conter les vieilles lgendes avec leurs connotations de l'poque. Souvent lies l'identit, la fiert d'appartenance.

N'allez pas me dire que dans les Histoires de Nassrdine ne percent pas plein nez le monde oriental et la religion musulmane. Que dans les lgendes de Merlin ce n'est pas l'esprit et la magie des forts occidentales qui sont misent en avant ? ect ...

Les gens sont bien plus duqus aujourd'hui et sont capables d'interprter ce qu'ils entendent. Non? Toutes ces lgendes [et le(s) message(s) qu'elles vhiculent] ne font-elles pas parties des histoires de notre Histoire?

Mode avocat du diable OFF

Bisous ^.^

.

.

[color=blue]"j'ai r



Modifi 3 fois. Dernire modification le 02/04/12 19:45 par Le beau Lon.

Re: La formation des conteurs
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: lun. 2 avril 2012 19:36:00

salut
il y a une chose qui s'appelle respect de l'autre , Beau Lon . je n'ai pas dit que l'on ne pouvait pas raconter ces histoires, mais que tu n'as pas imposer aux autres tes ides . je reste sur ma position .
Quand au contenu de ces contes, il s'agit d'une philosophie de vie qui a forcment plusieurs facettes. ce que j'aime chez Nasrdine c'est justement cet esprit qui se libre du carcan de la culture pour en faire quelque chose de dcal et de fou .Ce que j'aime chez Aku tompa c'est ce mme esprit de drision des choses et des tres ..Je pourrais en citer d'autres, le point commun c'est qu'un autre individu y trouveras autre chose .Peu importe ce que tu racontes, il n'y jamais une seule facette aux histoires , c'est comme un prisme , un kalidoscope de couleur que tu transmets .Ce n'est pas toi de dire aux autres ce qu'ils doivent retirer du conte .
c'est comme cela que je le conois , alors humaniste peut tre , mais aprs tout, peu m'importe .Je donne et les autres reoivent, parce qu'ils en ont envie et de la manire qui les arrangent .
Si par mes histoires sur les loups , j'ai pu faire comprendre qu'elle tait la place de cet animal au sein des cosystmes tant mieux , mais en fait,j'admets que cela ne soit pas le cas.Ceux qui viennent rflchissent dans leur coin ce qui ne veut pas dire que leur conclusion sont les mmes que les miennes.
je ne m'attache pas une culture mais , je choisis ou je cre les contes qui me ressemblent , c'est toute la diffrence. ce qui ne veut pas dire que j'impose , une ide ou un mode de pense .j'ai cru comprendre que tu adhres et admire les cultures nordiques . Trs bien, c'est ton choix , mais il y a une nuance entre raconter des histoires, mme charg des motions que tu y mets et transmettre quelque chose d' immuable .Au contraire de toi je n'ai aucune fiert d'appartenance ,mme pas ma propre famille de naissance.
alors pardonne moi c'est quelque chose que je ne peux comprendre comme quoi tu vois, on est en plein dans le sujet.
bonne journe manuelle
Ps , Ani oui c'est juste la premire phrase qui t'tait adresse

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: La formation des conteurs
Envoy par: Hlne Loup (Adresse IP journalise)
Date: lun. 2 avril 2012 21:07:43

J'adore l'histoire de Siegfrid, Beau Lon, et je ne la confonds pas avec ce quoi on l'a fait servir. J'aime beaucoup couter "La flte enchante", sans tre maonne. Et je raconte, Nol, "la Nativit" selon Luc et Matthieu. Je ne suis pas croyante. Mais ce que dit cette histoire est magnifique. Et j'aime bien mettre en valeur le cheminement de cette toute jeune fille qui risque sa vie dans l'affaire. Je conte volontiers "La fille au tambourin magique" (Contes de mon iglou), qui pourrait bien montrer pourtant le passage d'une certaine forme de matriarcat au patriarcat. Mais bien autre chose aussi, et c'est cet autre chose qui me touche. Et je n'hsite pas, dans l'Odysse, mentionner l'importance du porcher, le rle systmatiquement ngatif des chevriers, Troie terre des chevaux, l'importance des bovins en Grce (et donc des dieux qui y sont lis), et pourquoi il y a du "laurier vert" autour de la grotte du cyclope, ce qui aurait d alerter Ulysse. Mais je mentionne cela comme un fonctionnement humain. Cela faisait partie d'une faon d'envisager le monde. Ou plutt, comme le dit Manu, comme l'une des nombreuses facettes des histoires. Il suffit de voir ce que des religions et/ou sectes religieuses ont fait chacune et font de la Bible, pour ne citer qu'elle, pour me rendre trs trs prudente.

J'ai fait de "l'explication de texte", en fac. J'y tait mme plutt bonne. Et je peux te dire que l'on peut faire dire tout et son contraire un texte, ou presque. Certains professeurs taient trs cals dans ces jeux dialectiques. Alors quand il y en a plusieurs ! Et je ne parle pas des dductions et encore moins des interprtations que l'on peut tirer d'observations archologiques.
Je ne critique pas les interprtations. Chacun s'arrange sa manire, du moment que sa libert respecte celle de l'autre. Moi, je transmets l'histoire, avec ce que j'ai compris, ce que j'ai ressenti sans forcment le comprendre, et ce qui m'a chapp, pas intresse ou pas touche, mais qui en touchera un autre.

Pas trs "ego", d'accord. Mais tellement plus fort, ce partage qui va au-del de soi !



H

Re: La formation des conteurs
Envoy par: Ani Boquillon (Adresse IP journalise)
Date: lun. 2 avril 2012 22:59:02

Le conteur Ralph Nataf fait ce sujet une confrence trs intressante qui s'appelle "Pour en finir avec le sens unique du conte". Si vous avez l'occasion d'y assister un jour, je vous la recommande chaudement. smiling smiley


*******
Ani Boquillon * conteuse *

Re: La formation des conteurs
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: mar. 3 avril 2012 10:51:23

salut !
Ani,oui devrait mintresser effectivement , mais c'est surement Paris encore une fois smiling smiley mais je retiens le nom j'ai vu qu'il faisait des cycle du dimanche alors un coup de TGV et retour a doit tre possible . je vais voir de plus prs bon pas cette anne j'ai dj dpass mon budget. mais plus tard oui .
Hlne , je pense un peu la mme chose quand je parle de Malitorne le mal tourn (une de mes histoires) j'ai mon interprtation du texte puisque je l'ai crit mais je me suis vite aperu que le ressenti n'tait pas du tout le mme dans la salle . Idem avec le petit arbre tordu , quand j'ai crit cette histoire j'avais peur de transformer tout le monde en saule pleureur .Ce n'est pas du tout ce qui s'est pass , il y a eu des rires , des mouvements d'indignations voir mme des remarques du genre : c'est vraiment un pleureur(comme dans le texte )
ce qui veut dire aussi que quoique tu fasses, de toutes faons , la perception de ce que raconte le conteur, se fait par rapport au vcu des spectateurs ou leur tat d'esprit. Lmotionnel n'est pas une chose simple et manichenne .
je fais de la lecture dans une classe de primaire et je passe mon temps leur expliquer que chaque conteur sa version de l'histoire et que c'est cela qui fait la richesse des contes .J'ai racont, par exemple ,une version de la tortue et des deux hrons : la tortue trs prtentieuse se fait transporte par deux hron lors d'une scheresse et tombe parce qu'elle ouvre la bouche pour protester . les enfants en avaient entendu une autre version . Leur faire comprendre que les deux versions n'taient pas incompatibles tait un vrai tour de force . je pense qu'il en ai de mme avec "le message " contenu dans le texte . Comme tu le dit Hlne il n'y en a pas qu'un seul mais une infinit avec ses nuances , parce que nous sommes tous des individus part entire et pas des clones . Heureusement ...

bonne journe vous tous sur ce sujet hautement thique
Manuelle

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: La formation des conteurs
Envoy par: Le beau Lon (Adresse IP journalise)
Date: mar. 3 avril 2012 17:39:49

Bonjour tous,

Trs intressant ce dbat. smiling smiley


Petite prcision Manu67 ==> je n'ai jamais dis que je comprenais et admirais les peuples Nordiques. Remarque, je n'ai pas dis non plus son contraire. grinning smiley

... mais que j'avais fait mienne la spiritualit qui peut se dgager de la mythologie nordique. Ce n'est pas tout fait la mme chose. winking smiley

Amicalement.

.

[color=blue]"j'ai r



Modifi 2 fois. Dernire modification le 03/04/12 17:43 par Le beau Lon.

Aller la Page:  Page prcdente1234Suivant
Page courante:3 parmi 4


Dsol, seuls les utilisateurs enregistrs peuvent envoyer dans ce forum.
This forum powered by Phorum.