Débats d'idées : Forum de Conteur.com
Pour défaire et refaire le monde
Aller la Page:  12Suivant
Page courante:1 parmi 2
Conte en images
Envoy par: FannYtastic (Adresse IP journalise)
Date: sam. 5 mai 2012 19:33:12

Bonjour ami(e)s conteurs :]

J'ai besoin de votre aide de professionnel!!! Je suis actuellement en dernire anne pour devenir psychologue. Je fais mon stage de fin d'tude auprs de personnes ayant diffrents types de pathologies dgnratives tel que la maladie d'Alzheimer.

J'aimerai mettre en place un atelier ayant comme outil de mdiation le "conte". Je ne me positionne pas du tout comme conteuse, n'ayant aucune exprience dans ce domaine (mme si je commence srieusement y rflchir), mais je veux me servir du conte pour aller sur autre chose tel que l'imagination et plus prcisment sur les images que lon se fabrique pendant une lecture. Jaimerai donc partir avec ces personnes sur la cration d'images mentales. Je souhaite aller sur des choses simples, pour ne pas les mettre en difficult, et pour que l'on passe tout simplement un "bon" moment o lon puisse partager ensemble notre ressenti.

Je pensais solliciter ces personnes l'aide de photos, mais je ne sais pas trop comment les utiliser... Est ce que je mets les photos sur la table avant de conter, ce qui leur permet d'avoir un contenu auquel se raccrocher? Ou j'utilise ces photos la fin du conte en leur demandant quelle image ils prfrent et peut tre pourquoi celle-ci (pour essayer d'amener de la discussion autour du conte et de ce quils ont pu percevoir).
Donc voil si vous avez des ides sur le sujet, je suis preneuse!!! Ou des expriences sur le conte qui puisse lier en mme temps le conte et la photo (les images). Merci beaucoup!

FannYtastic

Re: Conte en images
Envoy par: Ani Boquillon (Adresse IP journalise)
Date: sam. 5 mai 2012 20:10:51

Juste une remarque : tu soulves l'un des problmes qui se posent quant L'ILLUSTRATION d'un texte de fiction quel qu'il soit.
Si tu proposes des images AVANT (ou en mme temps que) la lecture ou le contage, tu risques de bloquer le processus d'imagination de l'auditeur (ou du lecteur), et surtout tu vas l'influencer, en induisant dans SON imagination une image qui vient de TOI.
Tu auras remarqu que quand un film est ralis partir d'un texte (roman, par exemple),il y a 2 sortes de ractions:
- Ceux qui ont lu le texte avant sont dus parce que le film ne ressemble en gnral pas vraiment ce qu'ils avaient imagin.
- Ceux qui lisent le texte aprs revoient en lisant les images du film, mais disent souvent qu'il manque des choses dans le film ou que des choses ont chang par rapport au texte (voir le "Seigneur des anneaux", par exemple).

Pourquoi ne pas leur proposer de produire eux-mmes des images? Je sais que c'est plus "classique", mais c'est l que tu peux voir s'il se passe rellement quelque chose dans leur tte... winking smiley
Mais si tu tiens utiliser la photo, je te suggre d'utiliser des images trs simples, afin de ne pas "parasiter" les ractions. smiling smiley (n'oublions pas qu'une photo est l'enregistrement du "point de vue" du photographe sur une "portion de ralit": jamais un photographe ne fera la mme photo qu'un autre...) hot smiley



*******
Ani Boquillon * conteuse *



Modifi 2 fois. Dernire modification le 05/05/12 20:14 par Ani Boquillon.

Re: Conte en images
Envoy par: FannYtastic (Adresse IP journalise)
Date: sam. 5 mai 2012 20:47:46

Merci pour cette rponse si rapide smiling smiley
J'avais eu l'ide de mettre les photos en premier lieu pour les aider initier un cheminement de pense, enfin leur apporter un peu de contenu. Mais c'est vrai que j'ai peur qu'ils restent fix sur cette image et que a empche donc le processus d'imagination.
Quand vous dites "Pourquoi ne pas leur proposer de produire eux-mmes des images? ", qu'est ce que vous voulez dire par l?

Re: Conte en images
Envoy par: Hlne Loup (Adresse IP journalise)
Date: sam. 5 mai 2012 21:25:45

Peindre, dessiner, fabriquer des images partir de collages, de modelages, etc. Je pense que c'est de cela que parle Ani. Et je suis d'accord avec elle sur le principe.

Mais dans le cas de personnes atteintes de pathologies dgnratives, il faut voir si cela marche, si ces personnes arrivent dessiner, peindre, etc.
Si ces personnes ne le peuvent plus, on peut comprendre l'utilisation d'images. Encore faut-il que ces images soient claires, simples, bien reconnaissables.
Personnellement, je ferais comme avec les enfants trs petits : Quand je parle d'une pomme de pin, par exemple, j'en montre une, et les pignons s'il en est question. C'est mieux qu'une photo. Je rserverais les images, photos ou autre, ce qui ne peux tre apport, comme montagne ou mer, et je montrerai l'image au moment, juste aprs avoir dit,"il y avait une montagne", dans un instant de silence. Parler puis montrer pour le conteur, couter puis regarder pour l'auditeur, pas les deux en mme temps. Surtout dans le cas des personnes en difficults intellectuelles.

Tenez-nous au courant de vos expriences, cela peut aider certains d'entre nous. Merci, et tous nos voeux.

H



Modifi 1 fois. Dernire modification le 05/05/12 21:27 par Hlne Loup.

Re: Conte en images
Envoy par: FannYtastic (Adresse IP journalise)
Date: sam. 5 mai 2012 22:27:07

Oui, cela va tre trs compliqu (voir impossible) pour eux de transcrire ce qu'ils ont imagins ou vue dans leur tte, par la peinture ou le dessin.

C'est pour a que je veux faire intervenir les photos, pour qu'ils aient un support sur quoi s'appuyer pour peut tre par la suite alimenter un change. Si je leur demande de me dire ce quils ont imagin pendant le conte, cela va tre compliqu pour eux de lvoquer spontanment et l'image peut les aider trouver les mots qui ont du mal venir...
Oui je vous tiendrai au courant de mes observations!!! Merci!

Re: Conte en images
Envoy par: Ani Boquillon (Adresse IP journalise)
Date: dim. 6 mai 2012 03:43:13

Hlne a bien traduit mon ide, et pour le reste je suis d'accord avec elle.
Bonne route ! smiling smiley

*******
Ani Boquillon * conteuse *

Re: Conte en images
Envoy par: Batrice Becquet (Adresse IP journalise)
Date: mar. 8 mai 2012 02:25:11

Bonsoir FannYtastic,

Est-ce que ton but est de stimuler l'imagination de personnes ayant certaines pathologies, et quel degr?
Stimuler l'imagination par la vision est intressant, mais ragiront-elles une image ?
En animation, je demande aux enfants de fermer les yeux pour se faire leur cinma intrieur (cadeau quand il y en a qui me disent qu'ils "voient plein de choses").

Ces personnes ont-elles des handicaps sensoriels dont il faut tenir compte? Sur lesquelles de leurs expriences motionnelles peux-tu t'appuyer?

Ta demande me laisse penser que stimuler l'imagination de ces personnes en faisant appel aux sens moins distants que la vue et l'oue (olfaction, toucher, got) et sous forme de jeu pourrait provoquer davantage de ractions:
- avec des senteurs (cuisine, feu de bois, parfums...), des matires toucher (tissus, papiers, herbe, mtal, pierre, peau, cheveux..), des saveurs (fruits frais, cuisine familiale,...)
- l'occasion en contant dans un lieu "vivant" : jardin (brise dans les feuillages, chant des oiseaux, odeurs du lieu), cuisine, salon...

La mmoire sensorielle et motionnelle du corps peut tre rveille ainsi.
Ton but, tout en passant un bon moment et en ayant un partage sur le ressenti de ces personnes aprs le conte, est-il aussi de leur permettre de remettre des mots sur des sensations pour renouer avec le vocabulaire, la logique d'une pense nonce?

Bonne continuation et merci de nous dire ce qui aura t partag avec/par ces personnes.

Batrice
www.beatricebecquet.eu
contact@beatricebecquet.eu

***
Bientt/l'homme posera une chelle/contre la voie lacte. Yoshida Tshir

Re: Conte en images
Envoy par: Hlne Loup (Adresse IP journalise)
Date: mar. 8 mai 2012 10:47:42

D'accord avec Batrice pour stimuler les autres sens. Je le fais souvent avec des trs petits, mais aussi, quand on me demande ce type d'intervention, avec des personnes qui ont divers handicaps et en tenant compte du type de handicap. Cependant cela demande une bonne prparation pour inclure cela dans la conterie.

H

Re: Conte en images
Envoy par: Batrice Becquet (Adresse IP journalise)
Date: mar. 8 mai 2012 14:21:06

Oui, Hlne, je suis d'accord sur le fait que cela demande une bonne prparation, comme tu le dis. Peut-tre FannYtastic peut-elle crer cette animation en partenariat avec des collgues intresss par son approche.

Dans la commune o je vis, il y a une rsidence qui accueille exclusivement de grands traumatiss crniens, et il y a des animateurs, AMP et accompagnateurs dont je ne connais pas les qualifications, qui accompagnent les rsidents qui le souhaitent des activits hors de la rsidence : animations contes justement, lectures, choix de documents (CD et DVD gnralement) en bibliothque, participation un atelier d'criture pour l'une, un cours de peinture pour un autre, etc...
Ces rsidents se dplacent sur de lourds fauteuils roulants motoriss pour certains d'entre eux et la jeune femme qui participe l'atelier d'criture a pu se procurer un tout petit ordinateur pour crire, ne pouvant le faire manuellement.

Pour l'Heure du conte de la bibliothque o je conte rgulirement, il est trs intressant de voir comme ces personnes (ainsi que les personnes ges de la maison de retraite qui viennent avec les enfants du centre ar dans le cadre de leur projet pdagogique) sont prsentes et ragissent... la voix.
C'est la grande magie du conte : la voix!
Quand les personnes sont malentendantes, elles se "rcuprent" sur le corps du conteur, dans son mouvement et son expressivit, y compris lorsque les attitudes sont mesures, sobres.

J'avais t tonne de dcouvrir, un jour, lors d'une conte de la Belle au bois dormant (version Perrault) dans une rsidence de personnes ges o les organisateurs avaient aussi amen des personnes polyhandicapes mentales et physiques, comme ces personnes ragissaient la voix, aux intonations et au rythme et le manifestaient avec vivacit.

C'est une mouvante aventure que de pouvoir entrer en communication avec un tre dont les perceptions et le langage sont altrs, ou pour qui il est devenu difficile de s'exprimer.

Bonne continuation, FannYtastic, en esprant que tu trouveras des personnes pour partager cette aventure.

Batrice

www.beatricebecquet.eu
contact@beatricebecquet.eu

***
Bientt/l'homme posera une chelle/contre la voie lacte. Yoshida Tshir
***








B

Re: Conte en images
Envoy par: Hlne Loup (Adresse IP journalise)
Date: mar. 8 mai 2012 14:28:49

Oui, j'ai toujours t fascine par la puissance de la voix, autant comme conteuse que comme auditeur ou simple observatrice. Surtout par la "voix conteuse".

H

Re: Conte en images
Envoy par: FannYtastic (Adresse IP journalise)
Date: mar. 8 mai 2012 17:26:26

Merci pour ces conseils Batrice qui me plaisent!!!
En faite pour moi c'est essentiellement le CONTE qui va stimuler leur imagination, mais vu que c'est difficile pour eux par la suite de me donner spontanment leur ressenti sur celui-ci, je voulais utiliser des images (en lien avec le thme des contes de la sance) pour les aider "retrouver" ce qu'ils ont pu ressentir et imaginer pendant la lecture du conte.

Aprs je peux galement "stimuler" l'imagination de ces personnes avec d'autres sens que l'oue mais je ne sais pas vraiment comment m'y prendre...Je veux organiser l'atelier comme ceci :

- Rituelle douverture
- conte court (10 min)
Respiration
- conte long (20 min)
Respiration
- conte court (10 min)
- temps de parole
- Rituelle fermeture

Selon vous, est ce que je dois pendant la lecture du conte amener galement des aides sensoriels qui stimuleraient galement leurs imaginations?
Ou alors je dois jouer avec leur sens pendant les temps de respiration?
Initialement j'avais pens des devinettes, jeux de mots, rbus pendant ces temps de respiration.

En ce qui concerne travailler avec d'autres personnes, a ne va pas tre possible, en effet je dois commencer l'atelier la semaine prochaine et tant en stage je suis "note" sur mes capacits monter seule un projet.

Merci tout le monde pour votre aide si prcieuse smiling smiley

Re: Conte en images
Envoy par: Batrice Becquet (Adresse IP journalise)
Date: mar. 8 mai 2012 19:37:13

Bonjour FannYtastic,

Ce ne sont pas des conseils! Seulement des suggestions partir de ma propre exprience...

J'en reviens au message d'Hlne qui, par exemple, montre une pomme de pin lorsqu'elle en parle dans un conte. C'est une faon trs concrte et simple de solliciter l'attention de la personne qui coute en lui faisant voir, toucher, humer la pomme de pin et ainsi, de provoquer des associations d'ides et de cheminer dans le conte avec ce qu'elle y aura mis d'elle-mme.

Tout au long du conte, il pourrait y avoir ces jalons sensoriels qui mnent l'auditeur dans son propre imaginaire et le font crer son conte*.
Dans un public, dix personnes coutant un conte ne raconteront pas le mme la sortie.

Je verrais plutt l'utilisation des "aides sensorielles" durant le conte.
Et le temps de repos consacr faire le vide des ides, des motions, avec les yeux ferms ou mi-clos et une respiration calme, ventuellement avec une musique de relaxation (en rapport avec le thme du conte? eau, source, mer, vent, chants d'oiseaux...) et des senteurs (types huiles essentielles) pour clore le conte ou introduire le suivant.

L'ide des devinettes, jeux de mots et rbus est bonne ; en ouverture, elle contribuerait mettre le public dans une dynamique d'attention et veillerait la curiosit.
Les rituels d'ouverture et de fermeture sont ncessaires eux aussi.

Plusieurs questions me viennent la lecture de ton message :
- l'animation doit durer combien de temps ?
- pour un groupe de combien de personnes ?
- ce groupe est-il homogne ou pas ?
- quel est le degr de handicap de ces personnes ?
- leur capacit de concentration ?
- de mmorisation ?
- de restitution lors du moment de partage ?
- quelles sont leurs expriences de vie (choix d'un conte pouvant les concerner plus prcisment) ?

En ce qui te concerne, tu dis que tu commences l'atelier la semaine prochaine ; de combien de temps ou de sances disposes-tu pour travailler avec ces personnes?
Si j'ai bien compris, tu liras les contes? As-tu du temps pour prparer ces sances, apprivoiser les contes que tu vas proposer avec ta voix... et tes yeux!
- repres visibles sur la page lue, ce qui facilite la reprise de la lecture lors d'une interruption,
- mais aussi regards vers les auditeurs pour capter et garder leur attention.

Ce que tu entreprends est passionnant. Ne perds pas de vue ton but. Bon courage pour tout.
Si tu veux bien nous en reparler au fil du temps, merci d'avance.

Batrice

www.beatricebecquet.eu
contact@beatricebecquet.eu

***
Bientt/l'homme posera une chelle/contre la voie lacte. Yoshida Tshir
***

PS 1 : *crer son conte : pour les personnes qui le peuvent ou le souhaitent, donner la possibilit de "l'illustrer" par diffrents moyens : picturaux, plastiques, sonores, dialogus, danss...
C'est aussi selon les moyens de la structure d'accueil.

PS 2 : connais-tu les livres d'Henri Bauchau? Il a un parcours trs riche et son criture est trs belle, simple, profonde et lgre la fois. Je l'ai dcouvert avec "Oedipe sur la route" et "Antigone", et j'ai continu... Si tu peux te procurer "L'enfant bleu", au cas o tu ne connatrais pas ce roman. Belle histoire, partiellement autobiographique.



B

Re: Conte en images
Envoy par: rogerdemoerloose (Adresse IP journalise)
Date: mer. 9 mai 2012 01:29:36

Bonsoir,

A propos d'Henry Bauchau et de "L'Enfant bleu".

Je tiens signaler que "Lionel" (tel est le vrai prnom d'ORION, personnage du roman) expose actuellement l'Universit Catholique de Lille, bouledard Vauban
Lille o l'entre est libre.
Le vernissage aura lieu ce jeudi IO mai en prsence de Lionel.
Il est possible de se renseigner l'univ ou au LaM ( muse situ Villeneuve d'Ascq, o ce muse possde dans ces collections d'art brut quelques oeuvres de Lionel.

Pour avoir des dtails sur la vie d'Henry Bauchau, il faudrait lire (ce n'est pas mon cas!)"La Dchirure" 1966 Gallimard / 2003 Actes Sud.

En ralit Henry Bauchau a "soign" Lionel et c'est grce Bauchau que Lionel s'exprime par les arts plastiques.
En ce sens-l, c'est autobiographique, mais dans ce roman la phsychanaliste est une femme dans la trentaine.
Quant Lionel,il est n en 1969.

Ces dtails compltent la note P S 2 de Batrice Becquet.

Cordialement vtre,


Babyk,conteur.

Re: Conte en images
Envoy par: rogerdemoerloose (Adresse IP journalise)
Date: mer. 9 mai 2012 01:29:39

Bonsoir,

A propos d'Henry Bauchau et de "L'Enfant bleu".

Je tiens signaler que "Lionel" (tel est le vrai prnom d'ORION, personnage du roman) expose actuellement l'Universit Catholique de Lille, bouledard Vauban
Lille o l'entre est libre.
Le vernissage aura lieu ce jeudi IO mai en prsence de Lionel.
Il est possible de se renseigner l'univ ou au LaM ( muse situ Villeneuve d'Ascq, o ce muse possde dans ces collections d'art brut quelques oeuvres de Lionel.

Pour avoir des dtails sur la vie d'Henry Bauchau, il faudrait lire (ce n'est pas mon cas!)"La Dchirure" 1966 Gallimard / 2003 Actes Sud.

En ralit Henry Bauchau a "soign" Lionel et c'est grce Bauchau que Lionel s'exprime par les arts plastiques.
En ce sens-l, c'est autobiographique, mais dans ce roman la phsychanaliste est une femme dans la trentaine.
Quant Lionel,il est n en 1969.

Ces dtails compltent la note P S 2 de Batrice Becquet.

Cordialement vtre,


Babyk,conteur.

Re: Conte en images
Envoy par: rogerdemoerloose (Adresse IP journalise)
Date: mer. 9 mai 2012 01:29:41

Bonsoir,

A propos d'Henry Bauchau et de "L'Enfant bleu".

Je tiens signaler que "Lionel" (tel est le vrai prnom d'ORION, personnage du roman) expose actuellement l'Universit Catholique de Lille, bouledard Vauban
Lille o l'entre est libre.
Le vernissage aura lieu ce jeudi IO mai en prsence de Lionel.
Il est possible de se renseigner l'univ ou au LaM ( muse situ Villeneuve d'Ascq, o ce muse possde dans ces collections d'art brut quelques oeuvres de Lionel.

Pour avoir des dtails sur la vie d'Henry Bauchau, il faudrait lire (ce n'est pas mon cas!)"La Dchirure" 1966 Gallimard / 2003 Actes Sud.

En ralit Henry Bauchau a "soign" Lionel et c'est grce Bauchau que Lionel s'exprime par les arts plastiques.
En ce sens-l, c'est autobiographique, mais dans ce roman la phsychanaliste est une femme dans la trentaine.
Quant Lionel,il est n en 1969.

Ces dtails compltent la note P S 2 de Batrice Becquet.

Cordialement vtre,


Babyk,conteur.

Re: Conte en images
Envoy par: rogerdemoerloose (Adresse IP journalise)
Date: mer. 9 mai 2012 02:46:43

Complment d'info :

contact : Genevive Branquart Culture et communication -tlph.03 20 13 40 91
universit catholique de Lille , 60 bouleverd Vauban LILLE
expo jusqu'au 21.7.
mail: genevieve.branquart@univ-catholille.fr

Cordialement,

Babyk,conteur.

Re: Conte en images
Envoy par: Batrice Becquet (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 10 mai 2012 00:48:49

Merci Babyk pour ces prcisions concernant "L'enfant bleu", et l'information relative l'exposition des peintures d'Orion.

Je ne pourrai pas m'y rendre (distance gographique) mais en allant sur le site de l'universit catholique de Lille, j'ai pu en voir une qui est prsente, avec l'annonce de l'expo.

Henry Bauchau est un auteur que j'ai dcouvert incidemment il y a environ 12 ans dont j'aime particulirement les crits.

Salutations,

Batrice

www.beatricebecquet.eu
contact@beatricebecquet.eu

***
Bientt/l'homme posera une chelle/contre la voie lacte. Yoshida Tshir
***




B

Re: Conte en images
Envoy par: FannYtastic (Adresse IP journalise)
Date: lun. 19 novembre 2012 16:37:55

Bonjour,
Si cela intresse quelqu'un, voici le bilan de mon atelier "rendez-vous contes" avec des personnes atteintes de diffrents type de dmence.

Latelier conte sest droul en 7 sances au rythme dune sance par semaine dont le nombre de participants a vari en fonction des personnes prsentes laccueil de jour. Les sances se sont prsentes de la manire suivante : assis autour dune table en cercle, crant ainsi un espace contenant et favorisant lchange. Une seule fois la sance sest droule sans table au milieu, ce qui a mis une certaine distance entre les participants mais galement avec lanimateur, rendant difficile les diffrentes interactions.

Latelier a permis de crer un cercle dcoute ds les premires sances se manifestant diffremment selon les personnes. En effet pour certains latelier fut contenant, stoppant toute dambulation, pour dautres le conte a cr un temps dcoute actif ou passif. On a observ que certains patients ragissaient activement pendant la lecture du conte soit par des bruitages, des rflexions, en anticipant la fin des phrases, mais galement motionnellement. En effet, la majorit des patients ont laiss parler leurs motions (rire, tristesse, joie) en fonction de lhistoire du conte se basant galement sur lintonation de la voix. Dautres patients coutaient sans forcment ragir et plusieurs reprises nous avons remarqu que certains patients gardaient les yeux ferms sans pour autant dormir, ce qui semblait leur permettre dimaginer plus facilement la scne conte. De plus, au fil des sances, on sest aperu que les participants dormaient ou fermaient les yeux plus souvent quau dbut. On peut peut-tre expliquer ce phnomne par le fait que les patients avaient intgr que ce temps pouvait tre un moment dcoute passif o la participation ntait pas obligatoire. Ou bien tout simplement par le fait que latelier se droule une priode o les sujets font souvent leur sieste.

Les moments de partages et dchanges collectifs se sont manifests majoritairement en dehors du temps dcoute du conte c'est--dire en dbut de sance ou pendant lcoute des chansons et le temps de chant. Les coupures avec le chant ont t ncessaires et ont permis aux sujets de participer activement latelier, crant ainsi une dynamique de groupe. Cependant comme on vient de le dire, la fin de la lecture du conte, les changes entre les participants se sont faits plus rare et les remarques taient essentiellement diriges vers les responsables de latelier. De plus, ces remarques taient majoritairement de surface et non de fond (tmoignait leur satisfaction sans plus de dtail). Ainsi il a t difficile, voire impossible demmener les patients vers des manifestations imaginaires ou vers un renvoi un vcu personnel, en tous les cas de faon partages.

Lutilisation du matriel tel que les photos pendant le temps dchange na pas permis aux patients didentifier ce quils avaient pu ressentir ou imagins avec les photos prsentes. Elles nont pas amens non plus dchanges. Ce matriel ntait peut-tre pas le plus adapt empchant et rduisant leur imagination une image qui finalement ne semblait pas correspondre ce quils avaient pu voir .

En somme, latelier conte na pas rempli tous les objectifs attendus mais a tout de mme permis de crer un temps dcoute et de partage avec le sentiment dappartenance un groupe ainsi que de passer un moment agrable en compagnie des contes.

Re: Conte en images
Envoy par: Hlne Loup (Adresse IP journalise)
Date: lun. 19 novembre 2012 19:09:51

Ce que tu dis, FannYtastic, me rappelle une exprience vcue. Le fond est rarement abord. Mais il y a coute et attente, quand cela se reproduit.

H

Re: Conte en images
Envoy par: manu67 (Adresse IP journalise)
Date: lun. 19 novembre 2012 19:19:36

salut
bon si cela peut aider quelque uns et enrichir l'exprience de fannytastic.
j'ai travaill avec des enfants sur des histoires . Je dois raliser avec eux une histoire destine des enfants de moins de trois ans , sous forme de kamashibay. quand on m'a propos le projet , j'ai eu un mouvement de recule .faire raconter des enfants des plus petits surtout de moins de trois ans ..... bon, l'enseignante et moi avons dcid de tester et d'annuler si cela ne marchait pas .
j'ai donc travaill sur l'oralit (comment raconter ,comment se sentir l'aise avec ce qu'on raconte, comment accepter de raconter quelqu'un d'autre et de quelle manire, comment se crer des images mentales etc... )
comme il s'agissait de kamashibay , j'ai eu l'ide d'utiliser des images noir et blanc ,ils ont commenc me dire ce qu'ils voyaient , puis ce que l'image leur disait , en insistant sur le fait que l'image pouvait donner naissance plusieurs histoires totalement contradictoires voir opposes.
cela a march du tonnerre de Dieu., mieux je me suis rendue compte qu'en procdant ainsi les enfants parlaient plus de leur vcu que de l'image elle-mme .
Alors , je pose cette question pourquoi choisir des images en rapport directe avec l'histoire d'avant , pour que tes images donnent un apperu de leur imaginaire, il faut d'abord qu'elles correspondent aux participants avant de rappeller l'histoire .je veux dire qu'ils puissent se projeter dedans
Maintenant , je vais poser une autre question : en quoi est-il si important de connaitre leurs sentiments et ressentis . les ractions lors du conte devraient te suffire. Il est des jardins secrets qui ne doivent pas tre fouls par d'autres . enfin c'est comme que je vois la chose.
mais cela m'est personnel
Bonne journe
Makan

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for



Modifi 4 fois. Dernire modification le 19/11/12 19:22 par manu67.

Aller la Page:  12Suivant
Page courante:1 parmi 2


Dsol, seuls les utilisateurs enregistrs peuvent envoyer dans ce forum.
This forum powered by Phorum.