Débats d'idées : Forum de Conteur.com
Pour défaire et refaire le monde
Parole et pouvoir
Envoy par: philsizaire (Adresse IP journalise)
Date: sam. 23 dcembre 2006 22:53:04

Parce qu'il me semble que nous vivons une poque dangereuse, o les mots sont plus souvent qu' leur tour des allumettes idologiques sur fond de gaz explosif (et je ne parle pas du droit se moquer, caricaturer, qui semble entrer en collison avec de plus en plus de sphres "sacres", ou sacralises), je vous livre le petit dito publi ce Nol sur mon site, puisse-t-il susciter des ractions (ce qui conforterait ma foi en le pouvoir des mots).

Parole et Pouvoir

A lheure o le ministre-candidat N.S. (prenant le relai dun L.P. hors dge mais toujours en embuscade) singnie confisquer le langage et redfinir tel ou tel en "racaille", "droit-de-lhommiste" ou "clandestin", revendiquons plus que jamais le droit reprendre possession du langage et de notre parole.
Souvenons-nous que toute parole est pouvoir. Ainsi que le notait Philippe Val dans un de ses derniers ditos : "Si je veux exprimer une ide subversive au regard de la morale commune, je dois pntrer ce que la langue possde daccointance avec le pouvoir."
Le conteur est par nature un subversif. Son engagement relve davantage de la "suggestion" que dune parole qui assne des vrits. A ce titre, il est un vrai libertaire, laissant son auditoire "entendre" sa parole de manire sensible et donc individuelle et collective la fois (les sens tant ce que nous avons de plus propre, de plus particulier ; mais aussi ce qui nous permet dentrer en contact avec le monde).
Toute parole qui ne serait pas "engage" au sens o nous venons de la dfinir est une parole morte - ce qui nempche personne dapprendre encore, de lire et de parler le grec ou le latin. Nous avons aussi apprendre des langues dites "mortes".
Le discours du pouvoir est culpabilisateur. Il nous veut travaillant toujours plus, "mritant" par leffort notre pitance, mais ignore tout effort qui produirait une richesse autre que matrielle, palpable, compte-en-banquisable. Do un mpris diffus pour la condition de lartiste-artisan, cet individu qui ne produit que de limpalpable, du non-mesurable (comme lest parfois le bonheur).
En dautres temps, la junte de feu Pinochet brisait les mains du guitariste "dissident" Victor Jara ; les soldats de Franco fusillaient le pote Federico Gardia Lorca. Aujourdhui les moyens sont moins francs pour rduire les "mal-pensants" et "mal-disants" au silence. Mais ces moyens (conomiques, mdiatiques, idologiques) sont non moins "mal-faisants".
Conter, cest aussi dire cela. Se revendiquer dune parole libre. Aider chacun revendiquer et affirmer cette parole. A trouver sa libert en cette parole. A dire "je suis tel que je veux tre", ou plutt "je veux me surprendre toujours en devenant autre et moi-mme la fois", sans que personne ny ait redire.
Si le conte divertit, il se doit aussi davertir ; moins de distraire que de ramener une essence incorruptible de soi-mme, ces petits moments de vrit et de justesse qui font la beaut de cet art.

philippesizaire.com

Re: Parole et pouvoir
Envoy par: Chris-tine (Adresse IP journalise)
Date: sam. 23 dcembre 2006 23:15:04

Merci pour ce texte Philippe

Pleins phares sur la route prendre certes, mais que de brouillards et de marcages traverser pour y parvenir, surtout pour la dbutante que je suis ...

Amitis conteuses

Christine

Re: Parole et pouvoir
Envoy par: Jean-Marc (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 28 dcembre 2006 20:17:48

Merci Philippe !
Pour ma part, je pense que je peux, selon l'expression que tu emploies dans le texte, me revendiquer d'une parole libre, mais mon cul, y a pas des foules pour me rclamer !!!

Parole et pouvoir, parler est pouvoir, bien sr ! Car le regard que l'on porte sur les choses est l'origine de toutes nos actions, soumises, rebelles ou indpendantes... regard abus ou comprhensif, regard aimant,haineux, ou encore aveugle, regard porteur de beaut et d'amour ou d'ignorance et de comptition...

La plus belle subversion est celle qui suggre la libert, et c'est par les paroles que nous pouvons sculpter nos regards libres, et offrir un peu de cette libert, ou au moins de la tentation de cette libert...


Re: Parole et pouvoir
Envoy par: Quadriconteur (Adresse IP journalise)
Date: ven. 29 dcembre 2006 14:03:22

Libert... comme si nous mettions tous derrire ce mot le mme sens... mais de quelle libert s'agit-il... libert d'expression ? de pense? lgale ?...
S'il s'agit de la Libert fondmentale de l'tre humain, c'est autre chose, elle n'existe pas .

Re: Parole et pouvoir
Envoy par: Jean-Marc (Adresse IP journalise)
Date: ven. 29 dcembre 2006 19:17:44

La libert n'existe pas ? Fichtre ! Mais si tu te contentes de l'affirmer, comme a, boum paf pt, moi je peux rpondre avec le mme genre d'argument :

SI ELLE EXISTE LA LIBERTE !


Re: Parole et pouvoir
Envoy par: Quadriconteur (Adresse IP journalise)
Date: ven. 29 dcembre 2006 21:01:28

Exact!Bien rpondu.
Je le rpte s'il s'agit de la libert de ceci, de cel, elles existent... mais La Libert de l'humain, non.. la dmo du non ou du oui pourrait se faire coup d'auteur: Rabelais contre Freud, Sartre contre Lacan etc... mais a n'aurait videmment pas de valeur puisque dans un cas comme dans l'autre il y aurait des arguments, plutt des affirmations... non, on ne peut se rfrer qu', appelons a un resenti phnomnologique (bon, d'accord je vois les sourires, mais parler de ce genre de notion avec des termes soi-disant simples, je ne peux pas): personne ne peut affirmer (sauf s'il est drang mentalement videmment) Je suis matre de moi comme de l'univers.

Re: Parole et pouvoir
Envoy par: Jean-Marc (Adresse IP journalise)
Date: mar. 2 janvier 2007 19:37:31

Ok... si on se contentait donc des liberts relatives, porte de main ? Libert de pense ou d'expression, libert de se permettre de vivre selon ses aspirations profondes... plutt que rester enferm dans la "pense unique"... est-ce que a va comme a ?

Re: Parole et pouvoir
Envoy par: philsizaire (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 4 janvier 2007 12:00:29

Bonjour et belle anne quand mme. Moi dans ces dbats l j'aime bien remonter au dictionnaire, en l'occurence le Littr (puisqu'il est en ligne, et c'est du domaine public). Voil donc ce qu'il en dit. Peut-tre la rubrique 24 ne s'applique-t-elle pas trop nous !!! Mais les autres ont toutes ou presque une pertinence (mme ce qui concerne le mors du cheval, l'entrave faite sa langue ...)

LIBERT
(li-br-t) s. f.
Rsum : 1 Condition de l'homme qui n'appartient aucun matre. 2 Se dit par opposition captivit. 3 Se dit par opposition clture dans un tablissement, dans un couvent, etc. 4 Libert naturelle. 5 Libert politique, ou, simplement, libert ; libert de commerce, des mers. 6 La Libert, divinit. 7 Au plur. Immunits. 8 Libert de l'vangile. 9 Pouvoir d'agir ou de n'agir pas. 10 Libre arbitre. 11 tat d'une personne qui n'a aucun assujettissement. 12 tat d'un coeur libre. 13 Absence de contrainte. 14 Libert d'esprit. 15 Libert de langage. 16 Manire d'agir familire, ou dans laquelle on ne se contraint point. 17 Permission, cong, licence. 18 Licence potique. 19 Aisance dans les mouvements et les oprations. 20 Aisance avec laquelle se meuvent les choses inanimes. 21 Libert de ventre. 22 Libert de langue, en termes de mange. 23 En libert, sans gne, sans obstacle. 24 Filet qui sert lever et baisser les brins de cannes dont on fait des fauteuils.
1Condition de l'homme qui n'appartient aucun matre. Dans l'antiquit, ceux qui taient pris la guerre perdaient leur libert et devenaient esclaves. L'Angleterre et la France ont donn la libert aux ngres esclaves. La libert est la proprit de soi ; on distingue trois sortes de liberts : la libert naturelle, la libert civile, la libert politique ; c'est--dire la libert de l'homme, celle du citoyen et celle d'un peuple, RAYNAL, Hist. phil. XI, 24.

2Se dit par opposition captivit. Il tait prisonnier de guerre ; on l'a laiss en libert sur parole. Contraint de racheter sa libert aprs une longue prison durant les guerres d'Allemagne, FLCH. Duc de Mont. Ne craignez pas que je vous fasse un triste rcit de nos divisions domestiques [la Fronde], et que je parle ici de rtablissements et d'loignements, de prisons et de liberts, de rconciliations et de ruptures, FLCH. le Tellier. Libert provisoire, sous caution, droit accord au prvenu d'obtenir son largissement, la charge par lui de fournir des garanties qu'il ne cherchera pas fuir. On emploie aussi libert en parlant des animaux. Donner la libert un oiseau. La nature, dans le genre de vie qu'elle lui a prescrite [ un certain oiseau], parat l'avoir loign de toute vie commune avec l'homme, et lui avoir assur, aprs le plus grand des biens, le seul qui en rpare la perte, la libert ou la mort, BUFF. Oiseaux, t. VIII, p. 352. En termes de chimie et fig. Mettre un corps en libert, le dgager d'une combinaison dans laquelle il tait comme captif.

3Il se dit par opposition clture dans un tablissement, dans un couvent, etc. L'asile [un monastre] qu'elle avait choisi pour dfendre sa libert devint un pige innocent pour la captiver, BOSSUET, Anne de Gonz. Elle eut pu renoncer sa libert si on lui et permis de la sentir, BOSSUET, ib.

4Terme de droit naturel. Libert naturelle, pouvoir que l'homme a naturellement d'employer ses facults comme il lui convient.

5Terme de droit politique. Libert politique, ou, simplement, libert, jouissance des droits politiques que la constitution de certains pays accorde chaque citoyen ; condition d'un tat o le pouvoir excutif est soumis au contrle, direct ou indirect, des citoyens, par opposition aux tats o le pouvoir est absolu ou despotique. La libert jamais ne cesse d'tre aimable, CORN. Cinna, II, 2. Quand une fois on a trouv le moyen de prendre la multitude par l'appt de la libert, elle suit en aveugle, pourvu qu'elle en entende seulement le nom, BOSSUET, Reine d'Anglet.
Il n'y a point de mot qui ait reu plus de diffrentes significations que celui de libert ; les uns l'ont pris pour la facilit de dposer celui qui ils avaient donn un pouvoir tyrannique ; les autres, pour la facult d'lire celui qui ils devaient obir ; d'autres, pour le droit d'tre arms et de pouvoir exercer la violence ; ceux-ci, pour le privilge de n'tre gouverns que par un homme de leur nation ou par leurs propres lois.... ceux qui avaient got du gouvernement rpublicain l'ont mise dans ce gouvernement ; ceux qui avaient got du gouvernement monarchique l'ont place dans la monarchie, MONTESQ. Esp. XI, 2.

6Nom, chez les Romains, d'une divinit qui tait reprsente tenant un sceptre d'une main, et de l'autre une pique surmonte d'un bonnet (en ce sens on met une majuscule Libert). La Libert avait un temple sur le mont Aventin. Chez les modernes, personnification de la libert.

7Au plur. Immunits, franchises. Les liberts des communes. Liberts de l'glise gallicane, usage dans lequel les catholiques de France sont de suivre la discipline tablie par les canons des cinq ou six premiers sicles de l'glise, prfrablement celle qui a t introduite postrieurement, en vertu des vraies ou des fausses dcrtales des papes, par lesquelles leur autorit sur les glises d'Occident tait pousse beaucoup plus loin que dans les sicles prcdents (BERGIER, Thologie). La France conserva ce qu'on appelle les liberts de son glise, qui sont en effet les liberts de sa nation, VOLT. Moeurs, 183.

8Terme de thologie. Libert de l'vangile, affranchissement du joug des crmonies et des autres pratiques de la loi de Mose.

9Pouvoir d'agir ou de n'agir pas.

10Terme de philosophie. Libre arbitre, facult qu'a l'homme de se dcider comme il lui convient. Oh ! qu'heureux sont ceux qui, avec une libert entire et une pente invincible de leur volont, aiment parfaitement et librement ce qu'ils sont obligs d'aimer ncessairement ! PASC. Libert de contrarit, la libert de choisir entre le bien et le mal. Libert de contradiction, libert de faire ou de ne pas faire une chose dtermine. Libert prochaine, pouvoir d'excuter une chose sur-le-champ. Libert loigne, celle qui est gne par des obstacles. Libert de la justice, la justification que Jsus-Christ a procure aux hommes par sa mort.

11tat d'une personne qui n'a aucun assujettissement, qui garde son indpendance. Il ne s'est jamais mari, et il a voulu garder sa libert. S'il avait accept cette place, il aurait fallu qu'il sacrifit sa libert. Qu'heureux est le mortel.... Qui de la libert forme tout son plaisir, Et ne rend qu' lui seul compte de son loisir ! BOILEAU, p. VI.

12tat d'un coeur libre, exempt de passion. Cette femme lui a fait perdre sa libert. Et mille liberts vos chanes offertes, MOL. l't. V, 13. Je vois d'ici des yeux qui ont la mine.... de faire insulte aux liberts, MOL. Prc. 10. S'ils n'ont point de bonheur, en est-il sur la terre ? Quel mortel, inhabile la flicit, Regrettera jamais sa triste libert, Si jamais des amants il a connu les chanes ? A. CHN. lg. XXVI.

13Absence de contrainte. Les rgles de l'tiquette nuisent la libert de la conversation. On jouit la campagne de plus de libert qu' la ville. Prenez donc en ces lieux libert tout entire, CORN. Pomp. III, 5. Laissez donc cette reine en pleine libert, CORN. Nicom. IV, 5. Mettre en libert ma tristesse et leur joie, RAC. Iphig. II, 1. Eucharis aurait t en pleine libert avec Tlmaque, FN. Tl. VII.

14Libert d'esprit, tat d'une personne qu'aucune proccupation n'assige. Je n'ai pas la libert d'esprit ncessaire pour m'occuper de ce travail. Elle [la Dauphine] a paru [ la cour] ds le premier moment avec la mme libert d'esprit et d'action que si elle tait ne au Louvre, Mlle DE SCUDRY, les Conversations, dialogue. Il perd la libert de son esprit, FN. Tl. XII. Il lui fut impossible de retrouver la moindre libert d'esprit dans tout le reste de la soire, GENLIS, Mme de Maintenon, t. II, p. 156, dans POUGENS. On dit de mme : avoir l'esprit en libert. J'ai l'esprit fort en libert du ct de la guerre, SV. 301.

15Libert de langage, ou, simplement, libert, hardiesse dire ce qu'on pense. Il a parl au prince avec une grande libert. Tertullien a bien os dire qu'ils [les empereurs] n'taient pas capables d'y tre reus [dans l'glise] ; vous allez tre tonns de la libert de cette parole.... BOSSUET, Pang. St Thomas, 2. Je rpondrai, madame, avec la libert D'un soldat qui sait mal farder la vrit, RAC. Brit. I, 2. Donner libert sa plume, crire sans rticence ce qu'on pense. Je suis au dsespoir d'avoir donn libert ma plume sur ce sujet [le libre arbitre et la Providence], SV. t. X, p. 544, d. RGNIER.

16Manire d'agir familire, ou dans laquelle on ne se contraint pas. Agir avec une honnte libert. La libert que vos docteurs se donnent d'examiner les choses, PASC. Prov. V. On peut prendre la libert de dire au moins ses volonts, SV. 139. Je prends la libert de me moquer de lui, SV. 602.

17Permission, cong, licence. Quand on n'coute plus la tradition... la vrit n'a plus la libert de paratre, PASC. Pens. XXIII, 37, d. HAVET. Vous aurez la libert de dire qu'un juge peut en conscience retenir ce qu'il a reu pour faire une injustice, sans qu'on ait la libert de vous contredire, PASC. Prov. XI. Je vous assure que personne du monde n'en apprendra rien par nous, que vous ne nous en donniez la libert, SV. 11 sept. 1680. Je demandai la libert d'tre seule, SV. 6 fvr. 1671. Il [le roi d'Angleterre] a parl ses milords, donn libert aux moins affectionns, et renouvel l'attachement des plus fidles, SV. 13 oct. 1688. Leur antiquit [des anciennes familles], en remontant plus loin aux sicles passs dont la mmoire est toute efface, a donn aux hommes une plus grande libert de feindre, BOSSUET, Gornay.

18Libert, se dit quelquefois pour licence potique. Si ces liberts ne sont pas permises aux potes, et surtout aux potes de gnie, il ne faut point faire de vers, VOLT. Comm. Corn. Rem. Hor. I, 4.

19Aisance dans les mouvements et les oprations. Une douleur de rhumatisme lui te la libert de ses membres. Il fait tout avec beaucoup de libert et de grce. Combien de temps, de rgles, d'attention et de travail pour danser avec la mme libert et la mme grce que l'on sait marcher ! LA BRUY. XII. Dans un tre anim, la libert des mouvements fait la belle nature, BUFF. Cheval. Terme de beaux-arts. Libert de pinceau, de crayon, de burin, facilit avec laquelle l'artiste manie ces instruments.

20Se dit aussi de l'aisance avec laquelle se meuvent les choses inanimes. Ce ressort n'a pas assez de libert.

21Libert de ventre, facilit avec laquelle le ventre fait ses fonctions.

22Terme de mange. Libert de langue, espce d'arcade pratique dans le canon du mors l'effet de loger la langue du cheval.

23En libert, loc. adv. Sans gne, sans obstacle. Agir en libert, en pleine libert. Je veux laisser chacun en libert de ses sentiments, CORN. Ex. de Rodog. Et souffre que ma haine agisse en libert, CORN. M. de Pomp. V, 6. Je fus en libert de le voir, PASC. dans COUSIN. Elle-mme a choisi cet endroit cart O nos coeurs nos yeux parlent en libert, RAC. Baj. I, 1. Osez-vous en ces lieux gmir en libert ? VOLT. Orph. II, 2. Terme de mange. Sauteur en libert, cheval dress faire des sauts pour accoutumer le cavalier se tenir ferme en selle.

24Filet qui sert lever et baisser les brins de cannes dont on fait des fauteuils, pour faciliter le passage d'une aiguille de mme matire. Libert et pain cuit, c'est--dire on est heureux lorsqu'on a l'indpendance et une existence assure.

Re: Parole et pouvoir
Envoy par: Michelle (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 4 janvier 2007 16:36:03

<< 0 Libert, que de crimes en ton nom ! >> Madame Roland - 18 brumaire an II

Re: Parole et pouvoir
Envoy par: Jean-Marc (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 4 janvier 2007 18:51:44

Le message et si long -pas le tien Michelle, celui d'au dessus... que je n'ai pas le courage de le lire. Je suis libre de ne pas le lire.

Libert, c'est moi qui ai employ le terme,je le remplace par insoumission. Pouvez relire ce que j'ai dit au dessus en changeant le terme.


Re: Parole et pouvoir
Envoy par: Quadriconteur (Adresse IP journalise)
Date: jeu. 4 janvier 2007 19:03:30

OK avec toi pour tes deux messages

Re: Parole et pouvoir
Envoy par: philsizaire (Adresse IP journalise)
Date: mar. 9 janvier 2007 21:03:07

C'est dommage de ne pas lire ce qu'il y a dans les dictionnaires, c'est l que les mots commencent raconter leurs histoires !!! Bon c'est vrai que sur cran c'est rbarbatif ! Mieux vaut se perdre dans les pages , voler automnal de feuille en feuille en voyage.

Re: Parole et pouvoir
Envoy par: carolinecastelli (Adresse IP journalise)
Date: mer. 10 janvier 2007 13:44:23

c'est vrai que j'aime beaucoup m'attarder sur les dfinitions du dictionnaire. je t'avoue mme utiliser plusieurs dictionnaires pour voir quelle est la version de chacun. et quelquefois c'est trs surprenant !

Re: Parole et pouvoir
Envoy par: philsizaire (Adresse IP journalise)
Date: ven. 12 janvier 2007 03:18:51

C'est comme a d'ailleurs que l'on voit que les mots deviennent rcit, et que tout est rcit.

Re: Parole et pouvoir
Envoy par: carolinecastelli (Adresse IP journalise)
Date: ven. 12 janvier 2007 11:11:30

c'est aussi comme a que l'on peut se rendre compte des diffrentes versions, interprtations. Un peu comme l'cole les versions des livres d'histoire se transforment un peu ou beaucoup en fonction du gourvernement en place.

Et aussi comme la manipulation de l'esprit peut se faire en toute impunit :

ci-dessous l'article propos de la dfinition du petit robert pour colonisation.
De la manipulation insidieuse pour faire oublier les massacres qu'engendrent une colonisation :
-------------
Rentre difficile pour Le Petit Robert. Le Conseil reprsentatif des associations noires de France (Cran) demande le retrait des 170 000 exemplaires de l'dition 2007 du dictionnaire mis en rayon ces dernires semaines. En cause, les dfinitions de la colonisation (Mise en valeur, exploitation des pays devenus colonies) et du verbe coloniser (Coloniser un pays pour le mettre en valeur, en exploiter les richesses).

Le Cran, auquel s'est associ le Mrap, considrent que ces termes cautionnent et justifient la colonisation. Le Robert parle de mise en valeur et d'exploitation de richesses, s'indigne l'un des dirigeants du Cran, Patrick Lozs. Aprs les combats mens contre la loi du 23 fvrier sur le rle positif de la colonisation, c'est intolrable. Mouloud Aounit, du Mrap, envisage un appel au boycott du dictionnaire, s'il n'est pas retir. Le Petit Larousse emploie une formule beaucoup plus neutre, prcise Mouloud Aounit.

Le Robert utilise depuis des annes la mme dfinition de la colonisation, sans soulever de polmique. Patrick Lozs reconnat qu'il cherchait un symbole fort pour installer dans le dbat public les revendi cations du Cran, cr en novembre 2005 pour dfendre des intrts de la communaut noire. Les ditions Le Robert rtorquaient que le Cran met en exergue l'expression : mettre en valeur sans noter qu'elle est immdiatement lie aux termes exploiter et exploi tation . Et d'ajouter schement : Les dfinitions des lexicographes et linguistes pro fessionnels d'une maison d'dition indpendante ne sauraient en aucun cas tre dictes par de quelconques groupes de pression.



par exemple .....



Dsol, seuls les utilisateurs enregistrs peuvent envoyer dans ce forum.
This forum powered by Phorum.