Contes : Forum de Conteur.com
Vous cherchez un conte ? Vous voulez proposer une histoire ou discuter d'une interprétation ?
Katlin Gendrine
Envoyé par: Hélène Loup (Adresse IP journalisée)
Date: dim. 9 octobre 2011 18:42:14

Petit conte adapté-détourné de deux très courts contes de sagesse et que j'ai raconté (nous étions nombreux à conter, chanter, jouer, mimer en son honneur ce jour-là) le 25 septembre dernier lors de l'hommage qui a été rendu à Catherine Gendrin bien trop tôt disparue :

KatlinGendrine

Mais quand serons-nous sages ?
Jamais ! Jamais ! Jamais !
Mais quand serons-nous sages ?
Jamais ! Jamais ! Jamais !
La terre nourrit tout, la terre nourrit tout,
Les sages, les sages.
La terre nourrit tout, la terre nourrit tout,
Les sages et les fous.

Le vieux sage était inquiet . Un sage chinois inquiet ? Un sage qui a oublié son zen ? Est-ce vraiment un sage ? et en effet, il doutait de sa sagesse. Il doutait de la Sagesse.
Pourtant quand, quelque temps plus tôt, le jeune roi affolé, désespéré était monté seul jusqu’à sa grotte en haut de la montagne, implorer un conseil, il avait su quoi faire.
- Rentre chez toi, avait-il dit au monarque, et attends que la paix revienne.
Le monarque était parti, encore plus accablé si possible. L’ermite, lui, s’était plongé dans une méditation profonde. Il avait fait la paix en lui, et l’avait laissé se répandre autour de lui. Peu à peu, les belliqueux seigneurs qui ravageaient le pays de leurs querelles incessantes, s’étaient apaisés, réconciliés, unis. Le souverain voisin avait précipitamment retiré son armée des frontières. La paix était revenue.

Les disciples avaient alors afflué à l’ermitage du vieux sage. D’ermite, il était devenu maître à son tour. Lui qui avait fui les très riches monastères d’un lointain royaume, les querelles, rivalités et tyrannies de ces maîtres tout-puissants qui, fort de la faveur impériale et de la foi d’une population docile, affamaient, glorifiaient, punissaient, récompensaient ou rejetaient à leur gré et à leur guise moines, novices et nonnes, ces « maîtres » qui faisaient circuler discrètement sous cape de redoutables listes noires, blanches, rouges, ou multicolores, voilà qu’il voyait poindre petites querelles, rivalités naissantes, favoritismes, exclusions et même des débuts de listes secrètes, tout ce qu’il ne connaissait que trop bien.
Entrer en méditation, faire la paix en lui et la laisser se répandre autour de lui ? Il avait essayé. Mais il n’était plus seul. Il y avait ses disciples avec leurs questions, leurs besoins et, surtout, les multiples nécessités du quotidien. Il se demandait dans le secret de son âme : « Mais comment donc font les femmes ? »

Oui, le vieux sage était inquiet. Quand Katlin, un moine arrivé depuis peu, était venu le trouver.
- Maître, avait-il dit, il faudrait organiser quelques…
comment avait-il dit ? Ah oui,
- quelques « réunions » pour … euh … « améliorer » la vie dans notre groupe.
Et Katlin avait fait des réunions. Et la vie dans le groupe s’était améliorée. On travaillait dur, on méditait beaucoup, on souriait encore plus. Le franc-parler de Katlin faisait merveille. Le vieux sage en arrivait à se demander si Katlin n’était pas plus sage que lui.

Quand un jour d’entre les jours, il vit venir à lui Katlin, l’air embarrassé, presque timide.
- Maître, dit le disciple d’un air malheureux, je ne comprends pas ton enseignement. Tu dis que pour faire un choix, il faut connaître chacune des alternatives entre lesquelles on doit choisir.
Mais tu dis aussi qu’entre enfer et paradis, il vaut mieux choisir le paradis.
Or je ne connais ni l’un, ni l’autre.
Alors comment choisir ?
Le vieux maître sourit, légèrement, comme doit sourire un sage.
- Viens avec moi, dit-il.
Il emmena son disciple dans sa grotte. Au fond, un rideau pendait.
- Tire le rideau, dit le maître.
Katlin, d’une main tremblante – il allait enfin savoir ce qui se cachait derrière le rideau mystérieux – tira le rideau.
Et il vit une scène de banquet somptueux. Les tables de laque rouge disparaissaient sous des mets raffinés, rares et délicieusement parfumés, des musiques célestes charmaient les oreilles, la splendeur des vêtements éblouissait les yeux. Mais les convives semblaient tristes, abattus. Et ils ne mangeaient pas. Katlin regarda mieux. Il vit que chacun avait dans les mains des baguettes de trois mètres de long. Vous avez essayé de manger avec des baguettes (ou cuillère et fourchette) de trois mètres de long ? Non, car vous ne seriez pas là !
- Voici l’enfer, dit le maître.
Et il referma le rideau. Puis il dit :
- Tire le rideau.
Katlin tira le rideau. Il vit une scène de banquet moins somptueuse, moins raffinée. Mais beaucoup plus joyeuse. Les convives riaient, chantaient, et se régalaient. Katlin regarda mieux. Ils avaient aussi des baguettes de trois mètres de longs dans les mains. Mais chacun donnait à manger à celui qui était en face.
Et ça, c’est le paradis.

Alors Katlin se tourna vers le sage :
- Maître, dit-il, fais revenir l’enfer. Et on va faire une réunion…
Le vieux sage éclata de rire.
- Katlin, dit-il, KatlinGendrine, des comme toi, il n’y en a pas deux !

Comme quoi, même un vieux sage peut se tromper…

Mais quand serons-nous sages ?
Jamais ! Jamais ! Jamais !
Mais quand serons-nous sages ?
Jamais ! Jamais ! Jamais !
La terre nourrit tout, la terre nourrit tout,
Les sages, les sages.
La terre nourrit tout, la terre nourrit tout,
Les sages et les fous.


Ceux qui ont connu Catherine comprendront, les autres devineront.

H

Re: Katlin Gendrine
Envoyé par: lisa de la salamandragore (Adresse IP journalisée)
Date: dim. 9 octobre 2011 19:46:49

merci pour le cadeau
je n'ai pas connu Catherine Gendrin
mais là je crois que je devine, un peu...
alors mes pensées rejoignent les vôtres et s'envolent...

lisa
[lisa.baissade.free.fr]

Re: Katlin Gendrine
Envoyé par: Le beau Léon (Adresse IP journalisée)
Date: dim. 9 octobre 2011 21:16:48

Agréable lecture. Merci de ce partage.

Amicalement.


.

[color=blue]"j'ai r

Re: Katlin Gendrine
Envoyé par: Chris-tine (Adresse IP journalisée)
Date: lun. 10 octobre 2011 11:04:13

Merci Hélène,

Ce fut en effet un splendide hommage. A d'autres occasions ...

Christine

Re: Katlin Gendrine
Envoyé par: manu67 (Adresse IP journalisée)
Date: lun. 10 octobre 2011 19:35:57

bravo joli conte , à étudier ma fois sous tous les angles , comme quoi la sagesse ne se possède pas mais se mérite . cela me rappelle une petite histoire indienne . un vieil indien emmène son petit fils dans la forêt puis 'assoit sous un arbre et se met à se lamenter ,: Ah je deviens vieux mais toujours en moi s'affrontent deux loups!!
alors le petit fils s'étonne et pose cette question : deux loups , pourquoi deux loups s'affrontent -ils en toi ?
alors le vieil homme répond :
"le chemin de la sagesse n'est pas un chemin facile alors il nous faut un loup pour nous tirer à droite du chemin et un loup pour nous tirer à gauche du chemin ainsi nous marchons droit ."
"Ah ! lui répond le petit fils , il s'agit donc du bien et du mal ?"
"non lui répond l'ancêtre ,mes deux loups se battent pour me montrer d'autres chemins , mais ce n'est que celui qu'ils ne me montrent pas que je dois suivre "

voilà j'aime beaucoup ton histoire . elle me fait penser à celle-ci , va savoir pourquoi
Bonne journée manu

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: Katlin Gendrine
Envoyé par: Hélène Loup (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 12 octobre 2011 16:19:03

J'aime beaucoup ton histoire des deux loups, Manu. Je la mets dans un petit coin de ma tête, je sais qu'elle passera vite sur ma langue.

Oui, Chris-tine, ce fut un bel hommage. Dans les coulisses aussi il y avait la même joie d'être là. Ca gommait presque le trac généralement omni-présent.

Merci à toi, Beau Léon, et à toi Lisa. Je pense que vous avez reconnu les deux contes d'origine. Ils sont tous deux venus d'Asie.

H

Re: Katlin Gendrine
Envoyé par: lisa de la salamandragore (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 12 octobre 2011 22:20:00

non, pas le premier.
c'était quel conte?
merci pour ta générosité Hélène,
c'est si important dans la vie, surtout chez les conteurs...
amicalement
lisa

lisa
[lisa.baissade.free.fr]

Re: Katlin Gendrine
Envoyé par: Hélène Loup (Adresse IP journalisée)
Date: ven. 14 octobre 2011 11:27:24

Voici le premier conte tel que je l'ai reçu :

Un pays était ravagé par la guerre incessante que se livraient deux de ses seigneurs. Le roi avait tout tenté pour les reconcilier, en vain. Le roi voisin, qui depuis longtemps convoitait ce royaume jusque là prospère, commençait à amasser ses troupes le long de la frontière mal défendue et lançait déjà des escarmouches victorieuses. La situation était désespérée.
Quand le roi entendit dire qu'il y avait, dans une grotte en haut de la montagne, un sage ermite. Il envoya des messagers pour lui demander de venir au palais. Le vieil ermite refusa de bouger de sa grotte. Le roi envoya son ministre . Le sage répondit : "Si le roi désire me parler, c'est à lui de venir".
Et le roi monta jusqu'à la grotte. L'ermite l'écouta, puis répondit : "Rentre dans ton palais et attend que vienne la paix"
Le roi revint chez lui encore plus désespéré, si possible, qu'il ne l'avait été. Pourtant, peu à peu, on constata, autour de la montagne, que les querelles cessaient. De proche en proche, la paix gagna tout le pays. L'envahisseur retira ses troupes. La paix était revenue et, avec elle, la prospérité renaissait.
Alors le roi retourna sur la montagne et demanda à l'ermite : "Mais comment as-tu fait pour faire revenir la paix sans quitter ta grotte ?"
Et l'ermite répondit : "J'ai fait la paix en moi,et j'ai attendu qu'elle se répande autour de moi."

J'ai donné le conte sans fioritures. A chacun d'en faire ce qu'il veut.
Je sais qu'il existe écrit quelque part. Mais je l'ai eu par l'oreille il y a très longtemps, et j'en ai oublié la source, comme cela arrive souvent.

H

Re: Katlin Gendrine
Envoyé par: manu67 (Adresse IP journalisée)
Date: ven. 14 octobre 2011 11:41:11

salut
encore un joli conte de sagesse à garder sous le coude .J'aime bien ce genre de petit texte où chacun peut y trouver sa petite pirre de connaissance .
bonne journée et merci helène pour ces jolies histoires

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: Katlin Gendrine
Envoyé par: lisa de la salamandragore (Adresse IP journalisée)
Date: sam. 15 octobre 2011 12:32:21

merci Hélène pour ce conte
je le garde près de moi,il est très beau!
bonne journée


lisa
[lisa.baissade.free.fr]



Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent envoyer dans ce forum.
This forum powered by Phorum.