Contes : Forum de Conteur.com
Vous cherchez un conte ? Vous voulez proposer une histoire ou discuter d'une interprétation ?
au delà du réel
Envoyé par: manu67 (Adresse IP journalisée)
Date: sam. 21 janvier 2012 12:29:13

Salutation à tous !

pour la fin de l'année on me propose une séance de conte ayant pour thème "au-delà du réel " Cela peut paraître ridicule car n'est-ce pas le propre du conte de l'être?Mais en réfléchissant beaucoup au sujet je me suis dit qu'il y avait une autre dimension à étudier là dedans Qui serait de l'ordre du fantastique de l'irréel du magique . bref le sujet me semble tellement vaste que je m'y perd un peu . je cherche donc des pistes sur lesquelles travailler et si possible un fil conducteur . vaut-il mieux partir sur des contes avec des personnages mythiques comme les korriganes, les elfes ? ou chercher l'insolite l'étrange ? J'avoue honnêtement qu'après mures réflexions. c'est la deuxième solution qui me parle le plus d'autant que j'ai écris un conte sur un homme qui assiste à une sorte de fête(une sorte de sabbat) donnée par des loups . cet homme raconte son histoire et sa conclusion plutôt insolite .Mais j'avoue honnêtement qu'au moment de choisir dans quelles directions doivent aller ma racontée , j'ai des doutes et je ne voudrais pas me tromper de sujet . donc si vous avez quelques pistes à me proposée , même si ces pistes me servent juste à mettre mes idées au claires , je prends sans discuter .
bonne journée à tous
Manuelle

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: au delà du réel
Envoyé par: fabien.delorme (Adresse IP journalisée)
Date: sam. 21 janvier 2012 14:00:38

Pour revenir à ta première phrase, non, le conte ce n'est pas toujours "au-delà du réel", il y a énormément de contes, facétieux notamment, qui ont un cadre réaliste, faute d'être vraisemblable. Les contes d'animaux aussi à mon avis. Même si l'on y fait parler des animaux, il n'y a que rarement de la magie au sens strict dans ces histoires. Par élimination, ça peut te donner une idée plus précise de la thématique.

"Au-delà du réel", sinon, ça m'évoque plus du fantastique que du merveilleux, probablement à cause de la série du même nom. Donc contes et nouvelles fantastiques du XIXè, contes de revenants, légendes...

Mais si on prend le thème au pied de la lettre, le merveilleux rentre aussi tout à fait dedans à mon avis, surtout si tu vas chercher du côté des contes merveilleux les plus vieux et les plus riches en magie. Je pense par exemple à la fille du diable, avec sa fuite magique où les chevaux se transforment en rivière et les jeunes filles en caillou dans la rivière, où pour grimper en haut d'un arbre immense il faut tuer sa promise pour faire une échelle avec ses os, avant de la reconstituer sans en oublier un morceau pour lui redonner vie. Une histoire où le merveilleux est présent mais nettement moins poussé me semble moins rentrer dans la thématique.

Enfin, dans les contes de mensonge aussi, on est dans l'invraisemblable parfois à un tel point qu'on se demande si la logique a encore un sens. Pourquoi pas creuser par là aussi ? D'autant que c'est un excellent moyen de commencer ou de conclure une contée.

Fabien Delorme
[www.fabiendelorme.fr]

Re: au delà du réel
Envoyé par: Françoise Vigla (Adresse IP journalisée)
Date: sam. 21 janvier 2012 15:29:02

Je partage l'analyse claire et simple de Fabien. Le conte fantastique part du "réel" pour, tout d'un coup, basculer "au delà du réel".
Manu il y a deux contes, que je connais, qui pourrait convenir :
- Le monstre vert de Gérard de Nerval (on le trouve dans Anthologie du conte fantastique français chez José Corti)
- L'écran diabolique (on le trouve dans "10 nouvelles fantastiques collection Castor Jeunes)
Ce sont deux contes que j'avais travaillé pour une demande de CM2 avec le thème "histoires fantastiques". J'ai scanné L'écran diabolique que je peux t'envoyer en format word par mail privé ou alors je fais un copié/collé sur le forum. C'est un conte très actuel où le diable se manifeste par sms : on est vraiment au delà du réel !

Fabien : Tu as la référence de ce conte de "la fille du diable" ? je ne connais pas cette version avec l'échelle en os ;-)



Re: au delà du réel
Envoyé par: manu67 (Adresse IP journalisée)
Date: sam. 21 janvier 2012 15:30:37

salut fabien !
hummm! la fille du diable me met en appétit , as-tu la référence du conte . J'ai entendu aussi celle des os je crois que c'est repris dans plusieurs contes je vais chercher , et faire un choix , çà me rappelle un conte indien où la fiancée part à la recherche de son futur et arrive aux arrive des morts.
ce que tu dis sur ma première phrase , c'est un peu ce que je pense mais j'ai dû mal l'exprimer .En fait dans un premier temps c'est comme çà que je l'ai vu pour revenir sur ce je pensais après .C'est pourquoi je penchais vers l'insolite et l’étrange . mais effectivement si tu part du principe que le mensonge peut laisser place à l'incertitude et voir le merveilleux . effectivement c'est un point de vu au quel je n'avais pas pensé , balourde que je suis .çà semble évident quand tu le dis . Bon je vais chausser mes lunettes de 7 lieux et m'y mettre dare-dare ,Ya du boulot !! en tout cas merci j'y vois un peu plus clair .
merci Fabien . juste si tu as les références de la fille du diable
bonne journée manuelle

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: au delà du réel
Envoyé par: manu67 (Adresse IP journalisée)
Date: sam. 21 janvier 2012 17:01:29

hello !
ton histoire d'écran diabolique me plait bien aussi je prends si tu veux bien me l'envoyer .Ce côté réel qui bascule dans le cahot me plait bien . Sinon merci pour la référence, je vais lire tout çà . mais moi aussi la fille du diable je veux bien .

bonne journée à vous deux .
manuelle

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: au delà du réel
Envoyé par: fabien.delorme (Adresse IP journalisée)
Date: sam. 21 janvier 2012 19:40:52

La fille du diable c'est le conte-type 313 chez Aarne-Thompson, il y en a énormément de versions avec à chaque fois des titres différents.

Celle avec l'échelle, il me semble que je l'ai entendue chez Mike Burns, elle est dans l'ouvrage "raconte-moi que tu as vu l'Irlande", édité chez Planète Rebelle. Mais je n'en suis même pas sûr. En gros et de mémoire, l'épreuve consistait à aller chercher un oeuf dans un arbre très haut perché. Et la fille dit au jeun homme "il faut que tu me tues, que tu sépares tous mes os et que tu t'en serves pour fabriquer une échelle. Une fois que c'est fait, tu devras reconstituer mon squelette sans oublier un seul os et je retrouverai la vie". Mais il oublie un os de doigt, et la jeune fille est paralysée de ce doigt-là. C'est ce détail-là qui lui permet de reconnaître, plus tard, sa fiancée.

Il y a une version proche (avec mise à mort de la jeune fille pour résoudre une épreuve) chez Luzel (vider un étang pour en pêcher tous les poissons) :

— Il faut que vous me coupiez la tête de dessus mon corps; puis, vous la prendrez par les cheveux, et la jetterez le plus loin que vous pourrez dans l'étang. Vous recueillerez dans votre chapeau tout le sang qui coulera de mon corps, sans en laisser tomber une seule goutte par terre.

— Dieu ! que dites-vous là? Je n'aurai jamais le coeur de vous couper la tête.

— Il le faut, pourtant, ou nous sommes perdus tous les deux. Tenez, voilà un couteau ; du courage, et ne craignez rien.

Emmanuel prit le couteau, s'arma de tout son courage, et trancha la tête de la jeune fille. Puis, la prenant par les cheveux, il la jeta le plus loin qu'il put dans l'étang. Aussitôt, tous les poissons vinrent au rivage, et se laissèrent prendre à la main. La tête vint aussi, quand il n'y eut plus de poissons dans l'étang, et elle dit :

— Hélas! vous avez failli me perdre, et vous perdre vous-même! Vous avez laissé tomber à terre quelques gouttes de mon sang. Replacez, vite, ma tête sur mon corps et versez-moi dans la bouche le sang que vous avez recueilli dans votre chapeau.

Il replaça la tête sur le corps et versa le sang dans la bouche.

— Laissez-moi dormir un peu, maintenant, car je suis bien faible; le sommeil me donnera des forces. Quand vous rentrerez au château, au coucher du soleil, vous prendrez un poisson dans chaque main, en disant aux autres de vous suivre, et ils viendront tous après vous. Et quand vous arriverez, parlez hardiment, insolemment même, à mon père. Jetez-lui les poissons à la figure.

On peut lire cette version ici : [fabiendelorme.fr]


Fabien Delorme
[www.fabiendelorme.fr]

Re: au delà du réel
Envoyé par: manu67 (Adresse IP journalisée)
Date: dim. 22 janvier 2012 14:45:04

salut !
çà c'est du gothique ou je ne m'y connais pas . de quoi faire de vrai et beau cauchemards . merci Fabien ce sont de très bonnes pistes je vais de se pas chercher dans ce sens . merci beaucoup et merci pour les références . je note , je note . bonne journée manuelle

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for

Re: au delà du réel
Envoyé par: Clementine (Adresse IP journalisée)
Date: lun. 23 janvier 2012 14:48:21

Bonjour Manu,
Il y a de (beaux) contes dans "contes et légendes des pays celtes" de Jean Markale. Je pense tout particulièrement au conte du cheval gris où on peut retrouver un peu de "la belle et la bête", "barbe bleu" et "le chat botté". C'est un conte qui vient d'Ecosse. Si tu as besoin, je te le scanne.
Bonne après midi.

Re: au delà du réel
Envoyé par: manu67 (Adresse IP journalisée)
Date: lun. 23 janvier 2012 18:26:56

salut Clèmentine
je prends aussi .Je voulais déjà l'acheter mais bon j'ai eu quelque problème la dernière fois ,peut être une rupture de stock, ils n'ont pas pu me le fournir .Mais j'avais déjà envie d'y jeter un petit coup d’œil . effectivement si tu peux le scanner ,j'en serai super heureuse, mais je ne veux pas te créer de travail supplémentaire.
j'ai trouvé également un autre conte pour ceux que çà intéresse. il s'agit d'un conte transylvanien , des violonistes tziganes reviennent sous forme de fantôme pour ce venger de celui qui les à tuer , j'ai adoré cette histoire alors je vous met les coordonnées ici:
"fantôme , vampire et loup garous: contes étranges de Transylvanie " nom de l'auteur Mihai I. spariosu et desk benedek . je n'ai pas l'édition . Ce conte même transformé m'a mis l'eau à la bouche .
merci Françoise, j'ai bien reçu , ton petit mot et ton texte il est très actuel et me permettra effectivement de changer de registre en cour de racontée ce qui est important .
j'ai donc du boulot sur la planche . merci à tous , j'y vois bien plus clair maintenant .
Clémentine . j'ai déjà fait un premier jet de ton texte sur le carnaval , cela devrait être cocasse , surtout les poules .
J'améliore encore il y a quelques points qui ne me plaisent pas trop . mais tu devrais l'avoir rapidement .
bonne journée manuelle

*****

"parce que nous sommes tous des enfant perdus dans la for



Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent envoyer dans ce forum.
This forum powered by Phorum.