Contes : Forum de Conteur.com
Vous cherchez un conte ? Vous voulez proposer une histoire ou discuter d'une interprétation ?
petit cadeau
Envoyé par: la mere castor (Adresse IP journalisée)
Date: mar. 18 décembre 2018 13:52:31

Un conte de Noël pour les petits, un petit cadeau pour les visiteurs du forum, si riche, si emballant, si précieux. Si vous connaissez déjà, tant pis, sinon, tant mieux ! (ça vient de chez Milan, je ne connais pas le nom de l'auteur.) :
Le petit Noël

La veille de Noël, quand le papa de Léa prépare l'arbre de Noël, il s'aperçoit qu'il manque une branche sur le sapin.
C'est la souris qui l'a prise, pour faire un arbre de Noël à ses petits.
La nuit de Noël, quand le Père Noël sort de la cheminée, il s'aperçoit qu'il manque une poche à son manteau rouge.
C'est la souris qui l'a prise, pour faire un Père Noël à ses petits.
Le matin de Noël, quand Léa ouvre ses cadeaux, elle s'aperçoit qu'il manque un soulier à sa poupée en habit de princesse.
C'est la souris qui l'a pris, pour faire un cadeau de Noël à ses petits.
Le lendemain de Noël, quand la souris réveille ses petits, elle s'aperçoit qu'il manque une aiguille à la branche de sapin, un fil rouge à la poche du manteau, un ruban au soulier de la poupée en habit de princesse, une miette à la tranche de gâteau.
C'est la fourmi qui les a pris, pour faire un Noël à ses petits.

Que vous fêtiez Noël ou pas, je vous souhaite de bien finir cette année avec ceux que vous aimez.

La Mere Castor

Re: petit cadeau
Envoyé par: Contadiralire (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 19 décembre 2018 11:32:21

Trop mignon, idéal pour les petites petites oreilles !


Diroulir : [diroulir.blogspot.fr] prend la suite de "contadiralire".

Re: petit cadeau
Envoyé par: mathilde pommier (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 19 décembre 2018 11:42:28

Merci, délicieux petit conte moderne, j'adore. Je prends.

Re: petit cadeau
Envoyé par: Contadiralire (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 19 décembre 2018 11:47:19

Ce cadeau, échange de douceur me fait plaisir et je vous offre le mien

La précieuse étoile
Il était une fois il y a fort longtemps, si longtemps qu’on en a oublié la date, une petite étoile était tombée du ciel, elle était perdue en plein champ sur la terre.
Elle était splendide cette petite étoile, étincelante de mille feux, elle scintillait pour tout le monde.
Mais elle était bien seule, elle ne voyait jamais personne. Pourtant comment ne pas être vite repérée quand on est si brillante.

A ce moment-là, un loup méchant rodait dans les environs, il cherchait à se mette quelque chose sous la dent, il aperçoit l’étoile.
En un instant, il arrive près d’elle, et cherche à la dévorer. Elle était effrayée.
Ne pouvant pas la croquer - car on ne mange pas une étoile ! - le loup commence à l’enterrer.
Seule, et sans défense, l’étoile ne peut que briller plus fort pour tenter d’aveugler le loup.
Mais bientôt la petite étoile sent qu’elle étouffe recouverte de terre, elle se sent perdue et son éclat diminue !

Arrive alors une pauvre femme, occupée à ramasser du bois sec pour chauffer sa maison, le loup surpris, s’enfuit, laissant la petite étoile à moitié enterrée.
La femme s’approche doucement …
De ces mains délicates, elle écarte la terre qui écrase la malheureuse. Peu à peu, reprenant espoir, l’étoile se remet à vivre, et bientôt, elle brille à nouveau de tous ses feux.
- Oh, se dit la vieille femme, je vais l’emporter dans ma maison, elle éclairera mon mari quand il reviendra !

Abandonnant le bois qu’elle ramassait, la femme recueille la petite étoile dans ses deux mains ouvertes … et toute joyeuse, elle regagne sa maison.
Arrivée chez elle, elle dépose sa précieuse découverte sur un banc, dehors, près de la porte.

De retour, le soir, le mari est étonné par la clarté nouvelle qui l’accueille en arrivant.
- «Qu’est ce que c’est, cette chose brillante ?»
Et la femme lui raconte la merveilleuse aventure qu’elle vient de vivre.
- «Elle nous est précieuse, cette étoile, gardons-la pour nous». dit l’homme.
- «Non dit sa femme. Mettons-la dehors, elle éclairera ceux qui passeront près de notre maison !»

Et plus l’homme disait :
-«Gardons-la pour nous», plus la lumière de l’étoile diminuait, diminuait, diminuait…
Plus la femme disait :
-«Mettons-la dehors, elle éclairera les passants », plus l’étoile brillait.

Finalement, l’homme prépare une place pour l'étoile, sur le rebord, à l’extérieur de la fenêtre, et il y dépose le brillant trésor…
Depuis ce jour, la petite étoile n’a pas quitté la fenêtre …
Et elle éclaire toujours, et sa lumière est de plus en plus vive.

Conte attribué à Rabîndra Thâkur dit "Tagore" écrivain indien (1861-1941)
Maintenant à vous !


Diroulir : [diroulir.blogspot.fr] prend la suite de "contadiralire".



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20/12/18 10:31 par Contadiralire.

Re: petit cadeau
Envoyé par: mathilde pommier (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 19 décembre 2018 12:15:23

Sympa, merci.A mon tour de vous offrir un conte. Il ne parle pas de Noël, mais je l'avais conté à Notre-Dame de Paris, quand on y faisait des veillées de Noël pas seulement pour catholiques, mais pour tous ceux qui voulaient fêter ce moment autrement que par fric et bouffe. C'est plus qu'un conte, pour moi, un idéal vers lequel tendre.

ENFER ET PARADIS

On raconte qu’il y avait, il y a bien longtemps, en Chine, un sage si sage que nombre de disciples se pressaient autour de lui pour suivre son enseignement.
Un jour, l’un d’eux vint le trouver.
Maître, dit-il, je ne comprends pas bien ce que tu nous enseignes. Tu dis qu’entre l’enfer et le paradis, il vaut mieux choisir le paradis. Mais tu dis aussi que pour choisir, il faut connaître. Or je ne connais ni l’enfer, ni le paradis. Comment pourrais-je donc choisir?
Viens avec moi, dit le maître.

Il mena son disciple dans la grotte où il habitait. Au fond, un rideau pendait.
Ouvre le rideau, dit le maître.
Le disciple tira le rideau. Il vit alors une scène de banquet splendide. Les tables débordaient de mets et de boissons raffinés. Les convives étaient magnifiquement vêtus. Un douce musique les enveloppait. Pourtant ils ne mangeaient pas. Ils semblaient accablés de tristesse. Le disciple regarda mieux. Ils tenaient en main des baguettes. Mais des baguettes de trois mètres de long.
Voici l’enfer, dit le maître. Et il ferma le rideau.

Puis il dit à son disciple.
Ouvre le rideau.
Le disciple rouvrit le rideau. Et il vit une scène de banquet tout à fait semblable à la première. Sauf que les convives mangeaient, se régalaient et rayonnaient de joie. Alors le disciple regarda mieux. Les convives tenaient aussi des baguettes de trois mètres de long. Mais chacun donnait à manger à celui qui était en face. Et ça, c’était le paradis.

Re: petit cadeau
Envoyé par: la mere castor (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 19 décembre 2018 14:04:21

Oh ! Merci beaucoup pour vos contes-cadeaux, je les prends tous les deux.


La Mere Castor

Re: petit cadeau
Envoyé par: mathilde pommier (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 19 décembre 2018 19:21:46

Joyeux Noël !



Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent envoyer dans ce forum.
This forum powered by Phorum.